TEST Destiny 2 : Renégats – Une mort et un retour aux sources

Voir la note

L’An 2 de Destiny 2 est enfin là avec Renégats. Alors on se rebelle ou on part venger Cayde ?

Parfois pour faire bouger les choses, il suffit simplement de taper du poing sur la table. C’est ce que les joueurs de Destiny 2 ont fait pendant cette première année très mitigée du shooter-MMO de Bungie. Réjouissez-vous gardiens, vos efforts ont payé. Le nouveau DLC de Destiny 2 : Renégats, ouvre le balle de l’an 2 avec de nombreux ajouts et un sacré retour aux sources.

Petit rappel pour les nouveaux

Destiny 2 : Renégats

C’est dans les vieux pots que l’on fait la meilleure confiture. Cette expression, quoi qu’un peu vieillotte, se prête parfaitement à la situation. Destiny, premier du nom, avait fini sa course sur un jeu très complet, proposant de nombreux raids et activités en tout genre pour les escouades. Seulement voilà, pour Destiny 2, les développeurs ont décidé de tout reprendre à 0 et se débarrasser des ajouts du premier.

Grave erreur ! Les joueurs se sont retrouvés avec un jeu vide et très peu d’activités à haut niveau alors que c’est justement ces dernières qui poussent les joueurs à rester sur le jeu. Les deux DLC, La Malédiction d’Osiris et L’esprit Tutélaire, ont rajouté pas mal de choses au jeu de base mais le sentiment du premier opus n’était toujours pas au rendez-vous. On attendait donc Renégats au tournant et c’est avec brio que Bungie nous ramène Destiny tel qu’on l’a connu au mieux de sa forme.

L’exploration est de retour

Destiny 2 : Renégats

L’histoire commence sur la mort de Cayde-6, déjà présentée dans les trailers et depuis longtemps annoncée par le studio qui a réussi à rallier les troupes pour venger ce personnage haut en couleur de l’Avant-Garde. Ce n’est autre que Uldren Sov, le frère de la reine Mara Sov (tous deux présents dans l’extension La Maison des Loups sur Destiny 1) qui assassine Cayde à l’aide de ses barons. La campagne principale se focalise sur cette histoire et nous invite à partir dans deux nouvelles contrées : La Côte Enchevêtrée et La Cité des Rêves.

Ces deux endroits offrent de nombreuses quêtes, personnages à découvrir, activités en tout genre, et secrets à desceller. Comme sur Destiny 1, la campagne, aussi jouissive soit-elle, n’est qu’une simple introduction à un monde bien plus approfondie que ceux disponibles sur cette première année de D2. L’exploration est de mise grâce aux nombreux lieux cachés dans la Cité des Rêves et les quêtes énigmatiques données par un personnage emblématique du premier épisode.

La Cité des Rêves abrite également deux nouvelles activités pour les joueurs aguerris : le Puit Aveugle et le nouveau raid, Dernier Vœux (on y reviendra plus tard). Le Puit Aveugle est un mélange du protocole d’escalation disponible sur Mars et de la Cour d’Oryx sur Destiny 1. Pour participer, il faudra trouver des clés correspondant aux paliers que vous souhaitez lancer. Les récompenses se trouvent dans les niveaux les plus élevés. Le Puit est localisé dans un lieu bien précis à la Cité et peut se lancer en escouade de trois. Le but reste le même que sur Mars, les joueurs sur la planète peuvent se joindre à vous pour venir à bout des vagues ennemis jusqu’au boss final.

Il y a quelques petites particularités de gameplay qui rendent ces parties beaucoup plus intéressantes que dans le protocole. Par exemple, vous êtes entourés d’une bulle protectrice et prenez des dégâts dès que vous en sortez. Il faudra aussi obtenir l’Harmonie pour faire des dégâts aux ennemis jaunes avec un bouclier. Malheureusement, il n’y a aucun moyen rapide de se rejoindre à 9 joueurs. Comme pour le protocole, vous devrez essayer de vous retrouver sur le même serveur avec vos amis, ou demander aux autres joueurs présents d’ouvrir leurs escouades. Vous passerez plus de temps à essayer de vous rejoindre que de faire l’activité.

La montée en puissance

Destiny 2 : Renégats

Qui dit nouveau DLC dit bien sûr une montée en niveau. Le niveau d’expérience passe de 30 à 50 tandis que le niveau de lumière passe de 380 à 600. Suivant les activités réalisées pendant la campagne, vous arriverez à peu près au niveau 50 et 500 de lumière à la fin de cette dernière. A partir de 500, vous atteindrez un soft cap, ce qui veut dire que la progression ralentit considérablement à partir de là. Le système de jalon est toujours disponible et accueille des défis journaliers en plus de ceux de la semaine.

