Aperçu Swords of Legends Online – Un MMORPG chinois prometteur ?

Membre Actugaming.net

Par

Déjà sorti en Chine il y a quelques années, le MMORPG Sword of Legends Online s’apprête à débarquer chez nous sur PC grâce à l’éditeur Gameforge. A l’occasion de cette sortie occidentale, nous avons pu l’essayer en avant-première et voici ce que nous en avons pensé.

Un véritable tableau chinois

swords of legends online 21 1

Sachez tout d’abord que Swords of Legends Online n’est pas un MMO en free to play et qu’il sera vendu une quarantaine d’euros dans sa version standard. Une édition collector à 99,99€ ainsi qu’une une édition deluxe à 59,99€ apportant des éléments de cosmétique sont également proposées. On précise d’abord ce point pour ne pas faire fuir ceux qui s’attendraient à un autre « pay to win » ou un « pay to fast ».

D’ailleurs, pour boucler rapidement sur le modèle financier, sachez que la boutique du jeu propose uniquement des cosmétiques telles que des montures, des costumes, des coiffures et autres accessoires. Il faudra confirmer la chose lors de la sortie officielle, mais pour le moment il n’y a rien de louche à signaler. Tout ça pour dire que l’on ne se sent pas bridé car les joueurs auront accès à tout le contenu dès l’achat du jeu.

Pour notre part, nous avons débuté notre partie en optant pour un mage épéiste parmi les 6 classes disponibles. Celle-ci propose d’ailleurs 2 styles distincts, un jouant sur la distance et l’autre au corps à corps. La création de personnage offre d’ailleurs un système de personnalisation assez poussé surtout au niveau du visage, il est toutefois dommage que le jeu ne rende pas hommage cet effort puisque l’un des gros soucis est l’expression inexistante de ces visages.

Mis à part ce petit point noir, que dire à part que le titre montre directement ses atouts avec une esthétique tout bonnement incroyable. Non seulement sur le plan technique, mais aussi sur la direction artistique (que l’on pourra tout de même trouver trop clinquante parfois pour chipoter un peu). Sword of Legends Online s’inspire des légendes chinoises du Xianxia qui comprend des éléments de sa culture connus du plus grand nombre comme la mythologie, le bouddhisme ou encore les arts martiaux.

Que ce soit les vêtements des différents personnages, mais surtout les premiers décors du jeu que nous avons pu explorer, le MMO envoie du lourd d’autant qu’il est possible d’explorer avec une liberté déconcertante. Rapidement, on obtient notre première monture qui nous permet de voler n’importe où dans les environnements. Autant dire que les déplacements laborieux n’ont pas lieu d’être ici.

Une histoire qui semble riche

Gu Jian Qi Tan Online 2020.10.21 17.19.23.16.mp4.00 00 06 12.Standbild002 2

Précisons d’abord qu’ayant eu accès à une bêta, nous avons uniquement parcouru le jeu jusqu’à atteindre le niveau 18. Nous avons donc essentiellement tâté du PVE, cependant cet aspect est déjà l’une des choses que l’on apprécie. L’histoire est certes banale puisque l’on doit en gros sauver le monde de Shenzhou de différentes menaces maléfiques, l’attractivité de son univers repose avant tout sur son ambiance emplie de culture chinoise comme nous l’avons dit. Si vous n’aimez pas ce point en particulier, vous pouvez passer votre chemin.

Il y a donc un tas de quêtes scénarisées à accomplir, de nombreuses cut-scenes très impressionnantes et même des passages assez insolites comme lorsque l’on contrôle un énorme oiseau bombardier dans les débuts du jeu. Dommage que le rythme de la narration soit trop soutenu puisqu’on nous introduit par exemple des tas de personnages dans un laps de temps très courts que l’on n’a pas le temps de digérer. A voir sur la longueur s’ils arrivent à se démarquer.

Pour le moment, ce qui nous a le plus accrochés, c’est son gameplay nerveux. Simple à prendre en main, mais dynamique avec un aspect de personnalisation assez poussé. Pour le mage épéiste par exemple, certaines attaques consomment une énergie de qi, d’autres basent leurs dégâts sur de la « volonté d’épée », une autre jauge spécifique à la classe que l’on remplit en attaquant. D’autres encore, comme notre attaque de base peuvent nous faire regagner rapidement du qi, en gros il nous avons un kit assez complet avec des attaques qui se complètent entre elles. Certaines sont en outre destinées à l’esquive ou bien aux AOE. Pour l’instant, c’est plutôt pas mal pour une classe DPS que l’on a à peine effleurée.

Même en optant pour un style à distance, le tout est dynamique même si certaines classes ont l’air plus « posées » que d’autres. Il y en a donc pour tous les goûts. Il ne faut pas faire n’importe quoi et bien gérer ses sorts pour rester constamment éloigné de vos ennemis. Ces impressions se basent en plus sur une expérience en solo, car à cause du manque de joueurs sur cette bêta fermée, nous n’avons pas pu vraiment tester le jeu en équipe même si des sorts dédiés semblent offrir de belles possibilités pour des groupes de joueurs.

J’ai toutefois eu la chance de tomber rapidement sur des joueurs expérimentés qui m’ont fait découvrir un système de mentor/apprenti qui permet notamment d’obtenir de précieux bonus de statistiques, en plus de perdre lamentablement un match amical en PVP face à un niveau 50. C’est d’ailleurs l’un des éléments que l’on pourra creuser lors du test mais sachez que l’équipement est divisé en deux catégories : PVE et PVP. Une bonne chose pour ceux souhaitant se focaliser sur l’un ou l’autre comme c’est le cas dans de nombreux MMO.

Prometteur ?

swords of legends online 50 3

La construction de Swords of Legends Online reste globalement assez classique si vous avez baigné dans l’univers des MMO, par contre il se démarque selon nous par une progression moins lourde que beaucoup d’autres. Il essaie de varier les approches avec quelques moments inédits comme lorsque l’on contrôle un golem. On a toujours des quêtes assez bateau comme ramasser des fleurs ou vaincre tels nombres de monstres, mais rien de bien poussif pour le moment par rapport aux standards.

Il y a apparemment de nombreuses histoires à découvrir, sans oublier les éléments habituels comme des arènes, des instances (avec un système de compagnons de ce que l’on a observé) ou des raids qu’il faudra découvrir lors de sa sortie. Bien que l’on puisse acheter des tas de cosmétiques en sortant la carte bleue, il y a aussi énormément de belles choses à débloquer en relevant certains défis. Sachez que le titre propose également de l’housing (avec là encore des éléments dans la boutique) mais nous n’avons malheureusement pas pu pleinement nous y plonger lors de cette preview. Nous en reparlerons éventuellement lors du test.

Ce MMORPG nous parait assez prometteur et mérite que l’on s’y intéresse sans oublier que l’aspect « pay to play » pourra plaire à ceux fuyant les Free to Play un peu avares.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Nos débuts avec Sword of Legends Online ont été plutôt satisfaisants malgré des défauts pour l'instant mineurs, certes il ne révolutionne pas le genre mais il arrive tout de même à se démarquer grâce à un gameplay riche et nerveux. L'autre originalité est sa superbe esthétique qui nous baigne dans la culture chinoise. A voir si le reste du contenu tient la route sans oublier le PVP, et d'autres éléments que nous n'avons pas pu prendre en main comme le housing ou les métiers.

Haseo
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.