15 jeux indépendants qu’il ne fallait pas manquer en 2019

disco elysium sayonara indie games

Tout comme l’année passée, on vous propose une sélection de jeux indépendants qu’il ne fallait pas manquer en 2019. Après tout, la scène indépendante est souvent un lieu magnifique pour trouver de véritables petites pépites et une fois encore, cette année a regorgé de belles trouvailles. Cependant, les sorties sont nombreuses et il est parfois difficile de s’y retrouver. C’est pourquoi on vous propose 15 jeux indépendants qui ont marqué notre équipe en 2019 et qui, selon nous, méritent que l’on y prête attention.

Bien sûr, la liste des sorties est longue et l’on n’a malheureusement pas pu mettre tout dans cet article mais il y en a pour tous les goûts, du jeu multijoueur au parfait jeu canapé en passant par les expériences narratives ou déconcertantes. On en profite aussi pour vous rappeler que chaque mercredi à 18 heures, on vous présente un nouveau titre issu d’un studio indépendant sur notre chaîne YouTube avec Indie Story.

Outer Wilds

  • Développeur : Mobius
  • Plateformes : PC, PS4, One

Le premier jeu de cette sélection est un titre que beaucoup considèrent comme la révélation de l’année côté jeu indé : Outer Wilds. Véritable OVNI de la scène indépendante, Outer Wilds est ce genre de jeu qui ne paye pas forcément de mine au premier regard mais qui pourtant, est une véritable petite pépite. On y incarne un alien prêt à explorer la galaxie et en savoir plus sur les secrets de l’univers, sauf que, toutes les vingtaines de minutes, le soleil entre en supernova et l’on est bon à tout recommencer.

On est alors coincé dans cette boucle qui nous oblige à bien observer les environnements et tenter de résoudre de nombreuses énigmes. Outer Wilds brille particulièrement par la construction de son système solaire où chaque événement, comme une pluie de météorites, compte. Il respecte en cela sa notion de timing serré mais il ne plaira pas à tout le monde justement à cause du caractère stressant de l’exploration mais surtout à cause de ses contrôles trop réalistes qui en frustreront plus d’un.

Yuppie Psycho

yuppie psycho

  • Développeur : Baroque Decay
  • Plateformes : PC
  • Fiche Steam

On va enchaîner  sur un tout autre registre avec Yuppie Psycho, un survival horror au style minimaliste, qui n’a pas forcément fait beaucoup parler de lui. Sorti sur PC en avril dernier, Yuppie Psycho nous plonge dans un univers dystopique des années 90 et l’on y suivra l’histoire d’un jeune homme qui vient tout juste d’être mystérieusement embauché par l’une des entreprises les plus importantes au monde.

Sauf que, on est loin du job de rêve, et l’on va vite remarquer que l’on est ici pour chasser des sorcières. Va s’en suivre alors une aventure haletante avec une ambiance particulière et un rythme de jeu vraiment ficelé. On enchaîne les énigmes, les phases d’infiltration, les objets à ramasser et le petit côté pixel-art fait des merveilles. Bref, ne vous fiez pas au visuel coloré du jeu, Yuppie Psycho mêle habilement fantastique et horreur et nous tient en haleine pendant sa petite dizaine d’heures de jeu.

My Time At Portia

Sorti de son accès anticipé en tout début d’année, My Time At Portia vient apporter un peu de couleurs à ce top. Présenté comme un Stardew Valley en 3D avec des inspirations telles que Animal Crossing, Harvest Moon ou encore Dark Cloud 2, My Time At Portia va nous mettre dans la peau d’un(e) jeune qui vient de recevoir un atelier légué par son père récemment décédé. Vous allez donc commencer à partir de rien, juste avec un petit manuel de construction et l’objectif est de développer cet atelier.

Le jeu mélange exploration, collecte de ressources et craft, le tout, avec quelques éléments de RPG. On est donc sur un jeu de simulation dans les grandes lignes où il faut dénicher des ressources pour fabriquer des matériaux, qui serviront ensuite à construire des outils et autres objets, et vous pourrez améliorer votre personnage en fonction de l’expérience obtenue à travers trois arbres de compétences. Certes, vous allez pouvoir élever des animaux ou encore personnaliser l’intérieur de votre battisse, mais le jeu demande aussi d’aller combattre des créatures ou encore résoudre différentes quêtes.

Mordhau

Mordhau

Si vous êtes fans de l’époque médiévale et que vous voulez vous défouler un bon coup, Mordhau est sans aucun doute une très bonne pioche. Sorti en début d’année, il s’agit ici d’un jeu à la première personne où plus d’une soixantaine de joueurs se retrouvent sur un champ de bataille pour des rixes endiablées. L’objectif principal ? Poutrer ses adversaires. Rapidement, Mordhau a su trouver sa place. S’il rappelle forcément un certain Chivalry Medieval Warfare, il a surtout su développer sa propre identité.