D’ailleurs les défis du jour se reset tous les 4 jours et vous donnent de nouveau un engramme puissant tandis que les défis de la semaine reviennent à zéro le mardi à 19h. En plus de cela, les PNJ de l’Avant-Garde et des nouveaux lieux de Renégats vous donneront des contrats avec un engramme puissant à la clé. Ceux-ci sont souvent difficiles à réaliser et contiennent des secrets cachés. C’est les plus intéressants à faire car ils vous obligent à partir explorer le monde et tester les consommables durement gagnés dans les événements publics, coffres, et patrouilles.

D’autre part, les joueurs disposent d’un buff disponible tous les jours. Ce buff reste actif tant que vous n’avez pas looté d’engramme parfait. Cet engramme de haut niveau tombe aléatoirement pendant que vous jouez. Donc, même si tous vos jalons sont complétés, vous pouvez toujours gagner en niveau grâce au buff. Attention cependant, cette option est actuellement buggée et ce réinitialise dès que vous avez obtenu votre premier engramme du jour. Si vous en abusez, Bungie a prévu une petite punition pour les joueurs trop pressés. Cependant, pas d’inquiétude à avoir si vous jouez normalement.

Bungie a également ajouté 9 nouveaux supers. Contrairement aux précédentes extensions où il fallait faire des missions spécifiques et monter en niveau pour les débloquer, cette fois-ci il faudra faire preuve de patience car… ils sont aléatoires. Pour débloquer les nouveaux supers, il faudra obtenir une graine de lumière. La première se trouve après avoir complété une mission d’Ikora. Chacun de vos personnages est donc assuré d’avoir un nouveau super dès vos premières heures sur Renégats.

Par la suite, il faudra participer à certaines activités pour espérer looter une graine de lumière, dont les paliers 2 et 3 du Puit. Battre le boss de ce niveau vous confère une chance d’obtenir une graine. Sachant qu’il est conseillé d’être niveau 510 avec une bonne dose de chance, vous risquez d’attendre longtemps avant de tous les débloquer. C’est vraiment dommage puisque certains de ces supers sont de véritables améliorations et sont très utiles pour les activités haut niveaux tandis que d’autres sont purement DPS. Si vous comptez faire le raid, vous serez quelque peu obligé de voir avec votre équipe quels supers débloquer en premier pour être effectif au maximum. Vos choix influencent réellement le jeu aussi bien par votre super que par votre équipement.

Le style ou la force ?

Destiny 2 : Renégats

Les joueurs risquent d’avoir un léger choc en regardant le prix exorbitant des infusions. Désormais, il faudra débourser des lumens, des pièces maîtresses, des matériaux de planète, et des éclats légendaires pour infuser une arme ou une armure. Explorer, looter, farmer. Ce cercle d’activités revient sur le devant de la scène et c’est une nécessité pour progresser. Heureusement, il suffira qu’une arme soit sur la même ligne pour pouvoir infuser : plus besoin d’avoir un pistolet pour monter le pistolet de votre choix.

En plus, les snipers, pompes, et fusions peuvent se mettre en principale, secondaire, et/ou lourde. Cela donne une grande liberté de build que les joueurs peuvent arranger comme bon leur semble suivant la situation. En plus de cela, les statistiques aléatoires pour les armes et armures sont de retour. Là encore, les joueurs ont le choix d’infuser ou attendre pour de meilleurs statistiques. Votre équipement, vous devez le choisir correctement et y ajouter les nouveaux mods pour être le plus puissant. C’est la même chose pour les armures donc les gardiens devront choisir entre avoir la classe infinie ou être invincible.

<>Les équipements de l’An 1 ne sont donc pas forcément très utiles puisque leurs statistiques sont bloquées. Mais vous pourrez les récupérer si vous avez tout démantelé via le système de collection. Dans la collection, vous pouvez voir tout ce que vous avez looté et les racheter autant de fois que vous le souhaitez. Par contre, ce n’est pas possible de racheter l’équipement de l’An 2 car les statistiques y sont aléatoires. C’est dommage sachant que certains contrats vous demandent d’avoir des armures complètes pour les réaliser. Le coffre est passé à 500 places mais risque d’être vite rempli si vous cherchez un « god roll » sur vos armes et armures.

Les collectionneurs et joueurs hard core trouveront leur compte dans la collection et les triomphes. Les triomphes sont une sorte de grimoire géant proposant des défis à compléter et simplement jouer au jeu pour débloquer des points et gagner quelques récompenses purement cosmétiques. Ici, la force passera avant le style puisque certains de ces défis, notamment en PvP, demanderont une grande maîtrise de ses armes et supers. C’est aussi dans les triomphes que les fans du lore pourront en apprendre plus sur les différents personnages, planètes, et objets en tout genre. On apprécie ce gros travail de fond qui permet aux joueurs d’avoir une nouvelle perspective sur l’univers de Destiny.

Toujours plus de fraîcheur

Destiny 2 : Renégats

Les ajouts sont à ne plus finir sur ce DLC. On ne va pas s’en plaindre car le plus gros problème de Destiny est son manque d’activité sur le long terme. Comme à son accoutumé, ce DLC introduit également un nouveau raid mais aussi une toute nouvelle activité mélangeant PVE et PVP appelé Gambit. Le Gambit se joue en 4v4 sur trois maps aléatoires. Les joueurs devront collecter des jetons en tuant les ennemis puis les déposer dans leur banque pour invoquer des monstres chez les adversaires et leur bloquer l’accès à la banque. Le but est d’obtenir 75 jetons pour invoquer le boss et le tuer avant l’équipe adverse.

Mais, vous pouvez envoyer un joueur envahir les adversaires pour leur mettre des bâtons dans les roues. C’est sans conteste l’un des meilleurs modes de jeu introduit sur Destiny depuis son lancement en 2014. Les joueurs PvP et PvE y trouvent leur compte et une partie reste intense jusqu’à la mort du boss puisqu’il est possible de repasser devant ses adversaires à tout moment grâce à un système de buff bien maîtrisé. Faut-il envahir ou ajouter un DPS en plus sur le boss ? Collecter des jetons ou les faire perdre aux adversaires ? Il faudra se la jouer stratégique pour gagner. Le Gambit se fait aussi bien avec son escouade qu’en matchmaking mais la communication reste très importante pour s’assurer la victoire.

Le raid Dernier Vœux, quant à lui, est bien plus qu’une simple activité end-game. En effet, la réussite de ce raid est censée changer l’environnement de la Cité des Rêves pendant un certain temps. On aura donc accès à de nouveaux secrets et lieux à découvrir. Le raid propose cinq boss et devient donc le raid avec le plus de rencontred. C’est un gros changement par rapport à cette première année de Destiny 2 qui ne proposait qu’un seul boss par raid. Pour espérer compléter le raid, il faudra être minimum niveau 540 car les deux phases finales sont à 580 de lumière. Les boss s’enchaînent et sont tous plus difficiles les uns que les autres. Le challenge est bien au rendez-vous et il est nécessaire d’avoir de bonnes armes et perks sur les armures pour venir à bout des nombreux corrompus.

Vous l’aurez compris, c’est un réel plaisir de se (re)plonger dans l’aventure Destiny. Avec ces nombreux ajouts, le jeu procure un grand intérêt pour les joueurs PvE et PvP. L’univers est riche, les environnements sont magnifiques, et il y a enfin du gros loot. La chasse aux exotiques vous occupera de nombreuses heures car ils sont très rares. Comme toujours, l’exploration prend une grande place en début d’extension avant de s’essouffler quelques semaines plus tard. On espère que les changements apportés à la Cité en fonction du raid seront assez importants et nombreux pour donner envie aux joueurs de rester. Si ce n’est pas le cas, les joueurs auront toujours la possibilité de compléter leur collection et triomphe et monter de rang en PvP, Gambit, et Nuit Noire. Bref, pour une fois, il y a de quoi faire et la montée en niveau assez lente pourrait bien emmener la plus part des joueurs jusqu’au prochain petit DLC du mois de décembre.

 
La note de l'auteur

Il était temps ! On retrouve enfin le Destiny que l'on a connu depuis le DLC Le Roi des Corrompus. De nouveaux modes de jeu, des activités bas niveau et end-game à foison, deux nouvelles aires de jeu, et de nombreux secrets à découvrir. Que demander de plus ? C'est une réussite pour Destiny, qui est sûr de reconquérir le cœur des fans de la première heure et rameuter des petits nouveaux. Les quelques bugs et manque de précision sur les défis journaliers ont frustré les joueurs mais Bungie est très réactif et fait actuellement de nombreuses corrections. L'An 2 de Destiny 2 se montre très prometteur et on a hâte de voir ce que le pass annuel apportera en plus.

Alison V.
a
Note du panda
8.5 10

Destiny 2 : Renégats

Points positifs

  • Gros travail de fond sur le lore, avec les triomphes et la collection
  • De l'exploration et des activités à gogo pour tous les niveaux
  • Des environnements magnifiques et une bande son somptueuse
  • Une montée en niveau plus lente avec des objectifs claires

Points négatifs

  • Des exotiques de l'An 2 beaucoup trop rares
  • Toujours pas de moyen de se débarrasser efficacement des revêtements
  • Pas de matchmaking pour le Puit Aveugle
  • L'obtention aléatoire des nouveaux supers

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation