TEST. Destiny : Les Seigneurs de Fer – Que vaut cette nouvelle et ultime extension ?

6.5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Disponible depuis Septembre 2014 déjà, Destiny continue toujours à susciter de l’intérêt, si bien que chaque extension et nouveau contenu s’annoncent comme conséquents. Mais nous arrivons bientôt à la fin de l’aventure et Les Seigneurs de Fer signe la quatrième et ultime extension du jeu, le tout étant bien évidemment disponible sur PlayStation 4 et Xbox One. Alors, quelle conclusion apporter à cette aventure de deux ans, pour ce titre multijoueur qui aura connu de nombreuses mises à jour ?

Destiny – Rise of Iron

Destiny: les seigneurs de fer

Disponible depuis ce 20 septembre, l’extension Les Seigneurs de Fer signe la fin d’une épopée épique. Cela faisait depuis Le Roi des Corrompus, sorti en septembre 2015, que l’on n’avait pas eu droit à une mise à jour conséquente et que le soft ne s’était pas offert d’extension de ce type. Et pourtant, Destiny suscite toujours de l’intérêt. Malgré toutes les critiques et son aspect redondant, de nouveaux joueurs arrivent toutes les semaines et les serveurs continuent toujours de tourner convenablement.

Un fait rare à cette époque vidéoludique où le joueur est davantage considéré comme un consommateur, à toujours vouloir et désirer de nouvelles expériences, poussé par un marché en constante évolution et qui souhaite, justement, inciter à la consommation. Et pourtant, non, le titre tant futuriste que science-fiction de Bungie continue d’amasser de nombreux joueurs. Ces derniers jouent, encore et toujours.

Bien que cela n’impactera en aucun cas notre notation et notre critique, on précisera que le lancement de cette extension ne s’est pas fait sans mal : A peine disponible, 11 heures pétantes, les serveurs de jeu ont subi pas mal de problèmes, bloquant les joueurs n’ayant aucune possibilité de se connecter. Et pendant un long moment, les files d’attente étaient pleines à craquer, nous faisant comprendre qu’il était sans doute préférable de tester l’extension au soir, tranquillement, plutôt que de se ruer dessus.

Une histoire mieux amenée : toujours aussi intéressante mais mieux narrée

Cette nouvelle extension nous conte principalement l’histoire des Seigneurs de Fer, comme l’atteste le nom de l’extension, représentée par Saladin, le dernier d’entre eux. Mais bien que toute l’intrigue se déroulera autour d’eux, on en apprendra finalement que très peu, le tout n’étant que partagé par brides d’informations, à travers le grimoire ou les quelques cinématiques et propos avec Saladin.

Pourtant, nous en avons toujours entendu parler, que ce soit à travers l’événement Joueur contre Joueur La Bannière de Fer ou dans le background général du jeu. Vous devrez ainsi en apprendre un peu plus sur eux en vous alliant à Lord Saladin suite à l’effondrement du mur qui permettait de contenir les déchus de l’ancienne Russie. Mais ici, ce que l’on notera sur cette extension, c’est que nous n’avons que sept nouvelles missions pour l’histoire principale soit plus ou moins quatre heures de jeu – et encore, en prenant notre temps. Autant vous dire que vous aurez malheureusement vite fait le tour de ces dernières.

Toujours saupoudrée d’un peu d’humour, propre à cette nouvelle licence du studio, l’histoire se veut cependant un peu plus profonde et légèrement mieux narrée, même si l’on est encore loin de ce que l’on peut attendre. A défaut de proposer du contenu colossal sur la trame principale, celle-ci peut se targuer d’une intrigue mieux amenée et quelque peu en amélioration par rapport aux précédents contenus.

Mais c’est triste, nous sommes loin encore de ce que les scénaristes pourraient réellement nous proposer : le méchant prend certes une bonne place, mais la menace ennemie est quant à elle, presque effacée, sans véritablement montrer les crocs. Et si Destiny a pris l’habitude de rester mystérieux, en ne proposant que quelques indices sur le background grâce au grimoire, on reste sur notre faim, et les Seigneurs de Fer ne sont présents que par leur nom. Dommage.

Les véritables nouveautés de l’extension

Destiny: les seigneurs de fer

Mais passons à côté de l’histoire principale et concentrons-nous sur les autres nouveautés. Le niveau de Lumière maximum passe désormais à 385 et jusqu’à 400 avec le nouveau raid en mode difficile. Cela va de soi, de nouvelles armes et équipements sont disponibles, tout comme de jolis passereaux pour les gardiens en quête de nouveautés. Et en restant dans le thème des items, Everversum vend désormais des ornements d’armes, de nouvelles interactions et d’autres articles décoratifs.

De nouvelles missions et contrats, liés aux Seigneurs de Fer, font également leur apparition. Certains vous enverront bien évidemment dans les nouvelles destinations, telles que le Mur, la Contrée Infestée, le Pic de Felwinter ou encore le Cosmodrome revisité. Tous ces contrats vous donneront de l’expérience de l’avant-garde et bien sûr, de votre faction si vous portez l’armure de classe exotique de faction.

