Hades – Notre avis sur la version PlayStation 5

hades avis ps5 2 1

Véritable joyau indé aux multiples récompenses glanées dont celle du meilleur jeu de l’année 2020, Hades a fait l’unanimité tant auprès de la critique que des joueurs. Un joyau malheureusement inaccessible pendant plusieurs mois à un certain nombre de joueurs et de joueuses puisque le titre était jusqu’ici destiné aux plateformes PC et à la Nintendo Switch.

Cette frustration a pu commencer à s’estomper le 13 juin dernier, date à laquelle Supergiant Games a sonné l’officialisation d’une sortie ce 13 août de Hades sur PS5, Xbox Series, PS4 et Xbox One. Mieux encore, le jeu se rend même disponible Day One sur le Game Pass console et PC du côté de Microsoft.

Excellente nouvelle donc auprès des personnes désireuses de s’aventurer dans les Enfers, et de mesurer enfin la véracité des louanges qui lui ont été adressées depuis sa sortie initiale, le tout notamment avec une mouture next gen qui a priori devrait tirer le meilleur de ce qu’Hades a à nous offrir. Nous l’avions énormément apprécié à sa sortie initiale, et c’est évidemment encore le cas à l’occasion de ce portage sur consoles de salon.

Conditions de test : Nous avons joué à Hades pendant une dizaine d’heures à la version PlayStation 5, le temps de compléter une première run et de considérer les améliorations offertes par la console de Sony.

Hades (PlayStation 5)
Hades (PlayStation 5) - Acheter sur Amazon
sortie le 13/08/2021
29,89 EUR

En Enfer et contre tous

hades avis ps5 8 2

La gloire du titre de Supergiant Games s’est construite sur un savoir-faire accumulé au fil des précédentes productions du studio, que sont Bastion, Transistor, et Pyre. Relativement différents les uns des autres en regardant de près, ces jeux ont tout de même partagé un grand soin accordé au gameplay, à la bande-son, au doublage, à l’univers, mais aussi et surtout à la direction artistique, consolidant une certaine patte graphique du studio.

Cette expérience a donc permis de concevoir Hades, en gardant le meilleur des ingrédients utilisés jusque-là, et de franchir les portes du genre roguelite. Et s’il est facile de pénétrer cette branche du marché, il est moins aisé de sortir du lot et d’atteindre l’excellence. Mais Hades a réussi à marquer son monde par ce savant mélange de gameplay nerveux, de rejouabilité addictive, et de lore plus profond qu’il n’y paraîtrait pour un jeu de ce type, lorgnant astucieusement du côté d’une mythologie grecque pourtant dépeinte de nombreuses fois au cours de l’histoire du jeu vidéo.

Durant cette aventure, rappelons que nous incarnons Zagreus, fils d’Hadès, retenu contre son gré au sein des Enfers par ce dernier, alors qu’il tente justement de s’échapper afin de rencontrer sa véritable mère, à la surface. Afin que le prince ne puisse pas s’évader, la divinité chthonienne a fait en sorte que les environnements changent à chaque tentative de son fils, symbolisant avec habileté l’ADN roguelite du soft.

Après quelques minutes de jeu et, très probablement, une mort plus ou moins rapide, vous voilà dans le bain (de sang) : vous allez devoir multiplier les essais, gagner en expérience, en pouvoirs et en accessoires histoire de mener à bien votre quête de liberté et de réponses. La tâche n’est pas de tout repos puisque, bien entendu, une floppée d’assaillants et de pièges vous attendent tout au long du Tartare, de l’Asphodèle et de l’Elysée, les trois principaux environnements du titre. Et nous ne parlons pas des boss gardant systématiquement l’accès à l’étage supérieur.

Fort heureusement, Zagreus peut compter sur les dieux de l’Olympe, acquis à la cause du prince, lesquels fournissent des bonus valables tout au long d’une tentative d’évasion. Notre héros est également en mesure de s’équiper à la boutique de Charon moyennant finances, et de se présenter devant le miroir de sa chambre pour s’octroyer des avantages, grâce aux obsidiennes récoltées durant son périple. Il ne s’agit là que d’une partie des nombreuse mécaniques roguelite et de progression – dont nous vous avons parlé au cours de notre Indie Story – qui se dessinent au fur et à mesure de vos essais et viennent vous prêter main forte tout en apportant profondeur et variété à votre expérience.

Toujours au sommet de l’Olympe

hades avis ps5 9 3

Outre son contenu, une des clés d’un roguelite particulièrement réussi se situe dans la réalisation bien huilée du gameplay. Et à ce sujet, Hades reste évidemment le roi d’une plateforme à une autre. Energique, profond, rafraîchi à chaque essai, le gameplay du jeu nous scotche à la manette et le confort offert par les pads des consoles de salon nous fait profiter au mieux des joutes épiques menées par Zagreus.

Puisque nous parlons de conditions optimales, ces nouvelles versions effectuent logiquement un pas en avant technique. Comparé à la mouture Switch qui affiche du 720p, PS4 et Xbox One proposent du 1080p, tandis que leurs petites soeurs, la PS5 et la Xbox Series, offrent une résolution 4K. Et même si la console de Nintendo permettait déjà de jouer en 60fps, les quelques ralentissements rencontrés sur la machine hybride lors de combats un peu trop chargés en effets visuels ont ici disparu.

En résulte une expérience graphique encore plus fluide et éclatante faisant honneur à ce dungeon crawler riche d’une direction artistique qui, nous en avions brièvement parlé, tutoie les sommets et demeure un plaisir fou pour les yeux. Et si jamais vous comptez prendre dans un premier temps la version d’ancienne génération, sachez que l’upgrade graphique est disponible gratuitement sur PS5, et via le Smart Delivery sur Xbox Series.

Nous pourrions cela dit glisser un très léger bémol à la version PS5. S’il a été mentionné que des vibrations et un éclairage améliorés avaient été prévus pour la DualSense, ces améliorations se révèlent anecdotiques manette en main, et le feeling ne diffère donc pas vraiment d’une expérience plus classique auprès des autres consoles de salon. On aurait évidemment aimé qu’un jeu aussi prenant puisse jouir au maximum des fonctionnalités du pad PS5, bien qu’il ne s’agisse que de détails.

Conclusion

En bref, la next gen ne transforme pas un Hades déjà très séduisant, mais il le sublime. D’une grande beauté affichée cette fois en haute résolution et d’une fluidité sans failles, le titre de Supergiant Games peut s’exprimer aujourd’hui sous son meilleur jour du côté des consoles de salon, à plus forte raison en optant pour la dernière génération de machines. Proposé au tarif de 24,99 € en dématérialisé, de 29,99 € en version physique et même inclus dès son lancement sur le Game Pass, Hades brise ses frontières avec une bonne partie du public qui, devant la promesse de dizaines d’heures de plaisir, en aura largement pour son argent. Amateurs de roguelites et de challenge, un tel nectar des dieux ne se refuse pas.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.