On incarne donc un chevalier du Moyen-Âge à travers différents modes de jeu et on aura à disposition pas mal d’armes, comme des épées, des haches, des hallebardes ou encore des arcs et autres arbalètes. Mais en plus d’avoir des mécaniques bien rodées et de procurer de véritables sensations, Mordhau mérite surtout sa place ici grâce à son côté fun. En plus d’avoir un sens inné du spectacle, ce qui peut d’ailleurs être particulièrement jouissif quand on fonce dans le tas avec une nuée de flèches qui s’abattent autour de nous, il fait surtout passer un excellent moment à plusieurs. Bref, pour jouer entre potes, c’est parfait.

Heave Ho

heave ho

On va rester dans ces jeux parfaits pour jouer entre ami(e)s avec Heave Ho. Si Mordhau est idéal pour les sessions en ligne, Heave Ho est quant à lui une véritable pépite pour vos soirées sur le canapé. C’est simple, c’est sans aucun doute l’un des must-have à avoir dans sa bibliothèque. Et on peut vous dire que l’on s’est bien fendu la poire à la rédaction.

Le principe ? Partir d’un point A pour arriver à un point B en passant divers obstacles et en se frayant un chemin parmi les pièges. C’est tout. Ou presque. Parce que nos petits bonhommes ne sont pas si simples que ça à contrôler. Les bougres n’ont pas de jambe, et l’on ne peut que contrôler leur bras. Une commande pour le bras droit, une autre pour le gauche et c’est tout.

Heave Ho figure donc parmi ses party-game que l’on sort uniquement en soirée. Ennuyeux si vous jouez seul, il tire sa force des sessions à quatre joueurs où l’on tente tant bien que mal de former une chaîne pour passer un obstacle avant que l’un d’entre nous ne lâche la mauvaise commande et fasse tomber tout le monde dans le vide.

Sayonara Wild Hearts

Sayonara Wild Hearts

  • Développeur : Simogo
  • Plateformes : PC, PS4, Switch, iOS
  • Fiche Steam

S’il n’a pas forcément fait grand bruit à sa sortie, Sayonara Wild Hearts a été l’un des fers de lance de l’Apple Arcade à son lancement, même s’il a aussi atterri sur PC, PlayStation 4 et Nintendo Switch. A l’instar de beaucoup d’autres jeux de cette liste, le titre s’est surtout démarqué par sa direction artistique très pop et colorée, ainsi qu’un concept assez unique.

Sayonara Wild Hearts nous raconte l’histoire d’une jeune femme au cœur brisé, qui met l’équilibre du monde en danger. Pour la sauver, son double nommé The Fool enfourche sa moto et plonge dans un monde étrange afin de combattre ce qui se dresse sur sa route. La musique tient une place centrale dans le titre, puisque le gameplay s’articule autour de la bande-son. Un petit ovni qui a visiblement séduit la presse, au point d’être nommé dans plusieurs catégories lors des derniers Game Awards.

Bloodstained Ritual of the Night

  • Développeur : Inti Creates
  • Plateformes : PC, PS4, One, Switch
  • Acheter sur GOG

C’était probablement l’un des jeux les plus attendus de cette liste. Chapeauté par l’incontournable Koji Igarashi, que l’on connait comme l’un des créateurs de la série Castlevania, Bloodstained: Ritual of the Night a finalement rempli son contrat. Ouf ! Il faut dire que ses nombreuses présentations n’avaient pas forcément convaincues tout le monde et surtout celles et ceux qui avaient participé à son financement participatif. Et quelle campagne me direz-vous ! Avec plus de 5,5 millions de dollars récoltés, les craintes étaient donc légitimes.

Sans grande surprise, Bloodstained se traduit comme un véritable successeur spirituel à Castlevania, et notamment des épisodes Dawn of Sorrow ou encore Portrait of Ruins. On y suivra Miriam, personnage principal du jeu, qui peut sauter, esquiver, taper du démon, et utiliser tout un arsenal d’armes. Le tour de force de Koji Igarashi, c’est d’avoir retranscrit le feeling d’un Castlevania tout en créant une nouvelle identité, le tout, dans cette ambiance gothique sombre et macabre que l’on aime tant. Bref, même si le budget est colossal, cela reste un indépendant et qu’il serait dommage de ne pas découvrir si vous êtes fans de Castlevania.

Lost Ember

lost ember

  • Développeur : Mooneye Studios
  • Plateformes : PC, PS4, One, Switch
  • Acheter sur GOG

Issu lui aussi d’une campagne de financement Kickstarter, mais loin du budget de Bloobdtained, Lost Ember apporte son brin de liberté à cette sélection. Lost Ember nous raconte l’histoire de Kalani, une jeune femme membre d’une tribu très à cheval sur les croyances et les traditions et vous incarnerez une louve, réincarnation de cette fameuse Kalani. Très porté sur le contemplatif et l’exploration, il s’agit d’un jeu d’aventure qui cherche avant tout à vous raconter quelque chose.

