Aperçu Carrion – Un premier avis sanglant à la Gamescom 2019

Du sang, des larmes et beaucoup de pixels !

Présenté pour la première fois lors de l’E3 dernier, Carrion a fait forte impression auprès des joueurs. Avec Devolver comme éditeur, le petit studio Polonais semble avoir trouvé une formule séduisante. En effet, Phobia Game Studio nous présente un jeu clairement pas adressé à tout le monde mais qui possède un univers vraiment marquant.

Conditions d’aperçu : Nous avons testé le titre sur le sol allemand, à la Gamescom 2019. Au sein du stand Devolver, nous avons pu poser les mains sur Carrion une trentaine de minutes.

Un mélange de puissance et horreur

Carrion preview aperçu gameplay

Le titre n’est forcément pas à mettre entre toutes les mains malgré sa direction artistique pixélisée en 2D. Carrion offre un univers vraiment impressionnant par son sound design et son gameplay. Le titre se veut oppressant et sanglant à souhait. C’est ce qui fait finalement tout son charme. On réalise rapidement où l’on met les pieds et on se transpose dans le corps du monstre en un instant.

Nous allons donc prendre le contrôle de ce monstre, étant sûrement le fruit de nombreuses expériences. Le but sera de s’enfuir du bâtiment, et vous vous doutez bien que nous n’aurons aucune pitié envers les humains au passage. C’est donc sous le signe de la vengeance que notre fuite va s’organiser. Le titre s’articule sous la forme d’un Metroidvania. Vous aurez besoin de débloquer de nouvelles compétences afin de pouvoir continuer votre escapade.

La bête qui sommeil en vous !

Carrion preview aperçu gameplay

Ce fameux monstre prend la forme d’une espèce de masse gluante de couleur rouge possédant de nombreuses tentacules. Il sera d’ailleurs possible de les contrôler grâce au stick droit de la manette. La prise en main est très rapide et intuitive. La bestiole évolue avec aisance dans au sein du level design, c’est un vrai régal à manipuler. Dès les premières minutes, on ressent un réel sentiment de puissance face à ces humains si fébriles.

Faible, c’est bien le mot qui qualifie nos ennemis. En effet, nous avons ressenti que très peu de résistance dans le camp adverse. Cela peut sûrement s’expliquer par le fait que l’extrait parcouru n’était que le début de l’aventure. Les humains armés de pistolet ou fusil d’assaut ne causaient presque aucun dégât. Ce qui a tout de même le mérite de renforcer ce sentiment de puissance entre nos mains, vraiment satisfaisant.

Cependant, le jeu se parcourt facilement de bout en bout de la session. On notera tout de même l’apparition d’ennemis équipés de lance-flammes dans les dernières minutes. Ces troupes nous ont causé quelques problèmes, car notre monstruosité prend feu et doit absolument foncer dans l’eau pour se soulager.

Monster & co.

Carrion preview aperçu gameplay

Lors de notre extrait, nous avons donc parcouru les longs couloirs du laboratoire avec quelques puzzles sur la route à résoudre. Rien de bien compliqué mais les phases de réflexions restent intéressantes. Hormis la gestion de vos tentacules pour attraper vos ennemis afin de les balancer dans tous les sens, vous aurez la possibilité d’être équipés de capacités uniques, souvent utiles et indispensables dans votre progression. Comme l’apparition d’un dash, permettant de casser certaines surfaces.

Après quelques minutes de jeu, on commence par apercevoir le jour et l’environnement devient un plus ouvert avec de la verdure. On espère donc que durant l’aventure, les différents tableaux seront variés afin de casser rapidement la lassitude des visuels d’un laboratoire.

Carrion avait impressionné lors de sa première apparition à l’écran et confirme celle-ci manette en main. La maniabilité est impeccable et le gameplay ne manque pas de nous surprendre. L’ambiance fait froid dans le dos, et nous sommes bien contents d’incarner la bête plutôt que de devoir l’affronter. On émet tout de même une réserve quant à sa difficulté mais rien d’inquiétant pour le moment. Le titre édité par Devolver semble bel et bien être l’une des pépites de cette Gamescom 2019.

J'ai jamais autant aimé faire du mal !

Je l'attendais et je ne suis absolument pas déçu de ce que j'ai pu parcourir en quelques minutes. Le titre dégage une aura vraiment impressionnante avec sa direction artistique mais aussi avec sa bande-son. Le tout sublimé par un gameplay simple mais efficace. Manette en main c'est un vrai régal, on ressent ce sentiment de puissance et la peur que nos ennemis dégagent à chaque instant. J'attends tout de même d'en voir un peu plus sur la longueur et sur ce que nous réserve le titre par la suite. Mais pour le moment, Carrion remplit monstrueusement bien son job.

DubZ
La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp