Rape Day : Steam dit adieu à ce simulateur de viol polémique

Rape Day : Steam dit adieu à ce simulateur de viol polémique
Un jeu qui promulgue le viol et la violence sur les femmes... difficile de lui trouver une place au sein de la plateforme de Valve...
Temps de lecture : 2 min.

Des jeux qui défient la liberté d’expression, c’est devenu monnaie courante. Comment ne pas citer Grand Theft Auto, par exemple, qui recule à chaque opus la limite du politiquement correct ?! Mais il arrive parfois que les développeurs aillent trop loin, et ce dès le début. C’est par exemple le cas de Rape Day, un jeu dont le but avoué est de violer et tuer des femmes sauvagement…

L’impertinence de trop

Cela fait couler beaucoup d’encre et hurler légion de monde sur le net ces derniers jours : Rape Day est un visual novel dans lequel le joueur incarne un homme qui viole et tue des femmes au cours d’une apocalypse zombie. Exit son postulat, revenons un instant sur la violence de ce qu’il propose, malgré son statut de « visual novel » qui laisse plus de place à l’imagination qu’à l’action. S’il vous sera bien difficile d’en trouver des images in-game, sachez que le titre a bien failli être disponible à tous via Steam.

Néanmoins, la plateforme de téléchargement de jeux détenue par Valve n’a pas mis de temps avant de comprendre son erreur. Il faut dire, par ailleurs, que ses dirigeants publiaient il y a quelques mois un billet expliquant assez clairement ne pas vouloir distribuer de contenus trop violents, sexuels, ou des titres dont le but est de troller. Difficile de savoir exactement où se situe Rape Day dans cette courte liste, mais force est de constater qu’on aurait plutôt tendance à le caser dans l’incitation à la haine et la violence.

Afin d’expliquer son geste, Steam a publié un court communiqué sur le sujet. Ce dernier explique qu’il est dans les priorités de la plateforme d’encourager les développeurs lorsqu’ils souhaitent s’exprimer mais que, nonobstant, le développeur de Rape Day a choisi de valoriser un contenu qui ne correspond pas à l’image qu’elle souhaite diffuser. Cela a le mérite d’être clair, net et concis. Et ce n’est certainement pas plus mal ainsi, d’autant que le jeu récolte les foudres de nombreux mécontents sur le net, notamment sur Youtube.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Brad Pitrecoldfinger Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Brad Pitre
Invité
Brad Pitre

Une fois de plus, les talibans occidentaux ont fait censurer quelque chose qui ne leur plaisait pas, sous les applaudissements d’une certaine presse et de foules manipulées. De nombreux responsables politiques distillent à longueur d’année de vrais discours de haine, contenant de vrais appels à la violence, mais ca ne dérange pas. Par contre, un JEU aborde un thème glauque et c’est la levée de bouclier. Levée d’ailleurs très sélective, puisque GTA 5 et sa scène de torture explicite n’a pas été interdit – mais Rockstar Games a sûrement le bras plus long que le petit éditeur indé derrière RD.… Read more »

coldfinger
Membre
coldfinger

Faut pas être sain d’esprit pour concevoir des choses aussi glauques :-/

132 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp