Au coeur du Red Bull Kumite 2017

Au coeur du Red Bull Kumite 2017

Après 2 éditions hautes en couleur, Red Bull est de retour cette année de nouveau à la salle Wagram à Paris pour une troisième édition du Kumite. Nous étions sur place et nous vous racontons tout !

Après une coupe de France endiablée, et une épreuve parisienne du Capcom pro tour, on peut dire que la France est devenue une véritable terre de compétition eSport. Red Bull, fort de plusieurs expériences dans le domaine, propose depuis 3 ans maintenant le Red Bull Kumite, un tournoi ayant lieu à la salle Wagram à Paris. Le tournoi se divise alors en deux parties : une phase de qualification et un top 16 à élimination directe.

Le spectacle était au rendez-vous

À commencer par la salle. La salle Wagram étant à son origine une très belle salle, l’équipe du Red Bull Kumite l’a transformée en véritable salle de boxe, avec une arène inspirée de la MMA, sa cage, des écrans géants surplombant l’ensemble, permettant au public de pouvoir voir les différents matchs dans de parfaites conditions. On a pu voir au fil de l’événement que la véritable force d’une telle production est son utilisation de la lumière. Utilisant principalement des lumières blanche, bleue et rouge, code couleur de la marque, la disposition des spots permettait de véritablement mettre en avant les combats et les joueurs. Un véritable bonheur pour les yeux.

Le son est également une part importante du show, où l’on retrouvait tout d’abord les différents sons du jeu, les commentaires le tout rythmé aux remix de musiques de jeux vidéo et différents animés. On soulignera comme à son habitude le professionnalisme de personnes tel que Ken Bogard, capable d’enflammer une salle entière en moins de 3 minutes, donnant également un rythme de commentaires soutenus et toujours de bonne qualité. On pourra cependant reprocher que l’ensemble du son est un peu étouffé lorsque l’on se trouve en balcon, et que les interviews des différents joueurs pouvaient par moment être difficilement compréhensible.

Le plus grand attrait du Red Bull Kumite reste au final son ambiance. Avec un public véritablement chauffé à blanc, les cris de joie et de déception ont fusé pendant les huit heures de tournoi, l’ensemble étant rythmé par les applaudissements du public. Le Red Bull Kumite est également une compétition réputée du côté des joueurs, et recevoir une invitation est un véritable sésame pour eux. Alors qu’en plus, une compétition officielle de la saison à cours en même temps, les meilleurs joueurs de la planète et favoris de l’année préfèrent venir faire le show ici et participer au tournoi. À noter que Infiltration, gagnant de l’édition passée, avait également gagné le Capcom Pro tour de cette même année. Le tournoi est devenu alors très rapidement le gros entraînement en marge de l’EVO.

La compétition

C’est alors pas moins de 256 combattants qui se sont retrouvés le premier jour afin qu’il n’en reste plus que deux en fin de compte. Ce sont les joueurs Verdoyance et Jacvinjack qui se sont qualifiés au bout de cette journée d’affrontement acharnée, qui a vu les défaites de joueurs pourtant très expérimentés tels que Packz, BigBird ou encore les français Will2Pack et Genius. Mais comme vous le savez, le gros de la compétition s’est véritablement déroulé le dimanche. Dans une salle Wagram pleine à craquer, ce sont pas moins de 16 joueurs qui se sont affrontés dans une lutte acharnée pour obtenir le trophée convoité. Le tournoi fonctionne de façon assez classique : élimination directe sur les matchs bo3 (best of 3), jusqu’au top 4 qui devient quant à lui bo5. Les joueurs étaient alors pas moins de 14 invités, et les deux finalistes des qualifications de la veille.

La problématique quand on fait un tournoi de cette envergure, c’est de choisir ainsi ses joueurs pour le tournoi afin de pouvoir proposer des matchs qui seront de qualité, variés et représentatifs du circuit professionnel actuel. Red Bull réussit entièrement à répondre à cette problématique, proposant un show d’une qualité sportive assez exceptionnelle.

C’est ainsi que le Red Bull Kumite a permis de nous faire vivre des affrontements assez uniques, avec des joueurs tels que Diago, Bonchan, Luffy ou encore Infiltration. Au final de cette compétition c’est le joueur japonais Nemo, armé de son excellent Urien, qui est parvenu à remporter la compétition. Un prémisse de ce qui nous attend à l’EVO ?

Vous pourrez retrouver prochainement les interviews de Luffy ainsi que de Verdoyance sur notre site.

Nous souhaitons remercier l’organisation du Red Bull Kumite qui nous a donnés la possibilité d’assister à l’événement.