Test Guild Wars 2 : Heart of Thorns – Que vous réserve la jungle ?

  • PC
Voir la note

C’est la première extension pour Guild Wars 2, sorti il y a déjà trois ans. Heart of Thorns nous invite dans la jungle pour combattre le redoutable Mordremoth, une raison de replonger dans l’aventure ?

Faisant suite à un premier opus décrit comme un CORPG, pour jeu de rôle coopératif, sa suite entrera de plain-pied dans le monde très concurrentiel des MMORPG. Bien que le jeu développé par NCsoft, et édité par ArenaNet, ait reçu un accueil divisé lors de sa sortie en 2012, tout de même 7 millions d’exemplaires ont trouvé preneur. Il faut dire qu’il propose une alternative assez rafraîchissante par rapport aux multiples clones du vénérable World of Warcraft. Avec l’absence de la fameuse trinité Heal/Tank/DPS, ses événements dynamiques en guise de quêtes, et des compétences qui changent en fonction de l’arme (ou des armes) équipées. De nombreux arguments qui auront trouvé autant d’adepte que de détracteurs.

Avec l’arrivée de sa première extension l’objectif n’est pas de bousculer la formule déjà en place, mais plutôt de la compléter. On reste en effet dans la continuité de ce que l’on connait déjà, bien sur de nombreuses nouveautés sont là pour vous donner envie de poursuivre l’aventure, ou pourquoi pas, d’en commencer une nouvelle. La première chose à savoir est que ce nouveau chapitre de l’histoire fait suite à la saison deux du monde vivant. Ce système permet à la Tyrie d’évoluer, que ce soit par des événements spéciaux, de nouvelles intrigues, ou encore l’introduction de nouveaux personnages. Des zones entières peuvent ainsi changer du tout au tout comme ce fut le cas de la capitale, l’Arche du Lion. Sachez que si vous désirez participer à ces événements maintenant passés, il vous faudra les acheter avec des gemmes, disponible dans la boutique du jeu contre de l’argent réel.

Comme dit plus haut, la trame principale se déroule autour du conflit contre le dragon ancestral de la jungle, Mordremoth. Après la destruction de l’Arche du Lion, qui eut pour conséquence son réveil, celui-ci commença à corrompre certains Sylvaris et s’empara de l’œuf de Brill, un artefact puissant. Une alliance vit le jour pour combattre la menace, malheureusement le célèbre Charr Rytlock Brimstone disparut les Brumes, et l’Arbre clair plongé dans le coma, juste après vous avoir indiqué où porter l’œuf pour le mettre en sécurité, une fois que vous l’aurez retrouvé. L’alliance leva alors une flotte considérable pour frapper le dragon au cœur de son territoire, en pleine jungle de Maguuma. Vous débuterez votre aventure au moment où l’armée du Pacte est presque totalement anéanti par son puissant ennemi, à vous de vous ériger en leader et de rassembler les survivants dans un assaut final contre Mordremoth.

La jungle, un terrain de jeu vertical

guildwars2-1

La première chose qui frappe, en arrivant dans les nouvelles zones de cette extension, c’est la construction très verticale des niveaux. Alors que le jeu d’origine nous avez habitué à des espaces très horizontales, mise à part quelques exceptions comme la capitale Sylvari, ici tout est pensé sur plusieurs niveaux. Soutenu par une direction artistique toujours aussi inspirée, on prend un malin plaisir à déambuler dans ce dédale végétal, et les panoramas à découvrir mettent une fois de plus en exergue le travail réalisé par les graphistes. Un beau level design qui compte parmi les points forts.

D’autant plus que ces vastes étendus à étages pourront être explorées grâce à un nouveau moyen de déplacement. Le deltaplane fait son apparition, déblocable via les points de maîtrise que les joueurs gagnent désormais en lieu et place de l’habituelle montée de niveau. Parfaitement adapté à la circulation dans la jungle, ce nouveau jouet vous permettra d’atteindre des endroits inaccessibles à pieds, tout en écourtant la plupart de vos trajets avec classe. C’est également un bon moyen d’esquiver les ennemis, ou même de se sauver d’une chute involontaire, qui aurait signifié une mort certaine.

Puisque l’on parle de nouvelles zones, c’est aussi avec Heart of Thorns qu’arrive une nouvelle carte pour le mode Monde contre Monde. Fini le froid des montagnes et sa blanche couche de neige, bienvenu le désert et sa chaleur écrasante. Ce nouveau décor rocheux est encore une fois très joli sur le plan artistique. Il s’articule autour d’une oasis abritant un canon, un véritable point chaud, et une invitation à la bataille. En plus de ce changement, le PvP s’enrichit pour sa part d’un nouveau mode accompagné de sa carte. Dans le mode Bastion l’objectif est de prendre possession de la forteresse adverse, et de tuer son seigneur. Pour se faire, il faudra récolter des ressources pour acheter l’aide des PNJ, facilitant ainsi l’avancé de vos troupes.

La puissance de la Brume !

guildwars2-2

Dans la majorité des cas, quand un MMO reçoit une extension, il introduit également une ou plusieurs classes de personnage. C’est le cas ici avec le Revenant, et non il n’a rien à voir avec un mort-vivant. Ce guerrier mystique fait appel au pouvoir de la Brume pour défaire ses ennemis, et est aidé par les esprits légendaires de figure mythique de l’histoire de la Tyrie. Il pourra s’équiper de masses, d’épées, de haches, de marteaux ou de bâtons dans un premier temps, sa spécialisation d’élite débloquant l’accès aux boucliers. Pouvant changer de posture sur un totale de cinq au final, cette profession se montre très polyvalente. Capable de jouer agressif ou défensif, le Revenant dispose en plus de nombreux sorts jouant sur les afflictions, le mot pour altération d’état dans le jeu de NCsoft. Son style de jeu particulier parlera à certains joueurs, et ce fut notre cas durant ce test.

Comme dit précédemment, plutôt que d’augmenter niveau maximum possible, les développeurs ont choisi une voie alternative pour l’évolution à haut niveau des personnages. C’est le système de maîtrise, qui permet d’engranger des points de maîtrise une fois votre barre d’expérience remplie, pour acheter différentes capacités, mais aussi débloquer la spécialisation d’élite de sa profession. Celle-ci est d’ailleurs le principale point fort de ce système, permettant à toute les classes d’obtenir une nouvelle arme utilisable, et donc de nouvelles compétences liées. Cela relance l’intérêt de son personnage, en nous laissant une toute nouvelle approche des combats à maîtriser.

En revanche de gros points noirs sont également de la partie. Si le deltaplane est utile et amusant, il est aussi indispensable pour pouvoir réaliser la quête personnelle de Heart of Thorns, de même que plusieurs autres aptitudes se débloquant grâce aux points de maîtrise. Le fait est que certaines d’entre elles vous demanderont, de gagner tel quantité d’expérience dans une zone donnée. On se retrouve alors devant ce qui est ni plus ni moins que du farm, et cela même si il nous reste des points de maîtrise inutilisés. Vraiment peu amusant et rébarbatif, ce fonctionnement à comme conséquence de vous éloigner de la trame scénaristique, pourtant intéressante au demeurant.

Hall de guilde vs Donjon

guildwars2-3

Enfin l’absence de nouveau donjon est aussi assez inexcusable. Bien que l’on nous promette des raids pour dix joueurs début 2016, l’absence de ce type de contenu, pourtant attendu à la sortie d’une nouvelle extension, est regrettable. Les fractales ont également subit quelques changements, leur niveau maximum passant de 50 à 100. Les premiers échos qui en retournent sont que la difficulté des premiers paliers a été revue à la baisse, laissant les joueurs avancer dans une torpeur peu gratifiante lors des premiers niveaux. Dommage.

Mais pour finir sur une note plus positive, l’introduction des halls de guilde est, elle, une franche réussite. Vous laissant maître d’un domaine gigantesque, vous pourrez y construire toutes sortes d’améliorations pour vous et vos compagnons. Liée à un nouveau métier d’artisanat, l’illustrateur a pour but d’aménager cette vaste zone, conférant des buff à l’ensemble de la guilde. On note également la possibilité d’aménager une arène, laissant libre cours à votre imagination. Un bon moyen de combattre ses acolytes et de se préparer pour les nouvelles missions de guilde disponible.

Finalement Heart of Thorns est une extension dans la continuité de ce à quoi Guild Wars 2 nous avait habitués. Bénéficiant toujours d’un travail artistique somptueux, les nouvelles zones sont aussi une merveille de construction verticale, parfaitement adaptées au deltaplane. Le Monde contre Monde change de visage pour un décor fort réussit, et les guildes trouveront dans le hall de guilde une nouveauté plaisante. Le moteur du jeu tient toujours le coup malgré ses trois ans, et la bande son est sympathique. Le Revenant est une classe riche est atypique qui a su nous charmer, tandis que la spécialisation d’élite relance aussi l’intérêt des anciennes classes. Malheureusement le système de maîtrise a aussi des défauts et limite notre avancée dans l’histoire. De plus l’absence de nouveau donjon est difficilement pardonnable et les raids promis ne feront leur arrivée qu’en 2016.

7 10

Guild Wars 2 : Heart of Thorns

Points positifs

  • Le level design et la direction artistique
  • Les spécialisations d’élites
  • Le Revenant
  • Les halls de guilde

Points négatifs

  • Pas de nouveau donjon
  • Les limites du système de maîtrise
  • Le changement des fractales
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp