PREVIEW. Dragon Quest XI – La série revient sans prendre de risques

Square Enix relance la série sur nos consoles de salon cette fois-ci, une bonne nouvelle pour les fans de la référence du J-RPG. Un retour plutôt timide qui ne manquera pas d’être doté de nombreuses qualités.

L’un des pilliers du J-RPG revient cette année et les fans trépignent d’impatience de pouvoir replonger dans une nouvelle aventure. Lorsque l’on est fan de la licence, il faut avant tout être armé de patience. En effet, la série revient sur nos consoles de salon après 12 ans d’absence, le dernier en date étant Dragon Quest VIII. Notons que cette version européenne de Dragon Quest XI, dispose de voix anglaises accompagnées de sous-titres en français. Nous y avons joué, voici nos premières impressions après quelques heures de jeu sur ce nouveau titre.

Une direction artistique en premier plan

Dragon Quest XI

Il est impossible de commencer par autre chose que la direction artistique toujours aussi plaisante. Vous avez sûrement pu reconnaître une patte artistique bien familière dans la conception des personnages. Il est facile de reconnaître quelques similitudes avec les héros de la série Dragon Ball et c’est normal car Akira Toriyama en est le créateur. Cet homme s’occupe notamment du chara design de Dragon Quest. Les joueurs les plus fidèles ne seront pas déboussolés par l’univers qui reste globalement inchangé, cependant, pouvoir jouer à un véritable épisode sur les consoles d’aujourd’hui reste forcément un must. Graphiquement, il reste semblable aux épisodes Heroes, du genre beat’em all.

À chaque épisode, sa propre aventure et ici, notre jeune héros décidera de quitter son village natal nommé Cobblestone. Dès les premiers instants, l’environnement fera forcément son petit effet et vous aurez vite envie de découvrir les différents paysages que propose le titre. Jusque-là, nous restons sur un système classique et il sera possible d’aller visiter les alentours afin d’accomplir quelques quêtes annexes. Une fois que vous vous sentez prêt, vous aurez la possibilité de partir à l’aventure à l’aide de votre monture toujours aussi utile.

Pour ce qui est du scénario, vous êtes contraint de partir en direction du château d’Héliodor afin de rencontrer le roi. Sans trop savoir pourquoi, vous possédez une marque sur la main, un signe permettant de faire de vous l’élu de la prophétie appelé l’Éclairé. Seulement, problème une fois sur place car le roi envoie des soldats en direction de votre village et décide de vous capturer. Vous aurez donc le droit de faire un voyage en prison sans passer par la case départ. Le décor est planté et il suffit désormais d’attendre la sortie du jeu pour découvrir la suite des aventures.

On se balade en ballade !

Dragon Quest XI

Nous traversons quelques paysages peuplés de monstres en tout genre, beaucoup d’entre eux sont déjà connus de tous. Ces différentes zones semi-ouvertes restent d’une taille importante et sont plutôt bien garnies. Quelques objets et quêtes y sont cachés et il est intéressant de parcourir ces étendues afin de ne rien rater. Les missions secondaires reste basiques, on nous demande par exemple de trouver un livre bien précis d’une couleur rouge se trouvant parmi les dizaines de bibliothèques du château. Cela permet de forcer les joueurs à explorer les nombreux recoins de la zone, cependant, beaucoup de maisons restent inexplorables et les nombreuses portes fermées deviennent rapidement frustrantes.

La monture est une réussite, car il sera possible d’ouvrir un coffre ou même ramasser des objets tout en restant à cheval, une possibilité qui rend le jeu nettement plus fluide. Il sera possible de traverser les zones assez rapidement tout en esquivant le combat, simplement en galopant à l’aide de votre monture.

Parlons justement du système de combat, celui-ci reste toujours aussi classique que sur les précédents opus. Une mécanique de tour par tour revient sans grande nouveauté, malgré un système de tactique présent, il semble quelque peu mal exploité. Celui-ci est timide concernant son utilité, du moins sur la version démo que l’on a pu essayer. Il sera possible de demander à nos personnages d’adapter différents comportements comme le fait d’envoyer le paquet sans retenue ou de tout simplement économiser au maximum nos PM. Rien d’extrêmement novateur, c’est le plus gros reproche que l’on puisse faire à ce nouvel épisode. La licence se contente simplement de faire ce qu’elle sait faire de mieux sans vraiment chercher à s’améliorer en matière de gameplay.

Une bonne recette sans épices

La licence Dragon Quest revient enfin sur console de salon avec un épisode principal au tour par tour. Il est impossible de ne pas être attentif à un tel retour, cependant, les améliorations restent bien maigres. Aucune prise de risque et très peu de nouveautés. On s'attendait justement à revoir la série dans un épisode survitaminé avec l'aide de la puissance des consoles d'aujourd'hui. Malheureusement non, les graphismes sont très jolis mais ne surprendront pas les joueurs ayant fait un tour sur les épisodes Heroes. Je ne peux cacher ma déception malgré que la magie opère toujours grâce aux qualités artistiques apportées par les dessins et l'ambiance sonore. Mais cela reste réellement suffisant ? Il sera vraiment important d'attendre le test avant de pouvoir sauter les yeux fermés dans cette aventure.

DubZ

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda