Test DOOM : Unto the Devil, un premier DLC assez pauvre

DOOM : Unto the Devil

Voilà que DOOM est officiellement sorti il y a 3 mois que Bethesda et ID Software commencent déjà à sortir le premier DLC destiné au multijoueur et SnapMap sur PS4, Xbox One et PC baptisé Unto the Devil. Non, le jeu ne devrait pas bénéficier d’extension du mode Solo selon le programme connu au jour d’aujourd’hui. Nous nous contenterons donc uniquement d’un multijoueur qui ma foi nous aura pas déplu et d’un éditeur de niveau relativement complet qui lui, en revanche, sera étoffé par l’intermédiaire d’une mise à jour gratuite à l’occasion de la sortie du DLC..

Sorti le 05 août 2016, Unto the Devil est donc le premier DLC issu du Season Pass pour le multijoueur de DOOM. Il est tarifé à 14.99€ et donne un contenu un peu pauvre, bien qu’il soit heureusement de qualité. Cinq euros à retirer du prix ne serait pas trop de refus !

Le multijoueur ne sera pas grandement influencé

13698131_1064356500327778_6917491248158809448_o

La formule de ce DLC n’est pas exceptionnelle, et contient un contenu discutable pour le prix. En effet, il est inclus dans ce DLC deux armes (une arme à feu et un gadget à vrai dire), plusieurs taunts vraiment hilarants pour le coup, une petite quinzaine de skins supplémentaires pour chaque partie du corps, trois maps plutôt sympathiques et deux modes de jeu.

Pour ce test, il est évident qu’il n’y aura pas grand-chose à dire au sujet des taunts (provocations) étant donné que ces éléments sont relativement inutiles dans le fond du jeu. Si l’élément vous intéresse, nous pouvons simplement vous dire que ce sont probablement les plus drôles du jeu et les plus insolites. Au total, 25 nouveaux taunts exactement sont dans la liste, et tous sont inspirés de célèbres pas de danse ou de gestes du quotidien. On y retrouve le célèbre headbang des métaleux, des danses classiques comme le Charleston ou des danses parodiques, ou même le WNN, danse d’une célèbre musique américaine. Bref, que vous ayez le DLC ou non, il n’est que drôle de regarder son personnage réaliser des célébrations hors du commun..!

Côté arsenal, voyons ceci de plus près. On y retrouve non pas le fameux pistolet que l’on joue au début du mode solo, mais bel et bien une nouvelle arme… aux mêmes caractéristiques. Tir à cadence très correcte et tir chargé, voici les différents modes de l’arme. Niveau dégâts, autant vous dire qu’ils sont très correct et parfaitement équilibrés avec le reste des armes. Un tir chargé enlève en moyenne 50-60pts de dégâts s’il est bien placé, et la charge met environs 2 secondes à être à fond. Le tir de base enlève généralement 12 PV à l’ennemi, ce qui demandera donc une précision élevée pour venir à bout de vos cibles qui ne vous laisseront pas de pitié.
La seconde arme est la mine de proximité, alias Mine Cinétique qui explose lorsqu’elle se trouve à proximité d’un ennemi. Elle a un certain temps de réaction, mais peut être redoutable si l’ennemi se prend l’explosion a proximité.

Enfin, voici la présence de 5 nouveaux modules de piratages :

  • Bourreau (x1) : Fait remporter 200pts d’xp en plus pour chaque Glory Kill (durée 120s)
  • Vitesse primaire (x1) : Augmente la vitesse de déplacement lorsque la santé est > à 50 (durée 60s)
  • Trésor caché (x1) : Donne +5 en armure à chaque boîte de munition récupérée (durée 60s)
  • Coureur d’armes (x2) : Augmente la vitesse de déplacement lorsqu’une arme spéciale est présente dans la carte (durée 60 ou 120s)
  • Stab. d’armure (x1) : L’armure surchargée (au delà de 50) ne baissera plus.

