Découverte de The Sundew : un point’n click dans un univers cyberpunk

Découverte de The Sundew : un point'n click dans un univers cyberpunk

The Sundew est actuellement en campagne sur Kickstarter. Nous vous proposons de découvrir ce point'n click indé français.

L’époque bénie où les bons point’n click coulaient à flot est désormais derrière nous même si l’on garde toujours les souvenirs de nombreuses œuvres mythiques comme celles de LucasArt. Pourtant, depuis quelques années maintenant, ce sont surtout les jeux indépendants qui font perdurer le genre dans ce style pur bien loin des hybrides à l’image des productions Telltale entre autres. Comme Starflint l’année dernière, nous vous proposons de découvrir The Sundew, un point’n click 2D qui nous plonge dans un univers Cyberpunk. 

Une campagne Kickstarter + une démo gratuite du prototype

Découverte de The Sundew : un point'n click dans un univers cyberpunk 1

The Sundew se veut être l’un des héritiers de cette mouvance rétro du point’n click tout en y apportant une touche cyberpunk en s’inspirant d’illustres auteurs comme Philip K. Dick et William Gibson. Le titre nous embarque en 2054 dans la nouvelle capitale du Japon, Shibukawa, après la destruction de Tokyo 11 ans auparavant. L’héroïne se prénomme Anna Isobe et travaille en tant cyberpolicière bien que son métier soit tombé quelque peu en désuétude à cause des robots.

Le titre est actuellement en campagne de financement sur Kickstarter, et propose une démo qui vous donne un petit aperçu de ce que sera le jeu même si on précise qu’il s’agit d’un prototype. La version finale pourra éventuellement différer.

Visuellement, le titre a en effet un certain cachet avec son style en pixel-art sans oublier cette ambiance sombre sous une pluie battante. Le tout sous fond de décors urbains et futuristes. Nous pouvons contempler ce cadre dans l’appartement de l’héroïne qui se réveille vers les cinq heures du matin avec une grosse gueule de bois. On devine aisément sa soirée de la veille avec les nombreuses bouteilles d’alcools dispersées un peu partout et l’homme dans son lit qui dort à point fermé. Les commandes sont simples, on en déplace avec le clic de la souris, et il est possible d’interagir avec différents éléments du décor.

On retrouve donc un système classique qui nous permet d’associer des objets pour résoudre des énigmes. Dans le cas-ici présent, il s’agissait de réparer un appareil électrique. Par la suite, Anna appelle un taxi pour se rendre à son lieu de travail via un implant oculaire donnant accès à une interface virtuelle. Avec tous ces éléments, on sent très bien les références à l’univers Cyberpunk.

Nous n’en dirons pas plus sur les quelques éléments scénaristiques étant donné que le soft promet d’être très court (3 heures environ), toutefois le prix avoisinera les 5/6€. Grosso modo, The Sundew veut avant tout se concentrer sur son histoire, son ambiance sonore, et ses choix cornéliens. 

Nous avons trouvé cette démo plutôt convaincante d’autant que l’on doit ce projet à une seule et unique personne. Il s’agit de Agnès Vuillaume, une développeuse indépendante basée à Lille avec 15 ans d’expérience dans l’informatique dont 3 dans le domaine du jeu vidéo. Une belle prouesse donc, et on ne peut que vous recommander de supporter le jeu s’il vous plait également.

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp