Test PlayerUnknow’s Battlegrounds : Notre avis sur la version PlayStation 4

Playerunknows Battlegrounds

PUBG débarque enfin sur la PlayStation 4, voici notre avis sur ce portage.

Il était très attendue par les joueurs, sur la console de salon de Sony et il est enfin là. L’une des références du Battle Royale s’exporte enfin sur PlayStation 4 avant d’avoir profité d’un accès anticipé sur Xbox One. La console de Microsoft a connu une sortie difficile avec de nombreux bugs, gâchant clairement l’expérience lors de son lancement. Sorte de crash-test pour le titre envers une première approche sur console de salon. PUBG arrive-t-il sur PlayStation 4 sans trop de dégâts ? Voici notre avis. Les différentes sessions de tests ont été réalisés sur PlayStation 4 Pro.

Parachutage immédiat sur PS4 !

Playerunknow's Battlegrounds

Alors, pour préciser, nous n’allons pas juger les mécaniques du jeu lors de cet avis. Le titre reste le même que sur PC dans les grandes lignes. Nous allons nous pencher sur sa capacité à s’adapter sur la plateforme de Sony. Il n’est en effet pas toujours facile pour un jeu de s’exporter vers de nouvelles machines. On a pu le voir sur Xbox One par exemple, cependant, le titre n’a désormais plus le droit à l’erreur. Malgré que la licence reste une référence du genre, elle a de sérieux concurrents désormais et un sacré retard à rattraper sur PlayStation 4. On pense notamment à Fortnite qui est installé depuis ses débuts sur cette console, l’arrivée d’H1Z1 il y a quelques mois et bien sûr les triples A comme Call of Duty par exemple, qui propose leur propre Battle Royale.

Il faut savoir tout de même que le titre est proposé au prix fort de 29,99 € à sa sortie. Il est possible de le télécharger via le Store de la console, mais une version physique est aussi proposée. Néanmoins, peu importe le format, le prix reste le même. Les joueurs PlayStation auront la chance de profiter de quelques bonus exclusifs en cas de précommande. En effet, une tenue de Nathan Drake (Uncharted) et le sac à dos d’Ellie (The Last of Us) sont offerts. Pour le côté technique, le jeu se dote d’une amélioration graphique pour les versions PlayStation 4 Pro.

La technique au rabais

Playerunknow's Battlegrounds

Contrairement à la version PC, nous ne pouvons pas toucher aux performances graphiques. Ce qui est logique pour un jeu sur console de salon soit dit en passant. Malheureusement, PUBG est nettement moins beau que sur sa plateforme de prédilection. Graphiquement, le jeu n’atteint pas des sommets, et ceux peu importe la machine. Mais son adaptation sur PlayStation 4 ne le met pas à son avantage. C’est la foire au clipping et aliasing, il y en a dans tous les sens. Les textures ne sont pas forcément toujours fines et bien réalisées. Par exemple, on n’aperçoit pas un seul bâtiment depuis l’avion de largage en début de partie. C’est vraiment décevant d’afficher une telle performance de nos jours. L’optimisation est loin d’être parfaite, cependant, il y a de l’amélioration. Depuis son arrivée sur consoles de salon, le titre s’améliore et se stabilise. Le jeu reste plus ou moins stable et rien n’entrave vraiment votre expérience de jeu. Il faut savoir que le titre tourne à 30 FPS sur toutes les versions de consoles.

Les joueurs PlayStation 4 ont une alternative de plus envers le Battle Royale.

Au-delà de la performance graphique, le jeu reste dans sa globalité suffisamment fluide. La mécanique des tirs est aux petits oignons avec une hitbox digne de la licence. Un des points forts de sa réussite et qui ne fait pas défaut sur PS4. On prend toujours autant de plaisir à tenter sa chance d’atteindre le TOP 1. Pour ce qui est de la maniabilité, le titre ne propose pour l’instant pas de vue FPS contrairement à la version PC. Les joueurs PlayStation seront obligés de lancer une partie avec une caméra au-dessus de l’épaule. Celle-ci est réglable dans les options en fonction de vos préférences. Concernant l’attribution des touches, deux possibilités de paramétrage sont disponibles dans les options. La différence se fera au niveau de la visée, l’une demandera une simple pression pour accéder un zoom sur la lunette, tandis que l’autre demandera une pression constante. Mais il n’est pas possible d’attribuer vos propres touches en dehors des deux sets mis à disposition.

On peut aussi être TOP 1 à la manette

Playerunknow's Battlegrounds

Concernant la prise en main du titre avec un pad entre les mains, elle demandera quelques minutes d’adaptation. PUBG semble être taillé pour une maniabilité au duo clavier/souris et cela se ressent rapidement. Notre personnage est mal à l’aise lorsqu’il est dirigé avec deux joysticks. Autre caractéristique et non des moindres, le titre ne fait pas de cadeau aux joueurs consoles avec l’absence d’aide à la visée. Cette assistance est présente dans la plupart des jeux de la catégorie. La licence souhaite garder son réalisme et offre donc des duels où la précision demandera un certain doigtée. Dans les options, il sera possible tout de même de régler la sensibilité de la plupart des situations. Comme la sensibilité ADS (visée à la lunette), la visée par-dessus l’épaule, au volant et autres. La gestion de l’inventaire reste bien moins pratique avec une manette. Ce format n’offre pas autant de touches qu’un clavier et il est difficile de trouver le bon compromis. La plupart des raccourcis s’exécuteront via les flèches. Pour résumer, la jouabilité qu’offre ce portage sur console reste bien différente des habitudes des joueurs de la plateforme mais reste pour le moins agréable.

Pour ce qui est du contenu de cette version PlayStation 4, tout est présent ou presque. À l’image de la vue à la première personne pour le moment absente, certains modes manquent aussi à l’appel. Pour le moins surprenant, les modes duo et escouade ne sont pas présents à n’importe quel moment. Leurs apparitions sont aléatoires, en fonction du nombre de joueurs sur les serveurs. Les joueurs pourront donc seulement lancer une manche en solo, squad ou 1-man squad. Néanmoins, les modes absents cités précédemment devraient en toute logique voir le jour par la suite et de manière permanente. Le mode entraînement quant à lui figure bien dans le menu, ce qui permettra de faire une première approche pour les amateurs. Le système économique reste le même que sur PC, avec la monnaie sous forme de BP. Les équipements de personnalisations sont disponibles dans les caisses de la boutique. Même si les skins sont déjà nombreux, le marché reste bien moins fourni que sur PC.

Pour résumer, PUBG débarque sur PlayStation 4 sans trop de dégâts. Le titre des studios Bluehole retransmet l’ambiance et les principales sensations du jeu, même avec une manette en main. Les développeurs ont l’air d’avoir beaucoup appris du voyage sur Xbox One, car cette version tourne pour le moins correctement. Nous avons pu enchaîner plusieurs parties sans connaître des bugs ou autres ralentissements gênants. L’expérience de jeu est satisfaisante et la tentation de tenter le TOP 1 reste toujours aussi prenante. Cependant, la maniabilité de notre personnage pourrait surprendre certains joueurs adeptes du pad. En effet, notre survivant semble quelque peu rigide lorsqu’il est contrôlé avec des joysticks. C’est une question d’habitude et de quelques heures de jeu. PlayerUnknow’s Battlegrounds s’en sort plutôt bien et les joueurs PlayStation 4 ont une alternative de plus envers le Battle Royale.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp