Nos ressentis sur l’année 2016 : L’avis de Apocalyps

Apocalyps

C’est fini ! L’année 2016 arrive à son terme, là où des rêves de gosse se sont réalisés pour ma part tant dans l’industrie du cinéma que dans celui du jeu vidéo. Pour autant, cette année n’est pas la meilleure que j’ai connue, et se retrouve quand même un petit peu en deçà de ce que l’on a déjà eu auparavant. Non, 2016 n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais…

L’année de la VR, certainement pas.

VR

Oui, 2016 a été l’année « lancement VR », mais contrairement aux attentes que l’on s’est fait l’année précédente, ce n’était pas sa réelle lancée. D’abord parce que nos machines n’étaient pas prêtes, cf la PS4 Pro, ainsi que le matériel très coûteux qu’il faut se procurer en plus du périphérique pour les bécanes PC, mais en plus parce que les jeux ne sont pour la plupart que de petits jeux indépendants. Aucun gros jeu n’aura su véritablement se démarquer une nouvelle fois, et je me demande encore si 2017 changera la donne – même avec un Resident Evil 7 plein de promesses et le premier jeu AAA en VR.

Alors que dans les débuts des années 2000 on imaginait avoir des voitures volantes à notre époque actuelle, il n’en est effectivement rien, et je retrouve un peu le même cas sur la VR bien que celle-ci soit déjà lancée. C’est la même déception, on attend toujours un décollage. Malgré le PS VR qui est de très bonne facture selon moi et est proposé à un prix imbattable sur le marché, il est une certitude que la clientèle – les gamers – n’est pas prête. Certes, la VR fait rêver, mais à quel point, et surtout à quel prix ? L’avoir chez soi est un luxe, mais est-ce indispensable ? Non. L’année 2017 changera-t-elle cela ? Pas si sûr, avec Microsoft qui est toujours attendu sur le marché et tardivement si l’on en croit l’arrivée de la Scorpio pour la fin de l’année. Alors 2018 peut-être ? Who knows.

Selon moi, c’est dommage et du gâchis. La VR est très bien exploitée et fonctionne très bien. Certains ont des nausées et de petits tracas avec des bijoux de technologie, d’autres s’en régalent et jouissent pleinement de ce périphérique. Mais la question se pose, cette technologie est-elle arrivée trop tôt ? Non, pas selon moi…
Je me contredirai peut-être selon vous, mais la VR peut parfaitement s’incruster dans le marché actuel, si les joueurs n’étaient pas si réticents à cette idée. C’est vrai, elle est un luxe, mais c’est un pas en avant vers notre avenir. Un jour, le jeu vidéo sera obligé de changer, sous peine de se répéter et ne plus pouvoir innover, jusqu’à ne plus évoluer, et ne plus nous plaire.

Il est vrai que l’on peine encore à ce jour à atteindre des résultats convenables en termes de résolution ou d’images par secondes dans un jeu vidéo et sachant qu’un jeu VR demande au minimum 60 fps constants, il est évident que le public soit méfiant à son sujet. Alors la faute viendrait-elle des développeurs ? J’ai un penchant.
Mais pour conclure, la VR n’est selon moi à ne pas négliger, et il serait dommage de passer au travers et qu’elle tombe dans l’oubli à l’avenir. Je n’étais pas forcément friand non plus de ce matériel avant que je ne l’adopte en ce début de mois, et même si l’expérience en elle-même est très satisfaisante, il est vrai que dans le fond, l’expérience n’est qu’à ses débuts et reste assez sous une forme bêta de ce que l’on aura plus tard. Je croise les doigts !

Je n’ai pas tellement eu de déceptions cette année

Dead Rising 4

Pour être honnête, je n’ai pas été déçu par un jeu quelconque que j’attendais cette année. Voyez donc par là que les jeux qui me faisaient de l’œil ont su me satisfaire, les autres, je m’attendais pas mal à une belle chute et un mauvais accueil. No Man’s Sky ? Honnêtement je ne le sentais pas à 10 km. Le flop médiatique de Mafia III ? Pareil à vrai dire…

Mais il y a un jeu en particulier qui m’aura fait verser une larme, c’est le dernier Dead Rising 4 qui ne sait plus ce qu’il fait dans le marché. Une nouvelle fois seul, sans armes pour se défendre, sans revêtement pour se démarquer, il n’est qu’une copie améliorée de ses prédécesseurs et peine à se renouveler d’année en année, alors que le troisième opus avait su tenter quelque chose pour refaire partir la série du bon pied pour cette huitième génération de consoles. Grand monde ouvert, des véhicules à foison, un crafting poussé plus que jamais, utilisation des prouesses de la huitième génération, c’était beau et promettait quelque chose de bon pour une suite. Eh bien non, Capcom est maître de la déception pour moi cette année.

Une seconde chose qui m’aura déplu, c’est cet « anniversaire » (et j’aimerais mettre beaucoup de guillemets) de Resident Evil qui, selon moi, n’aura pas été honoré. On en est à vingt ans de vibrations, d’histoire, d’intensité, de frissons et on a un anniversaire qui n’a fait que tourner sur une communication douteuse autour de Resident Evil 7 (qui je ne sais comment, a su regagner tout de même un peu de crédibilité aux yeux de certains fans) et c’est tout. Quid du film ? Quid de l’animation ? On aura eu deux trailers de l’animé passés inaperçus, idem de The Final Chapter qui je trouve, au risque de me faire taper dessus, est et reste un excellent divertissement à mes yeux. Et si je vous parle de Resident Evil 2 Remake, mes jambes tremblent déjà de haine envers Capcom qui a osé rester muet toute cette année. Je trouve ça un peu honteux.
Alors oui, l’anniversaire est encore jusqu’à mars 2017 certains me diront. Mais devons-nous vraiment attendre les 3 derniers mois pour avoir nos cadeaux de fans ? Ah, j’oubliais le cadeau, oui, Resident Evil 4, 5 et 6. Je crois que je me suis pris un mur quand l’information est tombée.

J’ai eu des surprises, mais pas de titre marquant

Gears of War 4

Je ne suis très certainement pas le seul, mais DOOM aura été mon coup de cœur de l’année aux côtés de Dark Souls III. Eh bien oui, beaucoup l’attendaient mais pas à ce point, DOOM aura été un véritable carton en tous termes, et aura déchiré ma console pendant de longues heures. Oui, j’ai kiffé, ça pas de doute !

J’omettrai les classiques tels qu’Uncharted 4 et The Last Guardian qui ne sont pas ma came, mais une mention spéciale de « surprise » pour ce dernier qui sera enfin sorti un peu trop timidement à mon goût.
A propos de timidité, je détourne quelques secondes mes pensées sur Final Fantasy XV. Vous vous souvenez quand je parlais de rêves de gosse ? C’est lui. C’est lui mon Dieu, celui qui m’aura fait le plus frémir d’impatience, et qui m’aura fait vibrer à sa sortie. Déçu du jeu ? Oui et non. Le résultat est exactement ce à quoi je m’attendais, et j’aurais aimé plus. Parce qu’il a 10 ans de développement ? Oui, enfin non. Vous le savez, le développement a été chaotique et on ne sait plus trop compter les changement de direction, mais dans le fond le jeu sera resté plus ou moins le même à vrai dire (ce n’est pas à proprement parler « 10 ans de développement ». Disons plutôt 10 ans de débords). Après tout ce temps, même si le plaisir est à son apogée de mon côté, j’aurais apprécié un peu plus de la part de Square Enix. Mais bon, celui que j’attendais tant est enfin là, et je n’ai aujourd’hui que très peu de rêves vidéoludiques, et ça, c’est triste..!

En surprise également, je note Titanfall 2 qui sera très mal sorti comme on s’y attendait tous. Un si faible jeu parmi deux gros piliers que sont Battlefield et Call of Duty, c’est clairement une mauvaise idée, et Electronic Arts qui s’explique en disant « ce n’est pas le même public visé », je dis non. Le genre est le même, le but est plus ou moins similaire, c’est un shooter, les trois sont concurrents à mon sens. Qui plus est, ce sont trois jeux avec une très grosse expérience et communauté multijoueur, autant dire que la concurrence est rude. Dommage, EA.

Enfin, je noterais Gears of War 4 comme une véritable « découverte », dans le sens où bien que j’ai fait les trois premiers grâce au pack offert avec le remaster du premier opus, celui-ci était véritablement accessible à tous, et m’a très particulièrement plu sur de très nombreux points, alors que les aventures de Marcus ne m’intéressaient pas plus que ça.

