Ubisoft s’exprime sur la qualité graphique et le développement du remake de Prince of Persia

Prince of Persia : Les Sables du Temps Remake

Pressenti comme un rare sursaut de l’Ubisoft Forward avant qu’il soit effectivement dévoilé durant le showcase, la température s’est relativement refroidie à la vue des premières images de la refonte de Prince of Persia : Les Sables du Temps.

En effet, le soft se présentant comme un remake, il est cependant difficile de s’extasier devant le rendu graphique exposé hier soir, soulevant quelques interrogations auprès de la presse et des joueurs. Afin d’éclaircir ces inquiétudes, Ubisoft s’est donc expliqué.

Aucune contrainte financière dans le développement

Farah et le Prince de Perse prêts à attaquer

Interrogée par The Mako Reactor, l’équipe de développement d’Ubisoft Pune a tenu à « rassurer » sur les conditions de développement du jeu. Dans les clous depuis deux ans et demi, le remake des premières aventures du Prince de Perse, qui mobilise plus de 170 personnes, « n’a souffert d’aucune contrainte budgétaire ou liée au timing« , nous informe Syed Abbas, directeur général adjoint, en ajoutant que « la qualité est le facteur primordial chez Ubisoft » et que c’est un élément « gardé en tête depuis le début du développement« .

En projet depuis deux ans et demi, donc, mais dévoilé en alpha footage en septembre pour une sortie en janvier. Ce discours qui se veut rassurant n’a pas vraiment l’effet escompté mais l’explication donnée sur la qualité graphique s’approfondit quelque peu :

« Lorsque vous prenez le jeu tel qu’il était il y a 17 ans, nous pouvons clairement relever des améliorations graphiques et nous voulons vraiment donner au jeu un style unique parce que Prince of Persia : Les Sables du Temps est une histoire fantastique« , explique Pierre-Sylvain Gires, game director. Ce dernier poursuit en estimant que la manière dont l’histoire sera narrée et les niveaux façonnés « offriront une immersion digne des environnements magiques du « Voleur de Bagdad » ».

Un challenge pour retranscrire un esprit fantastique unique

Le Prince de Perse allongé sur les genoux de Farah

Gires continue en déclarant que Ubisoft a donc décidé de « partir sur un traitement visuel unique, ne ressemblant à aucun autre jeu. Ce n’est pas un autre Assassin’s Creed, ni un jeu comme le Prince of Persia de 2008. Ce sera unique. Cette magie, cet esprit fantastique s’exprimera à travers la saturation des lumières. C’est donc un challenge de redéfinir l’identité visuelle du jeu avec ce remake« .

« Magique », et « unique » sont visiblement les mots utilisés pour définir le rendu graphique de Prince of Persia : Les Sables du Temps version 2021. Le choix de partager ces qualificatifs ou non reste libre à chacun, mais ce qui est certain, c’est que l’identité visuelle prônée n’a pas l’air d’être vouée à évoluer, et que celle-ci est parfaitement assumée par le studio.

Pierre-Sylvain Gires explique aussi la difficulté que représente le développement d’un remake d’un tel jeu : « Evidemment, quand vous touchez à un jeu aussi iconique, le principal défi pour nous a été d’arriver à proposer le feeling idéal concernant le gameplay de Prince of Persia ». Le game director affirme ensuite qu’animer le Prince de Perse et Bayek de Assassin’s Creed Origins, ce n’est pas tout à fait du même ressort.

Un remake avec le moteur des Assassin’s Creed

Le Prince de Perse court sur les murs

Car il est intéressant de noter que Ubisoft Pune utilise le moteur Anvil, qui sert pour les Assassin’s Creed. Annu Koul, senior producer, rappelle que développer un open world et concevoir la refonte d’un jeu davantage linéaire et cloisonné représentent des contraintes différentes. L’enjeu est donc de réussir à adapter ce moteur durant la conception du remake tout en préservant les sensations du gameplay d’origine et ainsi « jouer sur la nostalgie tout en livrant au jeu la modernisation nécessaire« .

Dernier exemple de cette acclimatation visiblement peu évidente : « La mécanique du rewind est un casse-tête technique » confie Pierre-Sylvain Gires. « Le moteur Anvil n’a pas été conçu pour permettre l’utilisation d’un rewind, de slow motion ou toute autre manipulation temporelle. L’approche technique a été un défi. »

Ainsi, si nous résumons, le remake de Prince of Persia : Les Sables du Temps n’aura pas été un développement évident, mais le studio indien de Ubisoft Pune se veut globalement rassurant, tout autant sur l’aspect graphique que sur la conception de manière générale.

Espérons donc que le contraste ressenti lors de l’Ubisoft Forward entre les images et ces propos soient gommés par de futures séquences de gameplay plus engageantes, d’ici la sortie du titre le 21 janvier 2021 sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.