Diablo Immortal a déjà rapporté plus de 24 millions de dollars à Blizzard

Diablo immortal 1

On avait pas besoin d’attendre les résultats de Diablo Immortal pour savoir que le modèle free-to-play était extrêmement profitable, mais le jeu de Blizzard le prouve une fois de plus. Malgré les critiques virulentes à propos de son modèle économique, qui pose particulièrement problème pour bon nombre de personnes une fois la partie endgame atteinte, Blizzard peut sabrer le champagne puisque l’entreprise engrange des profits records en seulement quelques jours.

Le free-to-play, ça rapporte gros

Avec 10 millions de téléchargements recensés, on se doutait que Blizzard allait s’en mettre plein les poches, qu’importe les critiques à propos du jeu. Et ça n’a pas manqué, puisque selon Appmagic, Diablo Immortal a rapporté 24 millions de dollars en seulement deux semaines.

Le site nous apprend que 43% des revenus proviennent des Etats-Unis, suivis par la Corée du Sud avec 23%. Les marchés les plus dépensiers sur le titre sont ensuite le Japon avec 8%, puis l’Allemagne avec 6% et enfin le Canada avec 3%. Cela fait de Diablo Immortal le deuxième jeu mobile le plus profitable de Blizzard, derrière Hearthstone.

On imagine qu’avec tout cela, Blizzard doit bien relativiser le score utilisateur Metacritic du jeu, historiquement bas pour l’entreprise (0.3/10 à l’heure où l’on écrit ces lignes). Mais même avec ce succès, on sait d’ores et déjà que Diablo 4 n’adoptera pas le même modèle économique, ce qui soulagera beaucoup de monde.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Wolphoenix
Wolphoenix
9 jours plus tôt

Autant dire que dalle a côté de certains mastodontes.

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.