Des détails supplémentaires sur les vaisseaux de Star Wars Squadrons

star wars squadrons

Toujours prévu pour le 2 octobre prochain, Star Wars Squadrons lance le pari de réaliser une expérience immersive au sein des vaisseaux connus de la licence et dans des batailles qui demanderont maîtrise et agilité de la part du joueur. Electronic Arts a alors bien voulu nous renseigner un peu plus sur les mécaniques de conduite des vaisseaux et sur leurs spécificités.

Dans la tête d’un vrai pilote

star wars squadrons screenshots ea play 8 min 1

Premièrement, Electronic Arts a voulu rappeler que pour batailler, chaque pilote va devoir appréhender la gestion d’énergie de son vaisseau. Cette énergie sera répartie dans 3 catégories : les boucliers, les lasers et le moteur. Ainsi, il sera possible de faire fluctuer cet apport d’énergie entre ces trois branches afin de booster une capacité de votre appareil au détriment des autres fonctions.

Surcharger l’énergie dans une de ces branches permettra également d’obtenir des effets assez utiles. Par exemple, mettre toute son énergie dans son moteur permettra à l’appareil d’avoir une accélération très forte mais éphémère, augmenter les lasers au maximum permettra à ces derniers d’être beaucoup plus efficaces, et mettre toute son énergie dans les boucliers entraînera une surcharge et permettra de protéger votre appareil à 200% de sa capacité normale.

Enfin ceci n’est pas forcément vrai pour tous les vaisseaux. Car, en effet, les vaisseaux du côté de l’empire ne bénéficieront pas de bouclier, excepté pour le TIE reaper. Ces vaisseaux auront cependant des statistiques un peu plus élevées en puissance, vitesse et agilité, et disposeront également d’une option pour répartir plus rapidement leur énergie entre le moteur et l’armement.

Les caractéristiques des vaisseaux

star wars squadrons screenshots ea play 4 min 2

Le studio a également voulu revenir sur le rôle de chaque vaisseau pendant une bataille. Ici rien de surprenant, on nous rappelle que les « fighters », comme le X-wing et le TIE fighter, sont des vaisseaux équilibrés entre robustesse, puissance de feu et agilité. Du côté des « Interceptors », où l’on retrouve le A-wing et le TIE interceptor, on est face à des vaisseaux spécialistes des duels puisqu’ils favorisent rapidité et puissance de feu au détriment d’une robustesse moindre.

Ensuite les « bombers », Y-wing et TIE bomber, sont des vaisseaux moins rapides mais plus robustes et puissants, idéals pour détruire les croiseurs ennemis. Finalement, les vaisseaux de soutien, U-wing et TIE reaper, serviront à ravitailler et soigner les vaisseaux alliés tout en handicapant les vaisseaux ennemis en les ralentissant ou en posant des pièges ici et là.

De plus, l’éditeur a voulu rappeler que plusieurs moyens seront disponibles pour refaire une beauté à son vaisseau si jamais celui-ci a pris des dégâts. Certains astromechs pourront remettre à neuf votre appareil et un passage au hangar ou l’aide d’un vaisseau de soutien permettra également de réinitialiser les points de vie de la machine volante. Idem pour les munitions spéciales, comme par exemple les torpilles, qui pourront être rechargées via un vaisseau de support ou un passage au hangar.

Finalement, la présence du mode « Instruments Only » (instruments seulement) est citée. Cette fonctionnalité a pour but de dégager toute l’interface utilisateur pour que seulement les appareils dans le vaisseau donnent les informations nécessaires. Une option immersive mais qui rendra la lecture de ces dernières plus ardue pour un débutant.

Si vous voulez retrouver toutes les informations liées au jeu, on vous met en lien notre vidéo récapitulative de Star Wars Squadrons. Vous pouvez également retrouver l’article de Electronic Arts que nous avons résumé dans cette news à ce lien.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des