Guild Wars 2 : l’extension End of Dragons disponible dès maintenant, ce qu’il faut savoir

Guild wars 2 : end of dragons

Troisième extension du MMO d’Arena Net, cette dernière se déroule dans la région de Cantha, une zone verdoyante qui, suite aux évènements de Guild Wars Factions, a été détachée de toute communication extérieure durant près de deux siècles. End of Dragons est alors désormais disponible pour tout joueur de Guild Wars 2, et ce n’est pas plus mal puisque la dernière extension Path of Fire commençait à se faire vieille du haut de ses presque cinq ans d’ancienneté. On fait le point sur tout ce qu’il faut savoir sur ce nouveau contenu.

Histoire et nouvelle épopée : on en est où ?

Guild wars 2 : end of dragons

Après s’être occupé des menaces représentées par les dragons ancestraux, le joueur va revenir arpenter les terres de Cantha désormais bien changées et empreintes de magie dragonique. Ces lieux seront alors encore et toujours disputés entre plusieurs factions tout en étant l’habitat d’une espèce particulière de Tengu : un peuple jusqu’alors assez énigmatique de Guild Wars 2. Ces conflits vont aussi faire naître de nouvelles technologies puisant dans la magie particulière qui baigne cette région.

Beaucoup d’inventions sont alors uniques à cet endroit et les joueurs pourront profiter de cette nouvelle magie via plusieurs ajouts qui se grefferont directement au gameplay. En effet, on note l’apparition des bots de jade. Directement en lien avec une des cinq nouvelles maîtrises apportées par l’extension, les bots de jade sont des compagnons robotiques utiles aussi bien au quotidien qu’en combat grâce à des capacités qui peuvent, par exemple, faire revivre le joueur lorsque celui-ci est à terre.

Ces derniers ont la capacité d’interagir avec les autres technologies de jade se situant près d’eux en activant des tourelles ou autres offrant différentes opportunités au joueur. Ces acolytes de métal se débloquent à la fin du chapitre 5 de l’histoire principale et sont également un réel ajout lors des balades dans les grandes villes. En effet, diverses activités leur seront réservées dans ces nouvelles capitales du titre.

Toutefois, ces grandes villes ne seront pas les seuls lieux incontournables de l’extension. En effet, on peut aussi parler de l’Arborstone. Offert à l’avatar du joueur, cet endroit a pour but de servir d’hub à Cantha. À travers la progression de l’histoire, le lieu se complètera avec l’arrivée de nouveaux pnj et services tout en étant le berceau de nouvelles épopées du MMO. De plus, il sera également possible d’ajouter d’autres éléments, notamment visuels et utilitaires, à l’Arborstone via une nouvelle branche de maîtrise directement relative à ce hub.

Pour finir, notons également qu’un nouveau Hall de Guilde fera son apparition : l’Île du Reflet. Pour débloquer ce hall, la guilde en question devra déclencher une quête à l’office de guilde de l’Arche du Lion. Celle-ci emmènera ses membres compléter différentes tâches à Cantha en adaptant la difficulté selon le nombre de personnes ayant rejoint la quête. Toutefois, la pêche, dont on parlera ultérieurement, ne sera pas une exclusivité à l’Île du Reflet et sera aussi accessible via les plus anciens Hall de Guilde.

Qui dit End of Dragons dit aussi début de beaucoup d’autres choses

Guild wars 2 2 1

Lors de nos précédents articles, on vous avait déjà présenté les autres nouveautés présentes dans cette extension. Comme à l’accoutumée, toutes les classes auront droit à leurs nouvelles spécialisations. En plus de ces dernières, le jeu se dote de la pêche ainsi que des esquifs : embarcations permettant à un groupe de joueurs de partir en quête de bancs de poissons. Cette pratique a l’avantage de récolter des ressources uniques dont certaines sont exploitables à travers les autres métiers du jeu.

De plus, un nouveau type de monture fait également son apparition. Avec les différents destriers que nous avons vu depuis Path of Fire, c’est désormais à la Tortue de siège de faire son entrée. Cette dernière permet d’établir une coopération entre deux joueurs. La première personne jonchée dessus se concentre principalement sur le déplacement de la bête tandis que le second pilonne les ennemis avec des attaques de zone.

Cet animal de siège possède également une grande liberté de mouvement puisqu’elle peut se déplacer aussi bien sur terre que dans l’eau en plus d’être doté de propulseur lui permettant de planer un court instant. Les montures occuperont un rôle plus important dans End of Dragons puisqu’elles auront parfois leur rôle à jouer durant des quêtes.

Finalement, la dernière mais néanmoins grande nouveauté de cette extension concerne les missions d’attaques. Ces dernières ont déjà fait leur apparition durant L’Épopée du givre et vont faire leur grand retour ici en ramenant d’anciennes figures du jeu à la vie comme, par exemple, Mai Trin. Dans un sens, on peut aussi les interpréter comme un retour des donjons pour le MMO, même si ces dernières sont légèrement différentes.

En effet, elles permettent de regrouper une escouade de 10 joueurs et empruntent des mécaniques similaires aux Raids en proposant une certaine difficulté pour mettre au défi les joueurs. Pour pouvoir profiter de ces nouveautés, il convient bien évidemment d’acquérir au préalable l’extension Guild Wars 2 : End of Dragons disponible au prix de 29,99€ sur le site du jeu.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.