Aperçu : Kirby : Star Allies – Une mise en bouche classique

Kirby a fêté ses 25 ans en 2017 et Nintendo l'avait bien souligné lors d'un Nintendo direct avec une vidéo hommage et plusieurs annonces de jeux estampillés de la licence. Depuis, il faut dire qu'aucun n'avait vraiment rendu grâce à l'une des mascottes emblématiques de la firme puisqu'ils offraient des jeux courts plus que moyens (les derniers jeux 3DS en bref) et qui n'avaient pas grand chose à voir avec le style plateforme 2D original. Nous sommes donc, avec Kirby : Star Allies, devant le seul titre ambitieux qui mérite vraiment notre intérêt d'autant plus qu'il est exclusif à la Switch. Nous vous donnons donc nos premières impressions pour savoir s'il est bien parti pour vous régaler.

Pour cette preview, nous avons parcouru les deux premiers mondes du jeu, à savoir Dreamland et Planète Pop. Il s’agit d’une première impression qui sera évidemment bien plus complète dans notre test final. On rappelle que Kirby : Star Allies sortira le 16 mars 2018 exclusivement sur Nintendo Switch. De plus, une démo est d’ores et déjà disponible.

Démarrage en douceur ou simple déluge de pouvoirs ?

Aperçu : Kirby : Star Allies - Une mise en bouche classique 1

Kirby a toujours eu ce côté défouloir de la plateforme 2D chez Nintendo réservant la plateforme plus technique à son confrère moustachu. Le nombre impressionnant de pouvoirs que notre héros rose bonbon peut absorber est un aspect qui n’est pas près de perdre tout son fun, seulement on peut être un peu déçu que le gameplay n’a presque qu’une vocation de spectacle et non de tirer le plein potentiel des possibilités offertes par les pouvoirs. C’est l’impression que l’on a vis-à-vis des débuts de ce Kirby : Star Allies. HAL Laboratory a toujours su implanter de petites idées très amusantes pour nous faire passer un bon moment, mais sans jamais vraiment prendre de gros risques. C’est tout de même ce que l’on attendait de la licence, autrement dit un jeu qui renoue avec ce qui se fait de mieux. Des opus comme Kirby’s Adventure sur Wii et Kirby Triple Deluxe sur 3DS en sont les parfaits modèles.

Comme d’habitude, le scénario tient sur une carte de jeu Switch et on ne s’attardera pas dessus. Il faut seulement savoir que Kirby obtient le pouvoir de l’amour et de l’amitié grâce à un cœur tombé du ciel, un concept que l’on sait cher à nos amis japonais si l’on est fan de shonen. Cela permet surtout d’introduire la grosse nouveauté du soft qui permet à Kirby de recruter jusqu’à 3 alliés dont il vole les pouvoirs d’habitude. C’est aussi un bon moyen de mettre la côté multijoueur de la console en avant puisque l’on peut facilement prendre un Joy-Con chacun pour jouer à 2. Même s’il est possible de jouer jusqu’à 4, nous avons plus l’impression que le mode solo ou 2 joueurs est encouragé. C’est en tout cas ce que nous montre le level design avec ces embranchements binaires.

L’expérience en solo n’est pas en deçà de celle du multijoueur comme nous le prouve l’excellente réactivité de l’IA, que ce soit pendant les phases de plateforme ou bien durant les combats.  L’autre petite innovation justifiant la composition d’une équipe est la combinaison des pouvoirs. Par exemple, quand Kirby possède un pouvoir lui donnant une arme (épée, bâton, yoyo…), il peut la lever au ciel pour que l’un des membres de son escouade y ajoute une propriété élémentaire de feu, de glace, de vent ou d’électricité.

Certaines fusions sont plus uniques et offrent des effets un peu plus impressionnants comme le Kirby Rocher qui, combiné à de la glace, se transforme en palet de curling qui glisse à pleine vitesse en détruisant tout sur son passage. Des alliances spécifiques doivent être utilisées pour traverser certains passages, mais en ayant parcouru seulement deux mondes, tout cela reste anecdotique. En d’autres termes, on utilise une combinaison spéciale une seule fois pour tel endroit et c’est tout. D’où ce sentiment de potentiel sous-exploité que l’on a avec beaucoup d’opus, mais à voir si par la suite tout cela se confirme ou non.

