Dying Light 2 : Une nouvelle enquête révèle une direction calamiteuse chez Techland

Dying Light 2

Les mauvaises nouvelles s’accumulent pour Dying Light 2. Après la polémique qui a entrainé l’éviction de Chris Avelone, et plus récemment du départ d’une des grosses figures du studio Techland, une nouvelle enquête pointe du doigt une direction autocratique qui pèserait lourd sur le développement du jeu.

Un CEO qui serait l’équivalant de « l’Œil de Sauron »

Le site The Gamer vient de sortir une enquête principalement basée sur une dizaine de témoignages anonymes d’anciens et d’actuels membres du studio polonais. Le papier dépeint une ambiance délétère ayant pour cause principale le CEO, Pawel Marchewka, décrit comme dogmatique et changeant souvent d’avis. A noter que l’article contient également une réponse dudit CEO pour chaque « histoire » relatée par ces sources.

Certaines sont assez surprenantes notamment des idées farfelues pour promouvoir Dying Light 2. L’une consistait à déposer des sacs mortuaires à la frontière mexicaine, ce qui amènerait à un jeu en réalité alterné et que se relèverait être une partie de la campagne marketing du jeu. Ou encore distribuer de vrais tests médicaux au début de la pandémie avec un résultat envoyé aux personnes testées pour savoir si elles sont sensibles au pathogène zombie.

Pour sa défense, Marchewka explique qu’il s’agissait de brainstorming où l’on énonce des idées irréalisables pouvant amenées à de meilleurs choix. Malgré tout, il est intéressant d’entendre des échos d’un tel processus afin de se démarquer et faire parler de son produit.

Malheureusement, en dehors de ça, on retrouve une récurrence un peu plus dommageable dans les témoignages. A savoir un dirigeant qui bride les talents en étouffant la créativité de son staff par une obsession de faire comme les autres succès de l’industrie (et particulièrement l’autre gros studio polonais CD Projekt Red), et ayant le dernier mot sur tous les aspects d’un jeu excepté pour tout ce qui touche au codage. Il faudrait ainsi qu’une idée ait obligatoirement une référence dans l’industrie pour qu’elle soit approuvée.

Et ce n’est pas fini puisqu’il y aurait également des soucis au niveau des pipelines de production (autrement dit tout le processus qui va du concept au produit fini) qui changent constamment. Sans parler des développeurs qui seraient soumis aux décisions concernant leur propre expertise. Par exemple, Marchewka avait imposé que tout soit créé à partir du moteur interne du studio alors que le directeur du développement souhaitait laisser le choix à ceux qui étaient plus à l’aise avec des moteurs communs comme Unreal ou Unity. Une décision qui aurait « ralenti et frustré tout le monde ».

Une frustration qui va jusqu’à l’auto-remise en question des compétences de chacun à cause d’appels très réguliers à des consultants externes qui seraient bien plus qualifiés. Et lorsque de nouvelles idées entrent en conflit avec le CEO, la personne à l’origine de cette querelle se retrouve immédiatement ostracisée, la forçant ensuite à quitter le navire d’une manière ou d’une autre. Même quand une idée est approuvée, elle peut être déboutée du jour au lendemain pour revenir quelques mois plus tard.

Dying Light 2 en péril ?

Le manque d’informations, les départs, et cette enquête ne sont pas vraiment des signes encourageants pour le très attendu Dying Light 2. Rappelons que le titre fut reporté en janvier 2020 (soit avant les conséquences de la pandémie) pour une sortie initialement prévue pour le printemps 2020. L’article de The Gamer nous apprend d’ailleurs que la gestion de Pawel Marchewka a eu des conséquences sur le premier opus, et plus exactement sur son scénario modifié au dernier moment alors que les voix et les cut-scenes étaient déjà finalisés.

Il est vrai que ce point était unanimement considéré comme l’un des défauts du jeu, mais toujours d’après l’article, la faute aurait été rejetée sur la personne responsable du story trailer qui aurait gonflé les attentes. On comprend donc implicitement que si ce management chaotique a pu fonctionner de justesse avec Dying Light, il est une autre paire de manche pour une suite bien plus dense et ambitieuse. On nous parle par exemple d’un scénario réécrit 6 fois au moins.

Alors que l’on attend une date de sortie, nous aurons bien le fin de mot de l’histoire en prenant le jeu en main. Pour l’instant, le titre est prévu cette année sur PC, PS4, PS5 Xbox One et Xbox Series X | S mais tout peut encore arriver.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.