Pour finir, si l’on doit terminer sur des mots qui fâchent, je déclarerai peut-être une certaine déception sur les exclusivités de cette année, tant du côté de Sony que du côté Microsoft et Nintendo. Aucune ne m’a véritablement marqué, peut-être Uncharted 4 qui est resté timide après sa sortie en début d’année. C’est vrai, après tout, on en aura entendu parler deux-trois mois (ce qui est très bon pour un jeu sorti en début d’année c’est sûr) et puis ensuite, plus rien jusqu’à The Last Guardian. C’était pas bien. Microsoft aura joué de son côté ses fortes cartes comme Gears et Forza, mais pareil, rien de frappant, surtout après un très timide et maigre ReCore prometteur.
Concernant Nintendo, Pokémon est toujours dans la place, ça s’arrête ici. En espérant que l’année 2017 y soit bien dédiée avec la Switch, même si je vous avoue que je n’adhère pas totalement au concept et ne suis pas si emballé que ça…

S’il te plait 2017, fait moi plus rêver que ça

DMC

Dino Crisis. Comme je le disais dans mon ressenti de l’année dernière, c’est bel et bien mon second rêve attendu après l’enfin né Final Fantasy XV. Le Resident Evil jurassique : Dino Crisis aura fait une belle partie de ma jeunesse, et je souhaite très fort qu’il revienne d’entre les morts, car moi, j’adore les dinosaures. Les dinosaures, et l’horreur. Et le sang. Et les caméras angulaires, ouais, ce gameplay old school. J’aime ce genre de choses, et j’en ai l’intime conviction, le ressortir ferait un véritable carton, remake ou non. Enfin, s’il ne suit pas Dino Crisis 2, qu’on se mette bien d’accord…!

Resident Evil 2 Remake. Il arrive quand lui ? Après Resident Evil 7 ? Mais quand ? Car si c’est pour sortir un trailer deux semaines après la sortie du jeu, adieu la hype autour de ce « retour aux sources » dans la continuité de la série. Et si les informations arrivent en milieu d’année… j’ignore si la sortie en 2017 sera maintenue. Hope ..!

Final Fantasy XIII Trilogy. Ahh, pour moi c’est une évidence, je serais trop flatté que Square Enix me procure ce plaisir. Autant je suis contre les rééditions, les remasterisations, portages, remake et toutes ces choses. Mais les compilations… (à prix réduit, qu’on s’entende bien), je dis pas non. Par contre, en physique – 60fps et un 1080p évident please !

Resident Evil 7. Bon, c’est une évidence. Tout comme nombreux d’entre vous, j’étais le premier à me dire « oh non. C’est bon, plus de Resident Evil. C’est fini ». Alors que Capcom tient un rythme d’un volet tous les 4 ans, nous n’aurons pas d’espérances au sujet d’un vrai Resident Evil sous une caméra angulaire, ou à la troisième personne. Du coup, nous sommes bel et bien forcés de jouer à un survival-horror en première personne dans un tout nouvel univers (non sérieux, ne nous mentons pas, c’est un tout nouvel univers. Une ferme en Louisiane, on a jamais vu ça.) reprenant ce qui peut faire penser à Outlast, ou Amnésia comme de trèèèès nombreux joueurs peuvent le comparer.
Mais pour moi, il n’en est rien. Je suis confiant, je me dis que le FPS, bien que je n’adhère pas à ce genre dans un jeu d’horreur, pourrait renverser la franchise du bon côté maintenant. L’absence d’un protagoniste déjà connu m’attriste énormément, et ça a même failli me faire boycotter le jeu. Mais restons ouvert, il y a du zombie, de la survie, de la peur (un peu trop pour un Resident Evil, c’est une évidence…) et du méchant charismatique. Oui, j’aime bien Jack Baker moi… à défaut de ne plus avoir de Wesker. Bref, je lui laisse toutes ces chances, j’ose espérer qu’il donnera à tous les fans de la franchise du bonheur, et honorera les 20 ans de la licence.

Curiosité de la Nintendo Switch. Non pas que le concept est mauvais, mais simplement qu’il n’intéressera pas grand monde sur le long terme. C’est connu, Nintendo domine le marché du portable… mais il est seul désormais. Il n’est pas mauvais dans son domaine, les DS se vendent comme des petits pains depuis leur sortie. Mais mélanger une console de salon à ça, est-ce la bonne initiative pour venir tenter de titiller les PlayStation 4 et Xbox One de nos salons ? Certains seront agacés d’entendre ceci, de dire que l’industrie ne jure que par ces machines. C’est vrai, moi le premier, je regrette l’époque où la concurrence était nombreuse, pas simplement bridée sur du Sony et Microsoft. Mais ce sont eux désormais qui dominent notre monde, et Nintendo suit petit à petit le même chemin que Sega selon moi, et peine à renaître. Le constructeur joue parfaitement bien avec ses licences fétiches, mais sans un catalogue de jeu risqué et sans réelle innovation, je vois l’avenir de Nintendo s’éteindre face aux géants actuels. J’espère que la Switch saura pimenter notre marché vidéoludique.

La Xbox One Scorpio. Très intrigué par le concept, le prix, les spécificités, les différences avec la PS4 Pro et l’éventuelle remontée de Microsoft sur le marché, j’apprécie particulièrement les « guerres » gentilles entre les constructeurs. Je suis pour la concurrence, et j’aime voir quand une équipe travaille d’arrache-pied pour dépasser l’autre. C’est grâce à cela que l’on a droit à de l’évolution. Comment sera la machine visuellement ? Que proposera-t-elle de plus ? Quel sera son argument de vente ? Quid de la VR ? De l’Hololens ?! Oui, des questions, des questions !

Far Cry 5 ? Non ? D’accord, je ne sais pas, mais cette franchise me plait beaucoup depuis le troisième volet.

Devil May Cry 5. Non franchement, ça, c’est la licence qui mérite clairement un retour, avec ou sans Nero, avec ou sans Dante. L’histoire est tellement dans mes cordes, le sens de la série est tellement énorme, les personnages sont si badass, le gameplay est juste jouissif, non, il faut que ça revienne.

Dead Space, PLEASE. Mon énième péché mignon vidéoludique. Je sais qu’Isaac n’est pas mort ! C’est pas possible ! Je vais me refaire Dead Space 3 pour en avoir le cœur net… Non parce qu’après avoir sauté de la hauteur de 36 monolithe en 3 épisodes, à un moment c’est pas une chute en vaisseau qui va nous tuer, hein ?

Assassin’s Creed. C’est vrai, la licence n’a jamais vraiment décollé d’un pouce en enchaînant itération après itération années par années. Ses seuls arguments de vente et innovations étaient l’ajout de mécaniques entrant en adéquation avec son temps. Un pistolet, une arbalète, du parkour, et ci, et là. Assassin’s Creed a eu des difficultés depuis Black Flag, pour se trouver quelque chose de neuf. Je dirais même qu’il a des difficultés depuis le troisième volet, après la mort de Desmond Miles. Même si les phases du présent m’agaçaient, elles avaient un sens, tandis que dans la continuité des évènements… on se demande ce qu’on fout dans l’animus un peu. Une perte de temps.

En vrac, je lance également un nouveau Rayman, car j’adore la tournure plateforme 2D et j’apprécierais grandement reposer mes mains sur de nouvelles aventures. Il y a certainement de trèèèèèèès nombreuses licences que j’aimerais revoir sur le devant de la scène, ou même renaître ou autre, mais je pense que le principal est ici, sous vos yeux. Quand on joue, on touche généralement à beaucoup de choses, et certains jeux peuvent sortir de votre esprit. Du moment que mes bébés reviennent, je serai comblé !

J’attends que 2017 soit une année explosive, de renouveau, d’innovant. J’attends que l’on puisse se dire « Woah, mais c’est quoi ce truc ! ». Voilà 4 ans bientôt que nos consoles de huitième génération sont sorties, elles ont eu droit à une seconde jeunesse (Pro, Scorpio) et l’honneur d’accueillir ce que l’on rêvait tous il y a 10 ans, la réalité virtuelle. Alors que l’on pensait que cette année y était dédiée, il n’en était finalement pas grand chose, un simple pas de plus en avant. Pas mauvais pour autant, évidemment, cette année était une année banale, avec des hauts et des bas en sortie, en informations, en faits-divers. Aucun constructeur n’a chuté, aucun n’a monté, tous sont restés au même niveau, nous sommes heureux, nous avons des fantasmes réalisés, vivement 2017..!

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.