Tales of Arise : Tout ce qu’il faut savoir (gameplay, histoire, personnages…)

Tales of Arise : Tout ce qu’il faut savoir (gameplay, histoire, personnages…)
Tales of Arise se dévoile un peu plus.
Temps de lecture : 8 min.

Après Tales of Berseria, sorti chez nous en 2017, nous attentions avec impatience le prochain titre « mothership »(comme on dit dans le milieu) de la fameuse série de J-RPG Tales of. Malgré la longue attente depuis, Bandai Namco nous a régalé en janvier dernier avec la sortie de Tales of Vesperia Definitive Edition. N’ayant jamais quitté le Japon sur PS3 (et toutes les améliorations qui vont avec), c’est avec plaisir que l’on a accueilli l’un des meilleurs opus pour patienter un peu. On rappelle également que Tales Crestoria, le jeu mobile, arrivera en Europe cette année.

Même si Tales of Arise avait fuité peu avant son annonce officielle à la conférence E3 2019 de Microsoft, les fans ont été heureux d’observer les premières images du prochain action RPG qui s’annonce déjà très prometteur. Grâce à une interview de Famitsu avec le producteur du jeu, Yusuke Tomizawa, nous en savons un peu plus sur ce qui nous attend. C’est aussi l’occasion pour nous de vous faire un récapitulatif de tout ce que l’on sait.

Une renaissance pour la série

Tales of Arise : Tout ce qu'il faut savoir (gameplay, histoire, personnages...) 1

Pensé bien avant de remettre Tales of Vesperia au goût du jour il y a un an, Tales of Arise est d’abord un énorme challenge pour le studio de Bandai Namco puisqu’il se veut être un opus « d’évolution et de succession », tout en gardant les traditions de la série qui font son charme. Il faut dire qu’elle n’a jamais vraiment innové au fil des années, que ce soit en 3D ou 2D. Nous sommes toujours devant une histoire très « japanime » même si Berseria a tenté des choses dans un registre plus sombre (un peu comme ce qu’avait fait Tales of Rebirth à l’époque pour les plus connaisseurs). La seule exception, et pas des moindres, est le renouvellement de son système de combat très dynamique au fil des titres qui ont toujours des noms anglais alambiqués. Pour le reste, on garde (sans doute) les bonnes habitudes : les saynètes, la cuisine, les minouz, les mystiques arte… Cela plaît indéniablement aux fans, mais certaines choses plombent malheureusement la franchise depuis quelque temps comme son aspect technique (un moteur devenu rapidement vieillot après Xillia 1 & 2). Ainsi, les développeurs semblent vouloir faire prendre un tournant à la série en élargissant le public. On peut donc s’attendre à des changements majeurs.

Cette optique, de s’adresser à la jeune génération comme aux fans de longue date, se ressent également dans la composition de l’équipe car monsieur Tomizawa nous apprend qu’il y a des membres ayant travaillé sur Tales of Phantasia (le tout premier de la série) et d’autres sur Tales of Berseria, tous fans de la saga bien évidemment. Même le titre du jeu est une révolution en soi puisqu’il y a une sorte de règle tacite vis-à-vis des noms et des abréviations uniques. Ainsi, le TOA étant déjà pris par Tales of the Abyss, le producteur préfère que l’on utilise les termes « Arise ou ToArise ». 

Une autre précision importante, le compositeur (ou la compositrice) est tenu secret pour l’instant. On imagine que le choix sera cohérent avec cette envie de renouveau, cela veut donc dire que l’on n’aura sûrement pas Motoi Sakuraba (un grand habitué de la série) ou Go Shiina qui avait œuvré sur Tales of Legendia et Tales of Zestira. 

Un renouvellement visuel à tous les niveaux

tales of arise

Cela n’a échappé à personne lors de la diffusion du trailer, ce Tales of Arise est bien parti pour nous en mettre plein les yeux. Bien que cela n’a rien d’une révolution graphique si l’on regarde l’industrie en général, c’est un véritable choc pour les amateurs de la série. Le trailer nous dévoile de nombreux environnements sous Unreal Engine 4 avec plusieurs décors pour bien appuyer ce point. La modélisation des personnages sera également plus réaliste (d’où l’impression qu’ils sont plus adultes et plus grands), on nous précise aussi que les animations vont bénéficier d’un soin particulier. Tomizawa prend l’exemple d’un personnage qui se retourne, la rotation sera ainsi plus fluide et plus authentique.

