Test Dark Souls III : Ashes of Ariandel – Ce nouveau monde peint est-il une croûte ?

TEST. Dark Souls III : Ashes of Ariandel - Ce nouveau monde peint est-il une croûte ?

Huit mois sont passés depuis la sortie de Dark Souls III, dernier épisode censé conclure la saga Dark Souls qui a su, au fil des années, se trouver un public plutôt large. Ashes of Ariandel, premier DLC de ce troisième opus est arrivé et nous propose une nouvelle zone ainsi que d’autres nouveautés. Maintenant, reste à savoir si celles-ci valent la peine de se replonger dans l’aventure. C’est ce que nous allons voir avec le test du DLC sur PS4 !

Une zone enneigée… froide et dangereuse

DARK SOULS™ III_20161101224454

Ashes of Ariandel reprend le même principe de base qu’une aventure optionnelle que l’on retrouvait dans le premier épisode, puisque toute l’aventure se déroule dans un monde peint, comme c’était le cas avec le monde peint d’Ariamis. Et pour y accéder, il n’y a rien de plus simple puisqu’il n’est pas nécessaire d’effectuer une action ou une quête particulière. Il suffit de se rendre à un lieu donné pour parler à un personnage ajouté spécialement pour l’occasion. Il faut donc parvenir à la Cathédrale des Profondeurs, près d’un des feux de la zone, vous tombez nez-à-nez avec un homme en train de prier. Celui-ci vous explique que le monde d’Ariandel est à l’agonie et qu’il finira par mourir. Il vous demande donc d’aller à l’intérieur de ce monde peint et d’en finir, afin d’abréger les souffrances de ce monde condamné. Oui, le prétexte est plutôt simple, mais c’est loin d’être une première pour From Software de ce côté-là.

Vous acceptez alors cette tâche et vous vous retrouvez happé à Ariandel, monde enneigé où vous attend une toute nouvelle zone et des ennemis qui n’attendent que de vous fracasser le crâne. Et autant dire que vos opposants là-bas ne sont pas là pour rigoler. Un bon niveau 60 est recommandé avant de débuter l’aventure… et le challenge est à la hauteur dans son ensemble ! Que vous soyez ou pas en New Game +, vous risquez d’avoir du pain sur la planche. Les nouveaux ennemis sont l’un des points forts de ce DLC, ceux-ci sont en effet tous nouveaux et relativement originaux. On retrouve des loups capables de rameuter leurs semblables afin de vous submerger, des lanciers qui vous lanceront leur arme à la première occasion, des espèces de soldats équipés de torches et crachant du feu, des ennemis à l’allure viking et faisant deux fois votre taille, etc.

On peut même noter la présence d’ennemis prenant la forme d’arbres avec une apparence féminine. Ils sont particulièrement originaux… et dangereux, surtout qu’il est difficile de les distinguer avec de véritables arbres ayant la même apparence (impossible à viser avant qu’ils aient bougé). Bref, la menace est réelle avec quasiment tous les ennemis, il faudra donc être prudent. De nouveaux équipements, sorts et miracles s’offrent également à vous à l’occasion de cette nouvelle aventure. Certains sont plutôt intéressants mais dans l’ensemble, il n’y a pas de quoi bousculer une charrette… dommage ! De cet aspect, il est aussi regrettable de voir qu’aucun objet ne soit véritablement caché et ne représente aucun challenge pour être récupéré. Alors, pour peu que vous soyez suffisamment attentifs, vous ne louperez aucun nouvel objet.

Dark Souls III : Ashes of Ariandel est visuellement très réussi !

