TEST Saints Row The Third : The Full Package – Bonjour Nintendo !

Voir la note

Un des open world marquants de l’ère PS3/360 est de retour !

Arrivant aujourd’hui sur Nintendo Switch, Saints Row The Third se dote pour la première fois d’une présence sur les console de Big N. L’édition The Full Package permettra aux personnes n’ayant pas encore eu l’occasion de jouer au titre lors de sa sortie en 2011 de découvrir cet opus. Le jeu est disponible donc dès maintenant en cartouche ou via l’eShop de la Nintendo Switch.

L’open world Other the Top

TEST Saints Row The Third : The Full Package - Bonjour Nintendo ! 1

Faisant suite aux deux premiers épisodes de la série, Saints Row The Third prend place dans la ville de Stilwater où les Saints (pas l’équipe de NFL), règne sur la ville tel le plus grand gang de tous les temps. On parle d’apparition publicitaire, sponsoring, cinéma, la totale. Sauf qu’un certain Syndicat vient foutre le bazar dans cet ordre là, notamment en gâchant le dernier braquage de banque de notre troupe de joyeux gangsters. C’est ainsi que l’on se retrouve dans la rue, avec notre couteau et notre slip/bikini.

Après une création de personnage assez détaillée et barrée, vous allez pouvoir incarner votre personnage, avec pour but principal de remettre les Saints sur le devant de la scène (ils ne vont pas chercher à gagner le Super Bowl, toujours pas). C’est ainsi que nous allons enchaîner les différentes missions tel un bon GTA-like. La différence se situe au final dans le ton du titre qui ne se prend pas du tout au sérieux. Ici il n’est pas question de premier degré, d’histoire de mafia à Vice City, mais plutôt d’une trame à prendre au second voire troisième degré. On se rappelle tous de la fameuse batte de baseball godemiché, symbolisant à elle seule l’humour du titre. On s’amuse d’ailleurs toujours autant à courir pour tuer à coup de prise de catch des badeaux.

Un humour qui se ressent également dans les nombreux dialogues parfaitement écrits, dans des personnages mémorables, et dans des situations des plus loufoques. On se rappellera de notre duel face à Killbane au fameux Murderbawl XXXI. On sent dans Saints Row The Third la volonté de pousser les délires des développeurs jusqu’au bout, de développer la moindre des idées. Cela se ressent par exemple avec l’arsenal très varié et loufoque du titre, jusqu’à proposer un lance poulpe ou un invocateur de requin. Au niveau de la musique et de ses radios, grand classique des GTA et consorts, on retrouve ici de nombreuses radios allant de la musique classique au death metal, avec la possibilité de se créer une petite cassette avec nos chansons préférées.

Le too much fonctionne encore ?

TEST Saints Row The Third : The Full Package - Bonjour Nintendo ! 2

Saints Row The Third fonctionne pour le coup comme un open world assez classique. On retrouve tout d’abord une map d’une taille plutôt convenable pour le titre, avec son lot de boutiques : vêtements, armes, chirurgie… Bien entendu, il sera possible de se balader librement dans la ville pour foutre un peu le boxon là-dedans. Cependant, si tous ces aspects sont plaisants et fonctionnels, en terme de longueur de jeu, l’ensemble pourra vous sembler un poil léger. Entre la dizaine d’heures pour boucler les quêtes principales, vous aurez fait le tour, vous trouverez les mêmes missions dans un mode challenge avec une difficulté modulable. Si vous souhaitez débloquer l’ensemble des possibilités du titre, acheter tout ce qui est possible dans la ville, il vous faudra passer par cette phase post-partie. Mais avec la dizaine d’heures dans les doigts et un arsenal complet, vous ne devrez pas avoir de problèmes.

Concernant la partie maniabilité et ergonomie, rien a reprocher du côté du titre. Tout se joue aisément, il n’y a pas de faute concernant la conception de la conduite, que ce soit sur route comme dans les airs. Les armes possèdent également un petit recul qui est pour le coup pas trop poussé pour rester dans des feelings totalement arcade. On peut voir que la volonté des développeur est de vous faire vivre le jeu comme si vous étiez tout puissant, et cela fonctionne totalement.

Surtout qu’en terme de contenu et d’évolution de personnage le jeu fonctionne à 100 à l’heure.Entre les possibilités d’achat d’améliorations à chaque passage de niveau, l’arsenal ou encore les voitures pouvant être améliorées cosmétiquement et physiquement.

Le GTA-like sous drogue

TEST Saints Row The Third : The Full Package - Bonjour Nintendo ! 3

Vous voulez du contenu supplémentaire ? Vous trouverez dans la Full Package l’ensemble des DLC sortis du titre, allant du pack d’armes aux missions supplémentaires. Dommage cependant que l’ensemble soit débloqué dès le début de partie, une fois la mission d’introduction passée. Il est également possible de faire l’ensemble du titre en coopération locale et online. Dernier mode disponible, vous retrouverez le mode horde, jouable seul ou en coopération vous proposant comme on le trouvait à l’époque un mode survie divisé en plusieurs vagues d’ennemis.

Concernant maintenant la version Switch, le portage proposé est de très bonne facture. Pas difficile me direz-vous. En effet, avec un jeu datant de la génération précédente, n’étant pas non plus réputé comme une bête de course de l’époque, il n’a pas été compliqué de porter parfaitement le titre sur la console de Nintendo. Après, comme très souvent du côté de la Nintendo Switch, l’avantage du portage de Saints Row The Third reste de pouvoir jouer au titre dans une configuration portable sans sacrifier quoi que ce soit.

Saints Row The Third est toujours aussi plaisant, quasiment dix ans après sa sortie. Si c’est un plaisir d’y rejouer sur la Nintendo Switch, on ne retrouve au final rien de bien nouveau. Un bon GTA-like sous drogue pour les amateurs d’humour et d’auto dérision.

La note de l'auteur

Saints Row The Third est un jeu que j'ai poncé lors de sa sortie, et que j'ai pris plaisir à rejouer encore aujourd'hui. Un petit classique de la génération précédente.

Antoinerp
a
Note du panda
8 10

Saints Row : The Third

Points positifs

  • L'arcade à tout prix
  • L'humour
  • Arsenal complet et de nombreux véhicules
  • Belle playllist
  • Personnalisation à foison

Points négatifs

  • Toujours pas très beau
  • Multi toujours avec plusieurs consoles, même sur Switch
  • La surenchère au niveau humour pourra déplaire

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation