Skull & Bones vient tout juste de rentrer en alpha, 8 ans après le début de son développement

bones and skulls 7 1

Cela fait des années que Skull & Bones a disparu de la surface. Si le projet n’a pas coulé, il a fait marche arrière à de nombreuses reprises, pour finalement être rebooté en interne selon les dernières informations. Kotaku a aujourd’hui pu en apprendre plus sur le projet, avec des détails confirmés par des employés d’Ubisoft, et on peut alors apprendre de nouveaux éléments sur ce développement décidément bien compliqué pour l’éditeur et les équipes.

Un projet mal dirigé et sans vision selon des témoignages

Skull and Bones reporté 2021

Kotaku nous rappelle que le jeu devait initialement sortir en 2018, et qu’on l’attend désormais entre avril 2022 et mars 2023, selon le dernier bilan financier de l’éditeur. Et ces retards pèsent décidément beaucoup sur le projet, qui est décrit comme étant « trop gros pour échouer », alors qu’un ancien développeur déclare que « beaucoup de choses n’ont pas encore de sens », et que le sortir maintenant en simplement corrigeant quelques aspects serait une perte de temps.

Un autre ancien développeur déclare également que si le projet était chez un autre éditeur, « il aurait déjà été tué une dizaine de fois ». Et lorsque le projet est comparé en interne à Anthem, forcément, on craint le pire, même si l’équipe fait tout pour éviter cela.

Le site a pu s’entretenir avec une vingtaine d’employés travaillant toujours sur le projet, comme avec des anciens, et la première chose qui revient sans cesse, c’est l’absence de vision pour le jeu. Et c’est sans compter le fait qu’Ubisoft Singapour a aussi souffert de managers malveillants, ce qui n’est guère une surprise quand on regarde les différentes affaires qui ont éclaté dernièrement chez Ubisoft. Ces managers s’entouraient alors de yes men répondant à toutes leurs demandes selon les témoignages, et vendaient alors le pitch du jeu à Paris tout en sachant qu’il n’était pas humainement et financièrement réalisable. On parle même d’un « projet dirigé par la peur ».

Une histoire sans fin

Skull & Bones

Cela a alors amené des reboots presque annuels du jeu, et forcément, cela coûte de l’argent. Selon les informations des différentes sources du site, Skull & Bones aurait déjà coûté plus de 120 millions de dollars à Ubisoft, ce qui est colossal, et surtout temporaire, car le jeu n’est toujours pas sorti.

Le problème vient aussi du fait que ces reboots à longueur de temps entraînaient des retards technologiques, qu’il fallait alors rattraper. Une course sans fin, avec des changements de décors constants. Un temps prévu pour se dérouler dans les Caraïbes, l’univers du jeu a été déplacé dans l’Océan Indien, tandis qu’il y a même eu des tentatives dans un monde fantastique inspiré par Sid Meier’s Pirates!.

Après quelques années d’errance, le projet avait trouvé sa voie en 2017, mais dès 2019, les modes avaient changé et la survie était ce qui marchait le mieux. Il a alors fallu intégrer des éléments de ce genre dans le jeu, changeant encore une fois le projet de direction. En 2020, on recommence, avec une nouvelle direction, qui est celle qui est pour le moment conservée, bien que le projet soit en constante évolution. Un ancien développeur déclare alors :

« A chaque fois que nous recevions des retours de Paris, ils prenaient peur et changeaient tout, et changeaient aussi les personnes qui travaillaient dessus, et c’est arrivé plusieurs fois. »

Qui dirige à présent ? C’est Elisabeth Pellen, la troisième directrice créative du projet, et qui est épaulée d’une équipe qui comptait 400 personnes en 2019. Parmi eux, on retrouverait une équipe d’une douzaine de personnes chargées de trouver le cœur du jeu. Et si le crunch n’était apparemment pas institutionnalisé chez Ubisoft Singapour, les équipes sont désormais à bout de forces suite aux nombreux reboots.

Les raisons de cet échec sont nombreuses, mais beaucoup d’employés blâment la direction pour le mauvais management autour de Skull & Bones, avec également des conflits entre les équipes qui venaient de différents horizons, notamment celles ayant œuvré sur Assassin’s Creed et celles sur Rainbow Six Siege, qui n’avaient pas du tout les mêmes méthodes de travail.

Le bout du tunnel ?

bones and skulls 10 2

Mais Ubisoft est toujours déterminé à sortir le titre d’une manière ou d’une autre, pour deux raisons essentielles. La première est bien entendue motivée par le succès des jeux service en ce moment, et Ubisoft cherche justement à remplir son portfolio de jeux du genre, comme on a pu le voir hier avec l’annonce de Tom Clancy’s XDefiant. La seconde raison est plus insolite. Selon Kotaku, Ubisoft se doit de sortir le jeu pour respecter un accord avec le gouvernement de Singapour.

Kotaku a alors pu contacter Ubisoft afin d’avoir plus d’informations sur tout cela, et l’éditeur s’est empressé de mettre les choses aux claires tout en indiquant l’état du jeu :

« L’équipe Skull & Bones est fière du travail qu’ils ont accompli sur le projet depuis leur dernière update avec la production qui venait de passer en alpha, et est excité de partager plus de détails quand le moment sera venu. Cela étant dit, toute spéculation infondée à propos du jeu ou des décisions qui ont été prises ne feront que démoraliser l’équipe qui travaille très dur pour développer une nouvelle licence ambitieuse qui correspondra aux attentes des joueurs. »

L’éditeur rappelle ensuite que cette année a marquée de nombreux changements en interne, afin de créer un environnement de travail plus sain.

En bref, Skull & Bones est définitivement un projet maudit, et on ne peut qu’espérer que le projet voit enfin le jour pour que les équipes puissent passer à autre chose.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
coldfinger
coldfinger
7 jours plus tôt

Au moins ça fait des emplois durable !

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.