Décrypter les jeux The Last of Us : Présentation et avis sur le livre de Third Éditions

The Last of Us - Livre - Guitare - Nicolas Deneschau - Arbustres - Apocalypse

En 2013, et à moins d’avoir vécu éloigné des réseaux sociaux depuis, vous avez inévitablement entendu parler de The Last of Us, le titre développé par Naughty Dog. Et, vous le savez sûrement aussi, Third Editions est souvent dans les bons coups en ce qui concerne les ouvrages liés au jeu vidéo. Aujourd’hui, nous allons justement vous parler de l’un de ces bons coups en vous présentant  Décrypter les jeux The Last of Us – Que reste-t-il de l’humanité ?

Cette fois-ci, pas question de s’intéresser au studio derrière la franchise, comme c’était le cas avec L’histoire de Naughty Dog de Gaëtan Boulanger. Non, nous allons nous intéresser au livre de Nicolas Deneschau, notamment connu pour sa récente publication de L’Apocalypse selon Godzilla. Ici, la question est donc de décrypter les titres de la licence The Last of Us et de plonger en profondeur dans cet univers post-apocalyptique.

Son quatrième livre chez l’éditeur toulousain, Décrypter les jeux The Last of Us rejoint Godzilla, Monkey Island et Uncharted. Ses trois premiers écrits étaient, pour nous, une grande réussite, un puits d’information incroyable, quasi intarissable. Mais qu’en est-il de cette nouvelle publication, flamboie-t-elle toujours autant de par sa véracité et son intérêt ?

Left Behind

decrypter les jeux the last of us 02 1

Un premier point à noter à la sortie de cette lecture, c’est la présence évidente de révélations sur le contenu même des jeux. Après tout, Nicolas revient sur les thématiques présentes dans les productions du studio américain, ainsi que sur les points importants de la saga. Dès lors, faire sans en dévoiler un peu sur l’univers, ses personnages et le contenu scénaristique est impossible. Lire cet ouvrage vous expose donc à quelques spoilers, vous êtes prévenus.

Bien entendu, et si l’ouvrage ici présent diffère de celui de Gaëtan Boulanger de par sa concentration sur une et une seule licence de Naughty Dog, l’auteur n’en oublie pas pour autant de nous poser quelques bases. Se lancer à corps perdu dans l’analyse de The Last of Us sans contexte n’aurait, autrement, que peu d’intérêt. Ainsi, les débuts de l’ouvrage s’intéressent au passé du studio, à ses premiers essais, ses plagiats, en passant par quelques explications sur Crash Bandicoot ou encore Uncharted. En bref, d’où viennent ceux qui ont su nous proposer deux titres salués par la critique.

Cette mise en avant des précédentes œuvres développées par le studio est importante puisqu’elle permet non seulement d’offrir une petite piqûre de rappel et de comprendre les enjeux technologiques de certaines productions, mais aussi de mettre en place les pièces du puzzle qui nous permettent de comprendre la naissance progressive de la franchise post-apocalyptique qui nous intéresse ici. Les premières pages servent, par ailleurs, à citer un certain Drake’s Fortune, le titre qui permet l’émergence des premiers bourgeons zombifiés de The Last of Us (c’est métaphorique comme phrase hein, il n’y a pas de bourgeons zombies dans Uncharted, du moins pas que je me souvienne)

Mais aussi, et surtout, les deux premiers chapitres de l’ouvrage servent à Nicolas de mise-en-bouche, de présentation de la patte Naughty Dog. Comment ces derniers ont pu évoluer jusqu’à la PlayStation 3 et la création en fin de vie de la console de leur nouvelle licence phare (RIP Jake and Daxter, je ne vous oublierai jamais !).

La suite du premier acte de ce livre, bien que ne parlant en majorité qu’aux joueurs du premier opus, s’intéresse en profondeur à la production du titre, ses enjeux et thématiques, ainsi qu’à son contenu. Avec une vraie envie de partager ses recherches, Nicolas Deneschau revient sur l’univers, sa création, sur les acteurs qui ont participé à l’émergence d’un tel opus, d’une telle œuvre vidéoludique, que l’on pourrait même caractériser d’œuvre d’art.

Tout cette mise en lumière, l’auteur ne la fait pas en sortant les informations de son chapeau, il le fait en se basant sur une littérature forte, des recherches effectuées à travers la toile et sur support physique. Pensons notamment au chapitre Les Racines du Mal, dans lequel moult théories sur la narration et la scénarisation nous sont proposées. Pour Nicolas, l’histoire de The Last of Us ne sert pas le jeu vidéo, c’est le jeu vidéo lui-même qui sert l’histoire, à l’image de ses explications sur le jeu d’acteur et la mise en place d’un scénario prenant, où la narration joue un rôle zappant presque complètement l’aspect technique [très qualitatif tout de même] du titre.

One Night Live

decrypter les jeux the last of us 03 2

Pour le second acte de l’ouvrage, on retrouve une sorte de bis repetita mais pour le second opus, The Last of Us II. Bien entendu, le contenu est très différent puisque les deux jeux le sont également. Disons simplement que le traitement de l’information et son partage avec nous est effectué de la même manière, avec un contenu qui traite essentiellement de cette seconde production.

Un point intéressant de cette seconde partie, cependant, et qui se démarque de la première, c’est que l’auteur rebondit sur les polémiques autour du titre de Naughty Dog. Il évite le pari de la timidité en faisant étalage des faits qui ont eu lieu lors de la sortie du jeu et dans les mois suivants. Quelque puisse être votre position dans ce débat, Nicolas Deneschau prend le temps de mettre en lumière les faits, les répercussions pour le titre, les développeurs, mais aussi le flegme avec lequel cette seconde itération a pu s’en sortir pour gagner le cœur des fans, en dépit de tout.

Si vous ne l’aviez pas encore compris, Décrypter les jeux The Last of Us est un ouvrage très complet. Aucun élément n’est laissé au hasard et aucun flou n’y trouve sa place pour que le lecteur prenne connaissance de l’ensemble des points qui ont permis de façonner une telle œuvre, ainsi que son impact sur le medium depuis la sortie de son premier opus en 2013. Vous noterez que même la musique a droit à son « petit » passage tout au long de l’ouvrage, elle qui a une place si spéciale dans le titre et nos cœurs.

Mais Ludvig, ça fait deux paragraphes d’affilé où tu utilises le terme cœur, reprends-toi ! Non, car l’usage du terme cœur a toute sa place ici. Pourquoi ? Tout simplement parce que la franchise The Last of Us a su remporter son défi de nous proposer une œuvre qui joue avec nos sentiments, qui nous prend aux tripes. Et ça, Nicolas l’a bien compris. Son ouvrage, en plus d’être excellemment écrit, parvient à nous rappeler à ces sentiments, ces sensations ressenties tout au long de nos longues parties.

N’est-ce pas là justement une incroyable qualité ? En plus de nous offrir un texte complet, qualitativement rédigé et intéressant, la simple lecture de Décrypter les jeux The Last of Us nous rappelle à nos sensations, mitigées ou non, au sujet de la franchise. L’auteur n’impose pas, il expose en ouvrant des portes, les referme avec des faits, tout en laissant la possibilité au lecteur de tourner la poignée pour se souvenir, interpréter, et surtout comprendre. Il nous tient la main pour appréhender correctement la lecture des jeux, mais il nous invite lui-même à pousser la porte de cet univers qui a tant à proposer, et pour lequel tant d’employés ont souffert, ri et pleuré.

Faut-il craquer pour Décrypter les jeux The Last of Us ?

decrypter les jeux the last of us 04 3

La notion d’acheter ou non cet ouvrage a-t-elle réellement sa place ? Si vous avez lu cet article du début jusqu’ici, vous savez pertinemment quelle est la réponse. Décrypter les jeux The Last of Us permet un retour sur deux titres incroyables (sans parler du remaster, qui a aussi son passage dans cet ouvrage), tant par leur contenu que par l’exécution technique derrière leur narration. Tout y est, c’est complet et bien organisé.

En outre, la plume de Nicolas Deneschau sied bien à son propos. La lecture est fluide, comme pour ses autres ouvrages, et son travail de recherche et de synthétisation est toujours aussi qualitatif. N’importe quel joueur trouve son compte dans la lecture de ces pages, découvrant toujours plus d’éléments sur la confection et la réussite de ces bijoux d’orfèvrerie que sont ces jeux. Donc, si Naughty Dog a doublement réussi son pari, on peut dire que Nicolas réussi brillamment le sien également. D’ailleurs, Third Éditions également avec son travail de qualité sur l’édition et ses deux couvertures tout bonnement magnifiques !

Acheter Décrypter les jeux The Last of Us sur Amazon

Dès lors, et à la grande (non-)surprise générale, ce livre est à conseiller à tous les fans de la licence. Le mettre entre leurs mains assure le rappel de grands moments de jeu et de ressentis, tout en permettant la découverte de la face cachée de cet iceberg que nous, pauvres consommateurs, ignorons souvent jusqu’à leur mise-en-lumière par la presse d’investigation. Si l’univers de The Last of Us est froid et pessimiste quant à l’humanité, cette lecture, quant à elle, à tout de chaleureuse et réconfortante (pour la franchise The Last of Us et son potentiel avenir, évidemment).

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.