Du fun sans challenge ?

Kirby : Star Allies

L’autre problème que l’on peut reprocher à notre boule rose, c’est son côté trop gentil avec les joueurs. Certes, il reste éternellement sympathique et attachant, toutefois, on constate une baisse de challenge au fil des épisodes. Rétrospectivement, il faut en général attendre entre le milieu et la fin pour vraiment être en difficulté dans un opus classique. Nous avons déjà accumulé 40 vies sans mourir une seule fois et ce n’est en aucun cas de la vantardise. Les premiers gros boss comme Whispy Woods ou le roi Dadidou n’ont demandé aucune tactique particulière, l’approche purement agressive passe comme une lettre à la poste. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose puisque l’utilisation des pouvoirs restent l’un des meilleurs attraits de la licence. D’autant que de nouveaux se sont ajoutés aux anciens comme celui du lutteur ou de l’araignée qui nous transforme en Spider-Man miniature.

D’autres capacités spéciales de groupe ou pouvoirs d’amis faisant unir les 4 membres de l’équipe donnent lieu à des phases un peu plus originales qui sont assez récurrentes. Pour ce qui est du contenu bonus, il faudra collecter des pièces de puzzle qui compléteront progressivement des tableaux de l’univers Kirby. Pour le reste, et histoire de renforcer l’aspect multijoueur, des mini-jeux sont à votre disposition. Nous avons pu en découvrir deux pour l’instant : As de la hache et Héros de la frappe sidérale. Il s’agit de gesticuler, Joy-Con en main, pour respectivement couper un arbre en évitant les chenilles avec le stick, et renvoyer une météorite au bon moment tout en chargeant une jauge au préalable. En solo, on en fait vite le tour, mais même à plusieurs, on imagine mal y passer des heures.

Finissons pas l’aspect visuel qui est impeccable, la switch offre un rendu graphique vraiment très propre. Les décors sont tous jolis et le gameplay est fluide pendant les déchaînements de pouvoirs. On préférera le mode portable qui est largement plus confortable et agréable même à deux en enlevant simplement les deux Joy-Con. Pour ce qui est des musiques, on retrouve des thèmes bien connus des habitués ainsi que de nouvelles même si rien ne se démarque pour l’instant.

Pour l’instant, Kirky : Star Allies fait dans le classique et ne surprend pas vraiment. Les amoureux de notre héros qui ont connu ses précédentes aventures en 2D seront probablement comblés ou peut-être blasés au vu des ajouts qui manquent d’ambition comparé à d’autres licences mythiques de Nintendo qui ont fait largement briller la Switch. De ce que l’on a pu voir pour le moment, le multijoueur pour le mode histoire et les mini-jeux sont plus un prétexte pour détacher les Joy-Con et mettre en avant la console qu’un vrai concept de jeu. Le titre peut encore nous surprendre par la suite cependant, ce que l’on ne manquera pas de vous confirmer lors de notre test.

La note de l'auteur

J'adore quand Kirby revient aux sources et propose une aventure en 2D. Il ne m'a jamais lassé depuis ma découverte de ce héros très attachant sur GameBoy, et avec qui je m'amuse bien plus qu'avec un Mario 2D. Même si j'ai apprécié la plupart des opus comme celui-ci, j'ai toujours trouvé que la licence manquait un peu d'ambition par rapport à ses frères historiques comme Mario ou Link. J'espère vraiment que je me trompe en voyant la suite par rapport à mes doutes mais j'aurai vraiment bien aimé observer une ambition proche d'un Breath of the Wild ou d'un Mario Odyssey à l'occasion du premier passage de Kirby sur Switch. Je pense tout de même qu'il sera très classique dans l'ensemble.

Haseo

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
6 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp