L’Œuvre des Wachowski – La matrice d’un art social : Présentation et avis du livre de Third Editions

L'œuvre des wachowski couverture

Après avoir plongé dans la matrice de Ghost In The Shell, nous débutons l’année 2022 avec le livre édité par Third Editions, L’Œuvre des Wachowski – La matrice d’un art social. L’occasion de découvrir la riche et passionnante filmographie des cinéastes, quelques temps après la sortie au cinéma du mitigé Matrix Resurrections, pseudo suite à la trilogie. Sans oublier la sortie de la démo gratuite sur console next gen, The Matrix Awakens.

Le livre est écrit par Julien Pavageau, Aurélien Nover et Yoan Orszulik de la chaîne YouTube Le Ciné Club de M. BobineUne chaîne très intéressante et pertinente que nous vous recommandons, surtout si vous êtes passionnés de cinéma.

Un univers Wachowskien

L'œuvre des wachowski influences asiatiques

Comme souvent dans les livres de Third Editions, L’Œuvre des Wachowski – La matrice d’un art social va revenir sur la carrière des cinéastes, afin de nous éclairer sur leurs visions du monde et du cinéma. Mais aussi apporter un peu de contexte aux situations exposées, ainsi qu’apporter quelques réflexions et analyses réfléchies, documentées, au sujet des divers films qui composent la filmographie des Wachowski. De leur premier long-métrage, Bound (1996) jusqu’à Sense8 (2015-2018), en passant par Speed Racer (2008), etc. Le bouquin va se diviser en deux grandes parties.

Une première consacrée à l’esthétique au sens large, en revenant sur les influences présentes dans la filmographie des cinéastes, mais aussi leur rapport aux cultures et croyances, sans oublier les phénomènes de résonnances. C’est-à-dire les éléments que l’on peut retrouver dans plusieurs créations artistiques, de divers auteurs, qui se répondent par des liens d’influences, des thématiques, ou encore sur des réflexions et/ou une vision particulière du monde. Et ce, sans qu’il y ait inspiration forcément directe, ni même consciente. Pour exemple, nous pouvons citer l’utilisation du Bullet-Time dans les années 90. Que ce soit dans Matrix en 1999, dans Blade (1998) ou tout simplement dans les jeux Max Payne. Si le premier titre de la licence enfanté par les studios Remedy n’est sorti qu’en 2001, la genèse du projet vidéoludique remonte à 1996 et le Bullet-Time était déjà dans toutes les têtes. En effet, ce procédé de ralenti a été popularisé initialement par le cinéaste John Woo dans des films comme Le Syndicat du Crime (1986) ou The Killer (1989), entre autres, qui sont de véritables succès et des œuvres importantes du cinéma.

Quant à la seconde partie du livre, il y sera question d’art social. Autrement dit, les auteurs vont s’intéresser aux personnes qui gravitent autour des sœurs. Une famille de collaborateurs importants et récurrents qui vont participer à donner une identité au cinéma des deux sœurs, Lana et Lilly. Grâce à leurs analyses et en s’appuyant sur des sources précises, les auteurs du ciné club de M. Bobine vont aussi mettre en avant la propension qu’ont les cinéastes à vouloir impliquer pleinement les spectateurs, spectatrices dans leurs œuvres. Avec pour objectif de créer du sens et de l’émotion, d’apporter des sensations réelles au public, sans pour autant rabaisser qualitativement le niveau esthétique de leurs films. En plus d’inciter, systématiquement, le public à réfléchir au monde qui l’entoure et à ce qu’il voit à l’écran.

Blockbuster Indépendant

L'œuvre des wachowski protagoniste

Le livre va aussi mettre en lumière bon nombres d’éléments utiles à l’appréhension d’une filmographie riche et souvent complexe à assimiler. Il y a par exemple, dans un des chapitres, tout un segment sur l’usage de personnages stéréotypés que font les Wachowski. Ces dernières se servent des clichés pour emporter l’adhésion du public, mais parviennent rapidement à faire en sorte que leurs personnages s’affranchissent de ces stéréotypes, sans que tout cela n’impacte la suspension d’incrédulité nécessaire à l’implication dans un univers filmique. Cette capacité qu’ont les cinéastes est ainsi très bien expliquée dans le livre de Third Editions. Apportant du sens et de l’intérêt à certains faits et éléments, qui ne laissent rarement place au hasard.

L’Œuvre des Wachowski – La matrice d’un art social a donc pour intérêt majeur d’offrir des armes de compréhensions aux lecteurs, lectrices vis-à-vis de la filmographie foisonnante des cinéastes. Que ce soit Matrix, Speed Racer ou Cloud Atlas, les questions de goûts n’auront pas leurs place, plusieurs expérimentations cinématographiques sont à l’œuvre dans ces films, et beaucoup d’influences diverses et variées s’y regroupent. C’est ce qui va intéresser les auteurs. En outre, la densité d’informations, de symboliques et de références dans les films de Lana et Lilly Wachowski participent à les rendre complexe à appréhender, difficile à cerner. Le travail effectué par le ciné club de M. Bobine permet de mieux saisir cette richesse, d’obtenir de nouvelles clés de lecture et d’interprétation. Rien que l’accumulation des influences référées dans le livre est passionnante tant elles sont abondantes et hétérogènes.

Pour la forme, Third Editions oblige, le livre ne s’embarrasse pas de visuel. La partie esthétique n’est là que pour la première de couverture, réussie comme toujours. Mais la maison d’édition est surtout réputée par la qualité de ses produits et par l’aptitude des auteurs à parvenir à rendre les lectures fluides, avec des chapitres bien disposés. Que l’on soit connaisseur ou non de l’univers des deux sœurs ou du cinéma, il est tout à fait possible d’apprécier L’Oeuvre des Wachowski – La matrice d’un art social.

Faut-il craquer pour L’Œuvre des Wachowski – La matrice d’un art social ?

L'œuvre des wachowski matrix

En toute logique, le livre de Julien Pavageau, Aurélien Nover et Yoan Orszulik s’adresse avant tout aux cinéphiles et autres passionnés, de l’œuvre des Wachowski ou même simplement de la trilogie Matrix, qui jouit logiquement d’un peu plus de présence dans le bouquin. Comme pouvait le laisser penser la première de couverture. Pour autant, les auteurs multiplient habilement les liens d’une création à l’autre, ce qui leur permet de s’attarder comme il faut sur l’ensemble de la filmographie. Même V pour Vendetta sera abordé. Bien qu’il ne soit pas réalisé par les sœurs, le réalisateur à la baguette est un proche collaborateur de ces dernières, sans oublier que ce sont elles qui officient comme scénaristes, en plus de retrouver beaucoup de leur entourage sur le tournage. Une opportunité de mentionner l’approche de Lana et Lilly sur la culture et l’art en générale qu’elles voient comme un réseau où tous les éléments peuvent se connecter entre eux, sans aucune hiérarchie. Un système appelé Rhizome et mise au point par les philosophes Gilles Deleuze et Félix Guattari. Les Matrix symbolisent très bien ce système, et l’œuvre des Wachowski de manière générale.

Si certains en doutait encore, L’Œuvre des Wachowski – La matrice d’un art social montre bien toute la singularité des cinéastes, de leur cinéma et de leur vision également. Les auteurs y voient d’ailleurs une comparaison possible avec la vision dominante dans le travail d’Hideo Kojima. En effet, au même titre que les Wachowski, le papa de Metal Gear Solid recherche généralement à allier un discours, à nous faire réfléchir sur le média en lui-même tout en enrobant le tout d’un aspect ludique. Ce que font Lana et Lilly en cherchant systématiquement l’émotion et l’implication des spectateurs, spectatrices dans leur cinéma. Mais une des plus grandes forces des cinéastes est de réussir à créer de riches cocktails d’expérimentations et d’influences totalement digeste et abordable. C’est pourquoi Matrix, notamment le premier opus, symbolise tout une époque et est parvenu à devenir une sorte de blockbuster à part entière en bouleversant la façon de faire des films grands publics. Devenant alors un marqueur historique dans l’histoire du cinéma, et dans la vie de beaucoup de gens. Il y a eu un avant et un après Matrix.

Acheter L'Œuvre des Wachowski - La matrice d'un art social sur Amazon

Si vous êtes fan de cinéma, de Lana et Lilly, ou tout simplement d’une de leurs créations, alors n’hésitez pas à vous procurer L’Œuvre des Wachowski – La matrice d’un art social. Vous apprendrez forcément des choses.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.