Aperçu : Noara : The Conspiracy – Un tactical MOBA fort prometteur

Pendant le Hero Festival Saison 5 au Parc Chanot à Marseille, nous avons pu poser les mains sur un certain Noara : The Conspiracy.

Déjà présent lors de la PGW 2018, Noara : The Conspiracy était aussi présent pendant le Hero Festival Saison 5. Il s’agit d’un tactical/MOBA, un genre que l’on avait déjà pu apercevoir chez un certain Atlas Reactor, qui n’a hélas pas rencontré le succès escompté. Du coup, nous avons pu prendre le titre en main le temps de deux parties, et il faut avouer que le concept a été déjà exploité par le passé certes, mais c’est plutôt prometteur.

Du multi free-to-play, et un mode campagne possiblement prévu ?

Noara : The Conspiracy

Avant toute chose, sachez que Noara : The Conspiracy n’est pour le moment qu’en phase alpha. Une session de ladite version sera bientôt jouable pour tous, et il faudra vous enregistrer à cette adresse pour pouvoir y participer instantanément fin novembre. Les contenus que nous avons pu retrouver sur cette phase d’alpha sont le mode 1v1, ainsi qu’un mode 2v2 coopératif.

C’est tout ce que l’on pouvait faire dans cette alpha, et notez que les développeurs pensent sortir le soft en free-to-play par la suite. Pour un bon équilibrage qui plus est, il faut savoir que Noara : The Conspiracy ne comportera pas d’éléments de pay-to-win. Il s’agit-là d’une bonne chose à savoir, et notez que les développeurs présents sur place nous ont confirmé que le soft arrivera dans un premier temps sur PC, puis possiblement dans une version mobile ensuite. En ce qui concerne une éventuelle sortie sur consoles, rien n’est sûr actuellement. Il y a en revanche une possibilité pour que le titre déboule à l’avenir sur la console de Nintendo, mais rien de sûr pour le moment. En tout cas, la volonté des développeurs est présente pour sortir leur production sur le plus de supports possibles.

Au niveau des autres informations que nous avons pu dégoter à propos du jeu d’Atypique Studios, c’est qu’il est programmé pour être taillé dans le domaine de l’Esport, étant donné sa dimension compétitive. Mais ça encore, ce sera à voir sur la durée. En effet, il faudra surtout observer si une communauté assez importante se construit par la suite. Mais bref, on verra d’ici-là de quoi il en retourne, et il faut savoir qu’une bêta débarquera tout juste après l’alpha, soit pour printemps 2019. Quant à la sortie définitive du jeu, du moins son mode multijoueur, sortira pour automne 2019, en premier sur PC au moins.

Justement, outre le mode multijoueur que nous avons pu tester, les développeurs réfléchissent actuellement à une possibilité d’y inclure un mode campagne. En effet, ces dernières – oui, il se pourrait qu’il y en ait plusieurs – pourraient même être incluses en guise d’extensions payantes, tandis que le mode multijoueur devrait rester bel et bien free-to-play de son côté. Actuellement, puisque seulement deux races sont jouables – Les Demons Adalar et Le Clan des Kragh – il est probable que ce soit un mode campagne pour chaque race. Mais bon, nous verrons encore une fois de quoi il en retourne dans les mois à venir à ce sujet. Car de toute manière, plus de sept races sont prévues dans le titre définitif.

Du tactical/MOBA façon jeu d’échec

Noara : The Conspiracy Preview

Côté gameplay, si vous avez déjà touché à Atlas Reactor, on retrouve un peu le même principe, avec cependant quelques subtilités intéressantes. Dans les deux parties que nous avons faites, on débute automatiquement avec cinq combattants. Nous avons le chef assez imposant, et ses différents pions qui représentent différentes classes – support, tank, DPS… Chaque personnage peut se déplacer deux fois, et attaquer une seule fois dans le tour. A noter que la version finale devrait atteindre plus de 32 combattants sur la maps, soit du 16v16. Nous aurons aussi dans ces 16 guerriers 8 pions, et 8 héros. Ces derniers ne pourront pas bouger d’un poil, tandis que les pions pourront être déployés n’importe où en début de partie. Cette spécificité, nous avons clairement hâte de la voir dans la version finale, et cela s’annonce aussi ambitieux que prometteur sur le papier. Qu’on se le dise, le fait d’avancer clairement comme sur un jeu d’échec est séduisant à l’heure actuelle, et la prise en main est directement intuitive. On pourra juste lui reprocher une caméra parfois capricieuse mais dans l’ensemble, les fondements sont solides.

A propos du dynamisme des combats, nous avons trouvé cela un peu mou malheureusement. Mais a priori, le rendu final devrait être visiblement plus dynamique selon les dires du développeur présent avec nous lors de la partie en multijoueur. On passera donc à la rigueur outre ce défaut, et nous verrons bien si cette correction sur le dynamisme des combats sera vraiment effectuée. Pour le reste, le titre fonctionnait comme sur un MOBA traditionnel. Chaque combattant avait ses propres compétences d’attaque, et nos guerriers pouvaient même se défendre pendant le tour de l’adversaire. En effet, si par exemple un de nos adversaires s’amusait à attaquer un de nos combattants, nous avions une compétence – du moins sur certains personnages, pas tous – qui nous permettait soit de riposter par la suite, ou tout bonnement d’esquiver ladite offensive adverse. Cela peut donc permettre de pouvoir se défendre, voire de retourner une situation désespérée.

Des retournements de situations, il peut d’ailleurs y en avoir avec une autre feature intéressante, le mode charge. Étant donné que votre tour est minuté à 60 secondes, les possibles dernières secondes qui vous restent en l’occurrence se transformeront en points d’expérience, qui seront stockés via une jauge an bas à gauche de l’écran. Une fois celle-ci remplie, cela déclenchera le mode charge, qui donnera la possibilité à vos guerriers de se déplacer et d’attaquer à l’infini pendant 20 secondes. Cela permet donc des retournements de situations plutôt sympas, surtout si le joueur qui utilise cette habileté est très rapide. La version finale mettra en place aussi des cartes environnementales, pour avantager plus ou moins certaines classes. Il y a d’ailleurs quatre maps actuellement au total, ce qui paraît peu pour le moment.

Des bases solides avec cet aspect tactical/MOBA, mais à confirmer quand le développement sera plus avancé

Très clairement, Noara : The Conspiracy a les armes pour trouver sa communauté avec son gameplay tactical/MOBA franchement grisant. Alors oui, c'est sûr qu'il y a encore beaucoup de peaufinage à faire au niveau du dynamisme des combats ou encore dans la gestion de la caméra, mais le jeu est en tout cas très aguicheur sur le papier. Il reste d'ailleurs à voir aussi sur la finalité ce que le soft proposera en terme de maps, mais également sur le mode campagne, qui devrait arriver sûrement en extension payante dans le futur. En tout cas pour une alpha, les bases sont suffisamment solides pour que Noara : The Conspiracy puisse trouver son public, surtout que son mode multijoueur sera free-to-play, en attendant le plat de résistance avec le mode campagne. En somme, réponse finale lors de sa sortie en automne 2019 afin de voir si notre première bonne impression se concrétise, et que nos nombreux questionnements trouvent une réponse claire et concise. Mais qu'on soit clair, le gameplay et la direction artistique semblent faire le boulot.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
148 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp