Aperçu Ghostrunner – Un mélange frénétique entre Mirror’s Edge et Hotline Miami

  • PlayStation 4
  • PC
  • Xbox One

L’univers cyberpunk est utilisé à foison en ce moment, et Ghostrunner ne déroge pas à la règle. Le titre développé par One More Level Studio et co-développé par Slipgate avait eu le don de nous émerveiller lors de son annonce en août dernier.

Pour continuer à nous en mettre plein la vue après son trailer cinématique dévoilé récemment, les développeurs ont mis à en ligne une démo du soft jusqu’au 13 mai sur Steam. L’occasion pour nous de l’essayer, et de constater que le bébé de One More Level Studio est bien en passe de devenir une production aussi nerveuse que charmante.

Conditions d’aperçu : Nous avons testé la démo de Ghostrunner sur Steam, que l’on a terminé trois fois de suite. Le titre a été testé sur PC avec 16 Go de RAM, une GTX 1070 et un i5 cadencé à 3.8 GHz. Notez qu’il ne nous a pas été possible de tester le soft avec le Ray Tracing.

Le cyberpunk, une valeur sûre

Ghostrunner ville cyberpunk

Avant toute chose, ce qui frappe chez Ghostrunner c’est son côté Cyberpunk qui accroche instantanément. Après une cinématique d’introduction stylée qui nous met dans l’ambiance avec sa bande-son électro hypnotisante, l’atmosphère graphique surprend également.

En effet y’a pas à dire, Ghostrunner est beau. Le bougre nous en met plein la vue du début à la fin sur cette démo. Que ce soit dans les arrière-plans comme l’ambiance graphique générale, le jeu dispose d’un aspect visuel de haute qualité et avec une fluidité diablement optimale. On imagine d’ores et déjà que Ghostrunner ne sera que sublimé par le Ray-Tracing, qui donnera un plus non négligeable.

A part ça, le chara-design et la narration de Ghostrunner devrait certainement envoyer du lourd. Si nous pourrons être un peu réticent sur le design du personnage qui ferait presque penser au protagoniste de Ruiner, le narration pourrait bien être de qualité.

Bien évidemment, difficile de tirer quelque chose de l’histoire pour le moment, cette démo nous donnant concrètement pour objectif de libérer une mystérieuse IA d’une prison. Le tout, après nous avoir réveillé d’un long sommeil. On devrait donc en apprendre plus sur ce qui se trame dans ce monde cyberpunk comme l’identité de notre héros au fil du jeu. Il ne reste plus qu’à voir si la qualité de la trame scénaristique sera au rendez-vous à sa sortie.

Quand Mirror’s Edge et Hotline Miami font un enfant, ça donne Ghostrunner

Sur ces poignées de minutes de la démo de Ghostrunner, nous avons pu voir que le titre effectue un certain mélange de genres. A commencer par son côté Mirror’s Edge avec son impression de vitesse fulgurante et cet aspect parkour plaisant. Il y a cette possibilité d’escalader divers bâtiments voire de courir sur les murs, ou bien d’utiliser un lasso pour atteindre certains endroits inaccessibles. Clairement, tout se fait de manière extrêmement naturelle, et sans fausse note.

En sus de ce côté parkour, nous avons aussi un système de dash. Plutôt classique au premier abord pour atteindre des surfaces un peu éloignées, cette spécificité vous autorise à ralentir le temps une fois la touche en question maintenue. Cela vous permet de voir venir les tirs ennemis, et surtout de se dandiner à droite ou à gauche pour les esquiver, puis de relâcher la touche afin de foncer sur l’adversaire, et lui asséner un bon coup de katana.

Sur les combats également, Ghostrunner adopte le principe du one hit/one death. Comme dans un Hotline Miami, vous faire toucher une seule fois est synonyme de mort définitive. Vous serez bon pour recommencer la séquence de jeu en somme, et cela oblige le joueur à analyser l’emplacement des ennemis à défourailler à coups de katana.

Tout est d’ailleurs ultra nerveux, dynamique, super précis dans la jouabilité, et il est même possible de contrer les tirs ennemis avec notre katana avec un bon timing. On y retrouve en clair un petit aspect puzzle, dans la mesure où l’emplacement des ennemis ne change pas, et dont il faudra les éliminer avec le bon tempo.

Pour l’heure, il y a très peu de fioritures sur la construction comme sur le gameplay, même si nous avons pu noter parfois un aspect brouillon sur le cœur général du jeu et quelques bugs de collisions. Rien de bien méchant cependant car dans l’ensemble, la démo de Ghostrunner est agréable à jouer. On espère néanmoins que de nouvelles mécaniques de jeu apparaîtront dans le jeu final.

Membre Actugaming.net
Une démo très prometteuse, on a hâte de voir le jeu final !

Ghostrunner nous a mis indéniablement des paillettes dans les yeux avec sa démo. Le background cyberpunk est saisissant, sa narration devrait être prometteuse, et son gameplay est des plus énergiques. Ce mix entre Mirror's Edge et Hotline Miami dans la jouabilité est une sacré bonne idée, et donne un feeling aussi jouissif que chirurgical dans ses mécaniques. Si nous demandons encore à voir de nouvelles mécaniques de jeu et la correction des quelques soucis de collisions et son aspect un poil brouillon, Ghostrunner a les cartes en main pour proposer un FPS frénétique et divertissant. En bref, la production de One More Level Studio nous a conquis pour l'heure, notamment avec sa direction artistique et sonore de qualité. On rappelle que le soft sera de sortie cette année sans plus de précisions sur PC. PS4 et Xbox One, et on l'attend de pied ferme.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version commerciale

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda