N°05 : Voyage à Acolyte City – Yakuza : Like a Dragon

Yakuza : Like a Dragon

Voyage à Acolyte City est la 5 ème quête annexe de Yakuza : Like a Dragon. Celle-ci est obligatoire et se lancera lorsque vous retournerez à Otohime Land après votre première escapade jusqu’à la maison de retraite (vous savez, celle qui vous refuse l’accès pour des raisons évidemment fausses).

Élémentaire, mon cher Watson

yakuza 7 acolyte city 1

Cette quête a pour but de vous introduire (oula, Adachi ne se sent déjà plus) à une mécanique supplémentaire de cet opus : les acolytes. Sur place, un homme vous remettra un tract, qu’Adachi s’empressera de lire en pensant qu’il s’agit d’un service de plaisirs charnels. Votre compagnon va donc appeler le numéro présent sur le tract et… BINGO, on vous envoie le « meilleur » élément de l’équipe.

Forcément, il ne s’agissait pas d’un service de prostitution, mais bien de services d’aide au combat. Un homme très musclé arrive alors qu’un combat s’enclenche contre de la racaille qui passait par-là. Durant le combat, vous devrez ouvrir le menu des acolytes et appeler votre nouvel allié à l’aide. Cette première aide est, bien entendu, gratuite.

Une fois le combat terminé, il vous explique que vous pourrez à nouveau faire appel à ses services contre un peu d’argent. A mesure que vous avancerez dans le jeu, vous débloquerez de plus en plus d’acolytes, ces derniers ayant des effets différents au combat (dégâts, soins, PM, etc.). Et c’est ainsi que se termine cette intrigue secondaire. Notez que la plupart des acolytes seront débloqués, justement, via les autres intrigues secondaires du jeu. Retrouvez également notre guide complet de Yakuza Like a Dragon.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.