En jouant sur le même terrain, Lost Ember tente de s’inspirer de certaines références du genre comme l’incontournable Journey. Rien à redire sur sa direction artistique somptueuse ou ses idées de mécaniques puisque rapidement, on pourra transférer notre esprit dans le corps des autres animaux pour profiter de leurs spécificités. On pourra alors prendre le contrôle d’un oiseau pour s’envoler ou encore d’un buffle pour détruire des structures. Ce n’est peut-être pas le jeu indépendant de l’année, mais c’est assurément une bonne pioche pour les amateurs du genre.

Wargroove

Comparé a bien des égards à la série des Advance Wars, Wargroove a été l’un des jeux indépendants à faire le plus parler de lui lors de sa sortie en début d’année. Ce Tactical-RPG, développé par Chucklefish Games, reprend de nombreux éléments inhérents au genre afin de les sublimer. Bien qu’il soit très facile de s’y plonger, le jeu révèle rapidement une richesse de jeu plus qu’appréciable.

Avec un contenu conséquent et un multijoueur jouable jusqu’à quatre, il avait de quoi nous occuper pendant pas mal d’heures, mais le studio s’est visiblement dit que ce n’était pas assez. Un DLC va en effet voir le jour très prochainement, avec de nouvelles cartes à découvrir mais aussi une campagne inédite, et le tout gratuitement. De quoi conquérir les derniers indécis, qui ont tout à gagner à laisser une chance à cet excellent titre.

Slay the Spire

slay the spire

  • Développeur : Mega Crit Games
  • Plateformes : PC, PS4, One, Switch
  • Acheter sur GOG

En mélangeant rogue-like et jeux de cartes, Slay the Spire a été une bonne surprise lors de sa sortie en début d’année. Avec un début assez exigeant et impardonnable, les premières tentatives se concluent souvent par un échec assez cuisant. Cependant, comme tout bon rogue-like, il ne faudra pas longtemps avant de prendre ses marques en plus de se voir débloquer la possibilité d’avoir d’autres cartes lors d’une partie.

C’est au bout de quelques heures de jeu que l’on voit que la synergie entre chaque carte marche bien. Ainsi, même avec l’impossibilité de pouvoir construire librement son deck de A à Z, on découvre que les possibilités sont nombreuses et que chaque nouvelle partie est propice à de nouvelles combinaisons. Un jeu extrêmement bien huilé dans son concept et ses mécaniques qui ne manquera pas de délivrer de bonnes heures de divertissement si vous n’êtes pas totalement étranger aux jeux de type deck building.

Children of Morta

  • Développeur : Dead Mage
  • Plateformes : PC, PS4, One, Switch
  • Acheter : Sur GOG / Sur Amazon

Children of Morta est l’un des rogue-like les plus ingénieux de cette année grâce à son concept centré sur la famille. Pour repousser un fléau s’abattant sur le mont Morta, la famille Bergson, en charge de la protection de ce lieu, prend les armes. Avec le foyer commun servant de base pour améliorer vos statistiques, vous explorez différents donjons en contrôlant l’un des 6 personnages jouables qui partagent les liens du sang. Ainsi, la progression de chacun des membres de la famille a des répercussions sur les autres en offrant différents bonus en combat.

Outre cette originalité, il arrive à offrir une bonne expérience en matière de rogue-like grâce à un gameplay soigné et varié. Le mélange de pixel art et de décors fait-main lui donne également un charme unique. Les rares défauts du titre, comme la difficulté mal distillée et des donjons qui ne renouvellent peu, sont rapidement pardonnés grâce à ses énormes qualités.

Katana Zero

Prenez Hotline Miami, transposez-le en 2D et mettez-y un samouraï comme personnage principal. Bienvenue dans Katana Zero. Développé par un collectif de développeurs indépendants, Katana Zero est un jeu d’action en sidescrolling qui nous plongera dans un univers néo-rétro futuriste. Abordant des thèmes sérieux, parfois même particulièrement sombres, le titre dispose même d’une narration assez importante pour son style avec une très belle écriture et un scénario plutôt sympa.

Côté mécaniques, on est sur quelque chose d’assez simple sur le papier : on avance, on nettoie les différentes salles et on passe à la suivante. On pourra compter sur notre katana qui permet de tuer un ennemi en un coup ou de renvoyer les balles et les projectiles à l’envoyeur. Mais là où le soft tire sa force, c’est sur sa liberté de mouvements : notre personnage est particulièrement agile et l’on peut esquiver, sauter de mur en mur, se cacher dans certaines zones et ralentir le temps : c’est jouissif. L’aventure est très courte mais elle a le mérite de défouler le joueur comme il faut.

Baba is You

  • Développeur : Hempuli Oy
  • Plateformes : PC, Switch

Les Game Jam sont de véritables lieux propices aux plus folles idées. Vous savez, cet endroit qui rassemble développeurs et artistes autour d’un objectif, celui de proposer un concept de jeu vidéo en 24 ou 48 heures sur un sujet donné. C’est à la Game Jam de Copenhague en 2017 que nous vient Baba is You, probablement l’un des jeux les plus originaux de cette année.

Baba is You est un jeu de réflexion où l’on enchaîne les énigmes, un peu à la manière d’une grille de sudoku, où l’on doit faire chauffer sa matière grise pour trouver la solution. Mais ce qui est génial, c’est son concept : il faut jouer avec les règles pour en voir le bout. On pourra par exemple décomposer et former une phrase pour faire en sorte que la Lave ne brûle plus, que les murs puissent être traversés ou encore que l’objectif de victoire n’est plus de toucher le drapeau mais de toucher le rocher. Pas possible de toucher le rocher ? Eh bien, devenez le rocher.

Untitled Goose Game

  • Développeur : House House
  • Plateformes : PC, Switch

Au rayon des jeux funs sortis cette année, Untitled Goose Game est probablement celui qui ressort le plus. Paru en septembre dernier, la production de House House a déjà enregistré plus d’un million de ventes et s’était même mieux classé que certains gros titres sortis en même temps tels que Zelda Link’s Awakening. L’objectif d’Untitled Goose Game est simple : faire chier les habitants. Chiper un objet pour le cacher, faire tourner la tête d’une grand-mère en lui faisant perdre quelque chose, mettre le boxon sur le stand d’une marchande… tant de petites farces qu’il est possible de faire et qui viendront vraiment réveiller le vilain petit garnement qui est en vous.

Et là où le jeu frappe fort, c’est que l’on prend vraiment son pied à faire toutes ces bêtises ! Qu’il est plaisant de faire tourner en bourrique tous ces villageois qui sont complètement démunis et qui ne peuvent absolument rien faire face à vous. En même temps, que pourraient-ils faire ? Vous faire fuir ? Eh bien, retournez les embêter deux minutes plus tard ! En soit, c’est le titre parfait pour se défouler après une sale journée.

Disco Elysium

S’il fallait nommer un jeu de l’année parmi tous ces titres, ce serait sans doute Disco Elysium. De loin l’un des meilleurs RPG de ces dernières années, Disco Elysium est une véritable surprise sortie en 2019. Audacieux dans son approche, généreux dans son contenu, Disco Elysium nous invite à suivre l’histoire d’un détective à la psychologie trouble qui va se retrouver dans une nouvelle enquête malgré lui. Le titre dispose de nombreux choix à faire qui ont un réel impact sur la progression et un scénario captivant à suivre.

Oubliez les codes du RPG moderne avec ses combats au tour par tour et j’en passe, Disco Elysium est une véritable ode au jeu de rôle papier. On revient au lancer de dés et il faut avouer que l’on n’a rarement vu une production de cette trempe et aussi finement menée. La qualité d’écriture est incroyable, la narration est époustouflante, la direction artistique est tout simplement sublime, bref, pour beaucoup, c’est le jeu de l’année 2019.

C’est simple, on a vraiment la sensation de jouer à un jeu de rôle papier, mais adapté en jeu vidéo. L’énorme bémol là-dedans, c’est que le jeu n’est pour le moment uniquement en anglais. Avec ces dizaines de milliers de lignes de dialogues, son argot et ses subtilités, difficile de le conseiller si vous n’avez pas un bon niveau. Mais rassurez-vous : une traduction française ainsi que des versions consoles sont prévues pour 2020.

[ss_social_follow networks= »youtube »]

Et voilà, c’est tout pour cette liste des jeux indépendants qu’il ne fallait pas manquer en 2019. Enfin, c’est tout, c’est déjà pas mal n’est-ce pas ? Evidemment, on ne peut pas tout aborder et l’on pense à des chouettes productions comme Blasphemous, Unheard, Valfaris et bien d’autres. Mais il faut bien faire un choix, n’est-ce pas ? N’hésitez pas à nous dire quels ont été vos coups de cœur en 2019 en ce qui concerne la scène indépendante ! On est curieux de connaître vos découvertes.

avatar
2 Commentaires
0 Réponses à la discussion
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réactions
Commentaire le plus populaire
2 Auteurs
Ludvig AuvensJulien Blary Récents commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Ludvig Auvens
Editor

Wargroove, Disco Elysium et Lost Ember ont très clairement leur place dans ce top <3
Par contre, faut vraiment que je m'essaie à Heave Ho et Sayonara ! 😛