A partir de ces éléments, nous sommes en mesure de juger : obtenir le pack Unto the Devil n’influencera en rien vos parties publiques multijoueur. Vous ne serez pas plus fort qu’autrui, et c’est tout de même une bonne chose il faut l’admettre. Même si on aurait aimé un peu plus de contenu…

Arrivée de modes classiques et cartes bien jolies

14125520_1064353573661404_553035649315545394_o

Unto the Devil n’arrive pas qu’avec un arsenal étoffé. En effet, on note la présence importante selon moi d‘un nouveau démon appelé le Moissonneur. Le jeu de base manquait un peu de ses monstruosités capable de donner un gameplay encore plus jouissif dans les parties multijoueur, puisqu’il n’en comportait que 4. Difficile d’avoir une longue progression avec ce nombre, mais l’ajout d’un démon supplémentaire n’est pas du tout de refus et son gameplay est encore plus acceptable.

En effet, le Moissonneur est un démon à 350 PV et avec une puissance très convenable. Pas plus puissant qu’un autre, il aura la particularité de tirer un flux électrique qui fera de lourds dégâts en continu, et qui en plus de ça, stockera une énergie à chaque coup donné afin d’en faire plusieurs bombes dévastatrices qui exploseront devant lui. Bonne chance face à ce suppôt de Satan !

Vint ensuite le moment des cartes. Au nombre de 3, elles sauront probablement plaire aux fans du jeu qui désiraient un espace un peu plus éclairé et moins caverneux. C’est le cas de ces 3 cartes que sont Rituel, une carte prenant place dans une base enneigée, Offrande qui se déroule dans un enfer en plein air et Cataclysme qui est un laboratoire avec un passage vers l’enfer.

Les nouveaux modes sont plutôt classiques et proposeront de nouveaux objectifs classiques qui vous amèneront à la victoire : Secteur qui est un mode où vous devrez rester dans une délimitation et Exode qui vous demandera un peu de travail en équipe pour capturer un drapeau dans le camp adverse afin de le ramener à votre base. Le DLC propose également 5 nouveaux trophées argent.

Enfin, Unto the Devil est arrivé avec une mise à jour massive apportant un bon lot de contenu pour le mode SnapMap, gratuitement. Ici, le jugement est délicat, car il est à la fois sympa d’avoir proposé ce contenu gratuitement pour tous les possesseurs de DOOM, mais il est aussi désolant de savoir que rien n’est présent exclusivement pour les acquérant du DLC. Pas même un objet. La mise à jour modifie en outre les caractéristiques d’armes tel que le lance-roquette, le fusil d’assaut, l’insuffleur infernal ou encore la régénération des points de vue après récupération d’item.

De ce fait, on se retrouve avec un DLC à 14.99€ qui ne propose pas grand-chose, et qui aurait été bien plus abordable si 5 petits euros étaient en moins. Voilà un début pas très encourageant pour l’avenir des DLC de DOOM, où 2 pack sont encore à paraître dans le cadre du Season Pass tarifé à 39.99€.

A cause de son ingénérosité, DOOM : Unto the Devil n’est pas spécialement une bonne affaire pour le porte-monnaie. Le contenu étant extrêmement creux et n’évoquant donc aucun plaisir, il n’y a pas vraiment de quoi s’exciter sur ce DLC qui pourtant est en vente pour un jeu aussi démoniaque qu’est DOOM. Si le multijoueur est un mauvais point du jeu pour certains joueurs, il n’en réconciliera certainement aucun avec ce nouveau contenu téléchargeable à cause d’un manque conséquent de nouveautés proposées dans le pack. Profiter de la mise à jour gratuite est un bien meilleur plan pour ces derniers. En revanche, le jour où vous trouverez le pack à prix réduit d’au moins 5 petits euros, là, l’affaire pourrait être plus rentable grâce à des cartes tout de même bien faites, un GME MK.V efficace et un démon terriblement jouissif. Pour les ardus de personnalisation, le contenu proposé n’est pas non plus mauvais pour autant. On aurait peut-être préféré un DLC solo, mais hélas, les deux prochains seront bel et bien destinés au multijoueur…

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.