La nouvelle zone est quant à elle extrêmement belle dans son ensemble. On se retrouve en effet face à de sublimes grandes étendues montagneuses et enneigées, où les menaces sont nombreuses et omniprésentes. De plus, le level design de cet endroit reste fidèle à ce que fait habituellement From Software : c’est bien conçu et bien pensé, avec son lot de raccourcis bien placés. On pourra en revanche regretter la présence de trop nombreux feux de camps qui cassent un peu le challenge. On pourra dire que cette particularité est plutôt à l’appréciation de chacun, d’autant qu’il n’est pas obligatoire de les utiliser. Néanmoins, il semble nécessaire de souligner ce léger défaut qui peut perturber l’expérience de jeu globale, mais également la durée de vie, étant donné qu’il est de ce fait plus facile de ne pas recommencer plusieurs fois une même zone, pour peu que l’on arrive à rallier les différents feux de camps. Pour l’anecdote, nous ajouterons qu’il nous est arrivé de manquer un feu de camp, sans que nous ayons l’impression d’avoir manqué quelque chose… c’est dire !

Un contenu trop faiblard

DARK SOULS™ III_20161103155952

Par ailleurs, en parlant de durée de vie, il est nécessaire de souligner qu’elle est courte… beaucoup trop courte ! La zone est certes magnifique, mais elle n’en est pas moins ridiculement petite. Comptez deux petites heures d’exploration (et encore) pour faire le tour. Au final, ce qui vous prendra le plus de temps, c’est le boss final de la zone qui est d’une difficulté plutôt relevée… vous êtes prévenus ! Au total, il ne faut pas espérer passer plus de cinq heures sur Ashes of Ariandel. Certains estimeront cela suffisant, mais l’on aurait pu en attendre davantage en termes d’exploration, surtout pour un contenu coûtant une bonne quinzaine d’euros. On notera bien la présence d’une zone optionnelle qui aurait pu être appréciable si elle non plus n’était pas minuscule, avec, de plus, un boss qui fera certes plaisir aux fans de la saga (pour le clin d’oeil) mais qui n’oppose qu’une résistance assez ridicule. Bref, la zone optionnelle est beaucoup trop anecdotique pour être suffisamment remarquable.

Cela dit, affronter le boss de cette zone optionnelle permet de débloquer l’une des nouveautés de ce DLC, à savoir un mode très accès PVP. Ainsi, dès lors que le boss a été battu, vous gagnez un objet qui vous permettra de rechercher des affrontements au sanctuaire de Lige-Feu, contre des joueurs, dans des arènes conçues spécialement pour l’occasion. Il est donc possible d’organiser des duels, des deux contre deux, trois contre trois, etc. Alors oui, ce point devrait faire plaisir aux amateurs d’affrontements entre joueurs, mais force est de constater qu’on en a vite fait le tour et que, de ce fait, on s’en lasse très rapidement. Et encore faut-il aussi être capable d’y jouer pour l’apprécier, tant les soucis de lags sont nombreux, même sur une connexion internet tout à fait correcte. Pour finir, un point qui ne devrait pas faire plaisir aux chasseurs de trophées : la non-présence de trophées dans ce DLC. Toutefois, il semble illégitime de le reprocher à From Software étant donné la taille du contenu. Mais il est de ce fait difficile de ne pas y voir là un symptôme du rachitisme d’Ashes of Ariandel.

Conclusion

En somme, Ashes of Ariandel bénéficie d’une réalisation artistique des plus réussies : la nouvelle zone est sublime, cohérente, toujours aussi bien pensée dans son design, et on apprécie d’arpenter ces terres enneigées. De même, le bestiaire est sympathique et original. Seulement voilà, le DLC se trouve majoritairement desservi par une certaine faiblesse dans le contenu : durée de vie faible mais avec un boss final qui devrait néanmoins prendre un certain temps pour être réussi (afin de savoir si c’est un point positif, chacun est juge), de nouveaux équipements loin d’être exceptionnels, un mode PVP bancal et lassant, qui n’intéressera finalement qu’une (petite ?) partie des joueurs de Dark Souls. Pour une somme de 15€ à sa sortie, nous aurions été en droit d’en attendre un peu plus… à conseiller uniquement aux inconditionnels de la série donc ! Espérons dans ce cas que le second DLC destiné à Dark Souls III sera plus convaincant et se montrera à la hauteur du jeu de base.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.