Petite révolution pour la licence, Tales of Arise sera le premier titre principal (mothership donc) à avoir une même personne qui est chargée du chara-design et de la direction artistique du jeu. C’est donc Minoru Iwamoto qui assumera ces deux rôles. Il ne s’agit pas non plus d’une grosse prise de risque puisqu’il a endossé les deux casquettes indépendamment sur plusieurs opus de la série. Cette fusion est juste soulignée pour renforcer l’immersion du jeu, autrement dit que les personnages et leurs costumes, par exemple, soient en adéquation avec la culture de l’univers du jeu.

Evidemment la série ne lâchera pas sa proximité avec la japanimation. D’ailleurs c’est toujours le studio Ufotable qui s’occupera des séquences animées. Toutefois, le studio veut un résultat qui se rapproche des séries TV et films japonais. Nous aurions ainsi un mélange entre la 2D et la 3D. Encore une fois, le croisement entre tradition et modernité se ressent.

Des changements radicaux dans le gameplay

tales of arise

Tales of Arise gardera bien évidemment son gameplay dynamique qui fait la renommée de la franchise, malgré tout on observe déjà des changements à ce niveau-là, et le trailer en dit beaucoup. Tout d’abord, on remarque qu’il semble n’y avoir aucune transition lorsque l’on démarre un combat (et ça ne ressemble pas au système de Zestiria qui faisait quelque chose dans ce genre-là). On sait que ça ne plaira pas à certaines personnes que l’on utilise ce terme, mais on peut déjà dire que le RPG s’est « Dark-soulsisé ». Les roulades pour esquiver, et les boss énormes sont déjà de bonnes preuves. En revanche, on remarque que le système d’arte a été conservé. C’est aussi avec plaisir que l’on constate un bestiare bien plus travaillé pour ce qui est du design. On nous promet que les monstres « mignons » ne seront pas oubliés (autrement dit, attendez-vous à une mascotte comme tout bon J-RPG qui se respecte), mais ce changement visuel vise à améliorer la satisfaction du joueur lorsqu’il terrasse un ennemi.

Le contexte déjà dévoilé

tales of arise

Au niveau du scénario, nous avons déjà énormément d’informations. L’histoire tournera autour de deux planètes différentes : Danha et Rena. Dahna est la terre natale du protagoniste appelé Alphen, c’est un territoire plein de richesses mais dont la culture est proche de celle du Moyen-Âge. L’héroïne du trailer, qui se prénomme Shionne, est originaire de la planète Rena, une civilisation qui a largement développé la magie et la science.

Cette dernière a d’ailleurs profité de son avancée technologique pour envahir Danha 300 ans avant le début des événements du jeu. Le protagoniste disposera de caractéristiques physiques spéciales qui justifient son armure et son casque, en outre il changera de costume selon la situation. L’héroïne est décrite comme une jeune femme confiante et séduisante ayant un lien avec les deux planètes.

Les deux personnages ne s’apprécieront pas vraiment au début du jeu mais tous deux partagent ce désir de combattre l’oppression et de changer leurs destins. En outre, nous avons eu récemment plus de précisions sur les profils. Alphen a perdu la mémoire et ne ressent plus aucune douleur tandis que Shionne est porteuse d’une malédiction qui cause une douleur intense à tous ceux qu’elle touche. Elle nourrit également un désir de vengeance à l’égard de son peuple. On comprend mieux ainsi comment le duo a pu se former.

En résumé, les point importants sont les suivant :

  • Tales of Arise sera une renaissance pour la série mélangeant tradition et modernité
  • Il tournera sous Unreal Engine 4
  • On ne connaît pas le nom du compositeur ou de la compositrice
  • Minoru Iwamoto (Vesperia, Zestiria…) sera chargé de la direction artiste et du chara design
  • Plus de réalisme au niveau de la modélisation des personnages et des animations
  • Un bestiaire bien moins « enfantin » au niveau du design
  • Un gameplay repensé avec quelques gros ajouts
  • Le studio Ufotable sera toujours derrière les séquences animées en 2D et (une nouveauté) aussi en 3D
  • Alphen est le nom du protagoniste venant de Danha, il a perdu la mémoire et ne ressent plus la douleur
  • Shionne est le nom de l’héroïne venant de Renna, elle est porteuse d’une malédiction et veut se venger de son peuple

Nous devrions en apprendre d’avantage prochainement, le producteur Yusuke Tomizawa a en effet énoncé le souhait d’organiser quelques hands-on pour le jeu. Tales of Arise sortira courant 2020 sur PC, PS4, et Xbox One. 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
36 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp