Aperçu Scars Above – Un premier contact prometteur pour le TPS/action-aventure SF serbe ?

Membre Actugaming.net

Par

Annoncé pour la première fois en juin 2021, Scars Above a refait surface lors de la cérémonie des Game Awards 2022. Développé par Mad Head Games (Pagan Online) et édité par Prime Matter (The Chant, Dolmen, The Last Oricru…), ce TPS/action-aventure SF suscite un réel intérêt de la part du public, notamment en raison de son univers rappelant un certain Returnal. Prévu pour sortir d’ici un peu plus de trois mois sur PC et consoles, ce titre a-t-il déjà les arguments nécessaires pour justifier cette attente ? Réponse dans cette preview.

Conditions d’aperçu : Aperçu réalisé avec une manette Xbox One sur un PC équipé d’un processeur Intel Core i5-9400F (2,9 GHz), d’une NVIDIA GeForce RTX 2060, d’une mémoire vive de 16 Go de RAM et d’un écran 1080p. La version en cours de développement du titre a tourné en configuration graphique Ultra pendant environ 6 heures, temps nécessaire pour profiter à notre rythme du prologue et des trois premiers chapitres de l’aventure en mode de difficulté Normal. Cet article garantit autant que possible l’absence de spoilers.

Un scénario accrocheur et un univers immersif

Scars above debug scars above 10 12 2022 11 49 33 1

Dans Scars Above, le studio serbe nous propose de suivre l’histoire de Kate Ward. En compagnie des autres membres du SCAR (Sentient Contact Assessment and Response), cette astronaute et scientifique est envoyée en mission à bord de l’Hermès afin d’étudier le « Métahédron », une gigantesque et étrange structure extraterrestre apparue en orbite autour de la Terre quelques mois plus tôt.

Alors que le vaisseau spatial de l’équipe se tient à proximité de ladite structure, un mystérieux événement se produit et, sans comprendre précisément le pourquoi du comment, elle se retrouve prise au piège sur ce qui semble être une exoplanète inconnue. Séparée du groupe et livrée à elle-même en terrain hostile, Kate va devoir tout faire pour survivre tout en cherchant les autres membres du SCAR ainsi que percer les secrets du « Métahédron » et de ce nouveau monde qui l’entoure.

Accrocheur sur le papier, les trois premiers chapitres du TPS/action-aventure ont le mérite de poser des bases assez solides en matière de narration. Certes, l’histoire n’avance pas beaucoup et reste très cryptique, la VF ne sonne pas toujours juste et plusieurs dialogues sont parfois trop stériles et/ou répétitifs mais la qualité d’écriture proposée est tout de même satisfaisante pour le moment. Croisons les doigts pour que ce soit également le cas sur le long terme.

Pour ce qui est du lore, difficile de ne pas voir des inspirations Returnal dans la direction artistique, avec peut-être aussi des petites touches de Scorn, de Gears of War et pourquoi pas de Tomb Raider plus discrètes à quelques occasions. Couplé à une ambiance sonore qui n’hésite pas à miser sur un silence quasi absolu particulièrement stressant et angoissant hors-combats, l’ensemble retranscrit parfaitement ce sentiment d’insécurité permanent qu’on est censé ressentir dans ce genre d’univers et de circonstances.

Même si ce léger ton parfois horrifique risque de ne pas plaire à tout le monde, que le bestiaire n’arrive pas encore à nous marquer, autant par son originalité que sa diversité, et qu’il y a du travail à fournir sur la partie technique d’ici la sortie, l’immersion est au rendez-vous durant ces six premières heures de jeu. Nous sommes très curieux de voir ce que va donner le rendu final.

De l’action, de la réflexion, de l’exploration et une pointe de Souls

Scars above debug scars above 10 12 2022 14 11 01 2

Côté gameplay, les débuts de Scars Above laissent entrevoir un mélange bien huilé de diverses mécaniques issues des TPS et des jeux orientés action-aventure.

Les développeurs nous invitent donc à rejoindre notre prochain objectif tout en nous incitant à nous balader autant que le level design l’autorise dans des zones semi-ouvertes dissimulant des ennemis à combattre, des lieux d’intérêts à scanner, des puzzles et énigmes à résoudre pour progresser ainsi que des ressources et objets à récupérer (munitions à fabriquer grâce à la flore, soins, consommables, cubes de savoir extraterrestre en vue d’acquérir des points d’aptitude afin de débloquer des compétences en ingénierie et en xénobiologie, éléments du lore…).

Cependant, notez bien que l’aspect action/TPS reste le principal intérêt de l’expérience. Celle-ci profite d’ailleurs de l’occasion pour essayer de se démarquer un peu de ce qui se fait habituellement dans le genre en délaissant la dimension nerveuse des sensations procurées manette en mains pour y intégrer une touche stratégique comme on peut en voir dans les Souls. Un choix cohérent compte tenu de la situation dans laquelle se trouve notre personnage.

N’étant pas un soldat, Kate n’a pas atterri dans l’environnement qui lui convient le mieux. Elle devra pourtant user de tous les moyens à sa disposition dans le seul but de survivre face aux dangereuses créatures qui veulent sa mort. En plus d’activer des gadgets (bouclier de protection, liquide inflammable, leurre holographique…) et effectuer des attaques au découpeur électrique, elle peut surtout compter sur l’aide de VERA pour avancer. Présentée comme une sorte de fusil futuriste, cette arme est capable de tirer des cartouches électriques par défaut avant d’être améliorée de façon à être équipée d’un chargeur thermique ou d’un lanceur cryogénique.

Vous l’aurez sans doute déjà deviné, afin de terrasser nos adversaires rapidement et sans perdre trop de vie, il ne faut pas se contenter de cibler leurs points faibles avec la configuration d’arme adéquate mais également ne pas hésiter à créer des combos élémentaires de notre propre chef et/ou en se servant des éléments de la flore. Par exemple, un alien mouillé sera davantage sensible à l’électricité et vulnérable au gel. Le système est très simpliste et pas révolutionnaire pour dessous mais il fonctionne et c’est bien le principal.

Au passage, sachez que ce rythme plutôt lent et tactique des combats n’est pas la seule inspiration Souls du titre. Les gadgets et les soins sont limités jusqu’à ce qu’on se ravitaille à un pilier faisant office de feu de camp. Il n’y a pas de carte pour se repérer. Le sprint, la roulade et les offensives au corps-à-corps font diminuer la jauge d’endurance de l’héroïne. Quant au challenge proposé par les développeurs, il est un peu plus relevé que la moyenne sans pour autant atteindre le degré d’exigence requis pour venir à bout des productions From Software.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Porté par un récit intrigant, un gameplay TPS/action-aventure bien huilé et un univers autant immersif sur le plan artistique que sonore, Scars Above nous a offert six premières heures de jeu assez sympathiques et prometteuses dans l’ensemble. Si le titre de Mad Head Games et Prime Matter parvient à conserver un niveau d’écriture satisfaisant, un bon équilibre dans la difficulté de ses combats ainsi que proposer un bestiaire plus original et varié sur le long terme, il devrait réussir à répondre aux attentes du public le jour de sa sortie. Verdict le 28 février prochain sur PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One et Xbox Series X|S.

PikaDocMaster78
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.