Parmi ces nouvelles missions, vous allez notamment explorer La Forge de l’Archonte, une arène plus ou moins fermée avec un droit d’entrée, où vous devrez vous battre contre des hordes d’ennemis, avec bien sûr, la possibilité de poutrer le boss en coopération à plusieurs joueurs.

Quelques nouveautés bienfaisantes mais encore bien maigres pour son prix

Outre les anciens assauts revisités, qui apportent un véritable vent de fraîcheur non négligeable, nous avons le droit à un nouveau : Situé dans la partie infectée du cosmodrome, celui-ci est cependant loin d’être fun à jouer. Si la direction artistique nous plonge directement dans des décors somptueux, le level-design et sa linéarité, habitude de la franchise dirons-nous, font perdre le plaisir de la découverte et le rend plutôt classique à jouer.

Quant au raid, disponible lui depuis le 23 Septembre au soir, le constat est un peu plus contrasté. Fureur Mécanique de son petit nom, ce raid situé au fond de la Contrée Infestée, vous demandera de percer les mystères d’une fameuse machine, l’Aria. Au programme, on restera dans le classicisme de ce que l’on a l’habitude avec la franchise : de nombreuses vagues de monstres, des boss gigantesques, de l’action, mais un level-design pensé de la même façon et un sentiment de déjà-vu. Et bien que la direction artistique viendra une nouvelle fois épater nos rétines, c’est encore et toujours, le même ressenti. Les sensations profondes que les joueurs invétérés adulent à travers Destiny et ils y trouveront leur compte, mais les plus récents et exigeants regretteront le manque de prise de risque de la part du studio.

Destiny 2, en lice pour la suite

Destiny: les seigneurs de fer

Quant au contenu PvP, Bungie nous gratifie du mode Suprématie qui débarque désormais, accompagné de quatre nouvelles cartes, également proposées en Joueur contre Joueur. Les parties privées font eux aussi office de nouveautés à travers Les Seigneurs de Fer et ce n’est sans doute pas plus mal : cela faisait déjà un moment que la communauté les réclamait, les voici, toutes prêtes à vous accueillir. Rien d’incroyable pour la partie PvP, mais l’on appréciera toujours autant de voir cet aspect-là non négligé.

Mais cette dernière extension souffre du même schéma que ses précédentes : le contenu tourne en rond et les développeurs ont bien compris que l’on en avait fait le tour. Et bien que l’univers de Destiny semble être désormais bien installé dans le paysage vidéoludique, il est grand temps de se tourner vers sa suite, prévue pour 2017. L’équipe avait notamment expliqué qu’elle réserverait ses grosses surprises pour Destiny 2, que les fans attendent avec impatience. Et ce n’est pas le Carnet de Triomphe des Seigneurs de Fer qui saura innover, même si celui-ci est un ajout bien intéressant.

Certes, plus maigre que Le Roi des Corrompus, la nouvelle extension de Destiny, Les Seigneurs de Fer, apporte cependant son lot de nouveautés. Bien qu’inspirant une nouvelle fois son classicisme propre à la franchise, cette ultime extension nous plonge dans une histoire plus profonde et mieux narrée, auprès de Saladin, le dernier des Seigneurs de Fer, eux que l’on ne verra malheureusement jamais, complètement effacés. Si tout ce beau contenu viendra ravir les aficionados de la licence, les plus exigeants regretteront une nouvelle fois le manque de prise de risque de Bungie, pour un DLC proposé tout de même au prix fort. 29.99€, c’est le tarif pour les anciens joueurs. Autant vous dire que la sortie de Destiny : La Collection, qui regroupe tout le contenu, est quant à lui, l’ultime pack pour profiter de toute cette aventure magistrale. Quoiqu’il en soit, on tient ici la dernière extension de Destiny et ce n’est peut-être pas plus mal. Les Seigneurs de Fer restera tout de même une belle conclusion pour ce premier volet, en attendant Destiny 2, que l’on devrait connaître davantage en 2017.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • L'histoire, mieux narrée qu'auparavant et plus sombre
  • Une bande-son toujours magistrale
  • Et une direction artistique toujours de haute volée
  • L'arrivée des parties privées
  • Les nouvelles quêtes, intéressantes
  • Les précédents assauts revisités
  • Le Carnet des Seigneurs de Fer
  • ... mais des missions liées à l'histoire courtes
  • Un prix un peu haut pour le contenu proposé
  • Toujours aussi chiche
  • Aucune prise de risque
  • On a clairement fait le tour et on tourne en rond

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Trop chère et peu convaincante, cette extension m'a laissé perplexe. D'un côté, elle apporte un contenu scénaristique intéressant et mieux qu'auparavant avec un dépaysement toujours aussi convaincant, de l'autre côté, l'aspect répétitif et déjà-vu prend vite le dessus.

Julien
c
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.