Pentiment : Nous l’avons vu, ce qu’il faut savoir sur le nouveau jeu d’Obsidian

Pentiment 1

Parmi les productions sortant clairement des sentiers battus, nous avons Pentiment. Si le titre nous vous dit pas grand-chose, sachez qu’il est développé par les p’tits gars d’Obsidian qui sont aussi derrière un certain The Outer Worlds, qui s’est révélé sympathique. Ici, avec Pentiment, le studio part sur quelque chose de diamétralement opposé, tout en restant sur le côté fortement RPG qu’affectionne tant le studio. Nous l’avons testé très rapidement, et voici ce qu’il faut en retenir.

Une démo avec une rejouabilité déjà folle

Pentiment 1 2

Ce qu’il faut savoir avant toute chose, c’est que Pentiment sera avant tout une aventure narrative, avec une grosse pointe de RPG. Cette démo nous plonge dans la peau d’Andreas Maler, un simple illustrateur qui apprend qu’un meurtre a été commis dans une abbaye. Le problème, c’est que personne ne semble savoir ce qu’il s’est passé, et ce sera logiquement à notre protagoniste de démasquer le meurtrier.

Dans ladite démo, les embranchements étaient légion, surtout par rapport à la sélection de votre background. En effet, avant de commencer l’aventure, vous êtes forcé de choisir pas mal de choses sur votre passé. D’occultiste en passant par latiniste voire naturaliste, ces backgrounds différents vous donneront des possibilités dans les choix de dialogues divers avec les PNJ. Il faut le dire, le background personnalisable de notre personnage s’avère extrêmement complet, et c’est pourquoi la rejouabilité s’annonce clairement conséquente sur le jeu final. D’autant que la démo permettait d’aller parler à l’un des trois PNJ différents, et que la plupart de vos choix pouvaient en annuler d’autres.

Le titre est véritablement prometteur, et la direction artistique n’est elle aussi pas du tout en reste. Dans ses décors façon peintures, Pentiment attire l’œil instantanément, et devrait pour sûr être relativement accrocheur, comme avec sa narration qui nous demandera de démasquer le tueur décimant les habitants d’une abbaye. Nous avons particulièrement apprécié les diverses polices d’écriture du XVI siècle, qui sont parfaitement retranscrites dans les dialogues.

Une aventure narrative avec quelques mini-jeux

Pentiment 2 3

Pentiment, ce sera aussi une aventure totalement narrative avec de l’exploration et des mini-jeux. Outre les choix de dialogues, Andreas pourra aussi librement se balader de tableau en tableau, et interagir avec les différents habitants du village. Comme évoqué plus haut et en fonction des divers backgrounds choisis au début, vous pourrez avoir des choix de dialogues différents. Par exemple sur la démo testée, nous parlions à une jeune femme qui pouvait nous en dire plus sur ces meurtres, mais à condition d’effectuer quelques corvées pour elle.

Il y aura de surcroit des petits mini-jeux à accomplir, comme récupérer du bois pour le couper, ou encore remettre un cadre en place. En somme, il devrait y en avoir une palanquée, et ce que nous avons vu n’est qu’une infime partie de ce que le jeu aura à proposer à sa sortie. Il y a fort à parier que les possibilités seront immenses et que les fins différentes seront légion. À noter par ailleurs qu’un jeu de cartes façon poker sera de la partie dans le soft, histoire de souffler un peu.

Nous sommes en tout cas très excités par Pentiment qui est prometteur, et qui sortira en novembre prochain sur PC, Xbox One et Xbox Series X|S.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.