Gamescom 2018 : On a joué à Resident Evil 2 Remake, nos impressions

  • PC
  • PlayStation 4
  • Xbox One

Nous avons pu mettre la main sur la démo mettant en scène Claire Redfield, et voir ce que ce remake avait dans le ventre.

Si Devil May Cry V a littéralement subjugué les foules sur le salon de la Gamescom, Capcom peut également se féliciter d’avoir fait monter la hype d’un cran autour de Resident Evil 2 Remake. Après la démo présentée durant l’E3 dernier, nous avons eu la chance de pouvoir mettre les mains sur une seconde session de gameplay, d’une durée d’environ quinze minutes, complémentaire de la première.

Claire entre en jeu

Resident Evil 2 Remake

Exit Leon cette fois-ci et place à Claire, l’autre protagoniste de cet opus, qui est à la recherche de son frère. La démo nous présentait une courte séquence qui nous permettait de la contrôler, dans une scène qui se passait à peu près dans la même temporalité que celle de Leon dans le commissariat. Le premier contact avec le jeu est tout bonnement saisissant puisque comme vous avez pu le voir, le moteur RE Engine fait des merveilles et transfigure totalement l’expérience. Surtout que la réussite graphique de ce remake ne contribue pas seulement à nous flatter la rétine, mais également à renforcer l’ambiance angoissante qui règne dans le jeu. On notera principalement les effets des lumières très réussis, l’incroyable modélisation des personnages et l’aspect réaliste de certains éléments, comme le fait que les vêtements de Claire se salissent et se tachent de sang au fur et à mesure qu’elle se bat pour survivre.

La séquence qui était à notre disposition l’emmenait explorer des sous-sols peu engageants où le danger semblait rôder à chaque nouveau pas effectué. Pourtant, aucun ennemi n’était présent ici, mais la mise en scène du titre fut assez efficace pour nous laisser nous demander si un zombie ne se préparait pas à nous sauter dessus. C’est finalement en faisant la rencontre de la petite Sherry Birkin que l’ombre au-dessus de la tête de Claire vient frapper, puisque la démo nous faisait affronter le terrible Mutant G, beaucoup plus imposant que par le passé.

Armé d’un pistolet, d’un lance-grenades et de quelques outils supplémentaires, Claire devait alors survivre face à ce mutant imprévisible et très puissant. Il ne valait mieux pas jouer les héros ici en sortant le lance-grenades à tout va car le boss était plus que robuste, à tel point que nous avons du finir la démo en usant de toutes nos munitions afin de le vaincre. Ces dernières sont précieuses et ne doivent pas être utilisées dans la précipitation, au risque de se retrouver sans défense assez rapidement.

Un gameplay remanié pour le meilleur

Resident Evil 2 Remake

Le combat se déroulait dans une sorte de complexe labyrinthique très réduit, qui aidait Claire à se cacher de son ennemi, ce qui contribuait également à ajouter un stress constant au combat, car le mutant pouvait surgir de n’importe où. Il n’était d’ailleurs pas rare que celui-ci nous agrippe pour tenter de nous tuer, mais Claire disposait ici de mécaniques d’auto-défense qui lui permettaient de planter son couteau sur le boss afin de l’éloigner. Il était également possible de se défendre à l’aide de grenades, que l’on pouvait jeter aux pieds du boss si jamais il parvenait à nous attraper.

Avec le peu de munitions à disposition, cette séquence encourageait la recherche d’éléments à ramasser un peu partout dans le niveau, et ce malgré la menace du mutants qui peuvent surgir à tout moment. Pour nous sortir du pétrin dans lequel nous étions, il nous était possible de ramasser différents objets que l’on pouvait ensuite combiner, afin de créer notamment des grenades, essentielles pour terminer ce combat et venir à bout de cet ennemi coriace.

Resident Evil 2 Remake ne se contente donc pas de proposer une qualité graphique exceptionnelle de l’épisode originale, il tente surtout de le sublimer. On peut dire sans crainte que le pari est réussi, car au-delà de l’aspect visuel qui est presque irréprochable, le jeu réinvente son level-design et son gameplay pour proposer une toute nouvelle expérience, même pour ceux qui connaîtraient Resident Evil 2 sur le bout des doigts. On aurait aimé en voir un peu plus mais une chose est certaine, nous sommes assurément devant l’un des plus beaux exemples de remake qui comblera les fans, surtout ceux qui sont attachés à l’aspect horrifique de la saga.

L'horreur magnifiée pour une expérience à la hauteur des attentes

N'étant pas moi-même un adepte de la série, je dois bien avouer que cette session de gameplay m'a subjugué. Le moteur graphique fait des merveilles et voir le jeu tourner en face de soi est assez spectaculaire, d'autant plus que la séquence n'a jamais souffert d'un seul ralentissement ou bug visuel. J'ai été tout aussi impressionné par la retranscription de l'ambiance, qui n'a jamais été aussi bien servie dans un Resident Evil grâce à la direction artistique et les prouesses du RE Engine, notamment sur la gestion de la lumière. Avec ses innovations sur le gameplay et sa transformation esthétique, nul doute que cet opus parviendra à capturer l'essence du jeu original pour plonger les joueurs dans une expérience mélangeant les souvenirs de cet épisode culte avec une maniabilité plus actuelle, pour un résultat sans bavures.

Jordan

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
61 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp