Assassin’s Creed : Quelle politique Ubisoft compte mettre en place ?

Assassin's Creed

En annonçant qu'il n'y aurait pas d'Assassin's Creed en 2016, vers quoi se dirige Ubisoft ? Quelle sera sa politique pour l'avenir de la saga culte ?

Depuis la sortie du premier opus, en 2007, force est de constater que la saga des Assassin’s Creed ne nous a pas vraiment laissé le temps de souffler. Avec une mécanique huilée, et un rendez-vous annuel, aux côtés des traditionnels FIFA et Call of Duty, la licence a réussi pendant 8 ans à enchaîner un rythme de parution effréné quitte, disons-le, à rendre l’expérience de jeu moins intéressante et innovante que les premiers épisodes ! Pourtant, Ubisoft a annoncé il y a peu par le biais d’Yves Guillemot, que les volets annuels : c’est terminé ! Dans ce cas, quid du futur de la saga ?

assassins-creed-politique-ubisoft-compte-mettre-place-1

Vers un retour de qualité ?

De la bouche de Guillemot lui-même :

L’objectif n’est pas automatiquement de revenir à une sortie annuelle, mais de conserver une base régulière. Nous avons constaté que le temps était venu d’accorder davantage de temps à nos développeurs, pour qu’ils puissent vraiment travailler sur les caractéristiques et sur les mécaniques de jeu qui permettront d’élever la série à un nouveau niveau. Notre vision actuelle est prometteuse. Nous allons être en mesure de sortir un jeu régulièrement, mais on ne peut pas dire que ce sera le cas chaque année.

À travers ces dire, l’un des big boss d’Ubisoft confesse de manière détournée qu’il y avait effectivement une baisse de qualité dans les épisodes récents. Pour autant, avec une sortie cadrée, une continuelle reprise des moteurs de jeu, et une histoire avec Abstergo qui n’en finissait plus, pouvait-il en être autrement ? Ce qui est sûr, c’est qu’avec l’absence en 2016 d’un épisode canonique, la firme à dévoilée son désir de sortir des œuvres plus poussées, et plus travaillées que jamais, ce qui laisse à penser qu’une ébauche pourrait éventuellement être présentée lors de l’E3 2016 (supposition, quand tu nous tiens) !

Ce n’est malheureusement pas la première fois qu’Ubisoft a des problèmes avec l’une de ses licences, souvenez-vous, Watch_Dogs en son temps avait fait également polémique, et les ventes de ce dernier en ont été impactées ! Pourtant, le dernier volet, Assassin’s Creed Syndicate, est, sur le plan technique, mieux ficelé que son aîné Unity, et a malgré tout subi le même sort ! Il est donc évident, qu’au delà des bénéfices en baisses, c’est bel et bien la volonté des joueurs d’avoir abandonné peu à peu la saga.

assassins-creed-politique-ubisoft-compte-mettre-place-2

Un renouveau inspiré !

Avec des « essais » comme avec Child of Light ou Soldats Inconnus, avec plus ou moins de succès, n’assisterions-nous pas à un renouveau de la part d’Ubisoft ? Il est plus que probable que oui. Et quoi de mieux pour repenser une nouvelle stratégie et préparer une nouvelle ère vidéoludique que de réinterpréter la licence entière des Assassin’s Creed, qui s’était un peu perdue en cours de route ?

Il est intéressant de s’arrêter sur l’argument d’Yves Guillemot, qui est de « mieux » prendre le temps de produire quelque chose de qualité. De plus, il stipule que régularité il y aura bien, mais espacée dans le temps, nous pouvons donc nous attendre à voir débarquer un jeu de la saga tous les 2 voire 3 ans au lieu de les sortir de manière annuelle. Et imaginez un instant ce qu’aurai donné Assassin’s Creed II ou III (voire Black Flag) avec 2 ans de développement de plus ? Cela donne l’eau à la bouche, et nous espérons fortement que c’est la politique que la firme décidera d’employer avec passion et fermeté pour produire toujours plus de jeux de qualités.

En ce qui concerne l’univers des jeux en eux-même, qui nous avaient déjà fait faire le tour du globe historiquement parlant, il faut bien avouer que seul l’occident était à l’honneur dans les différents opus. Quid de l’Asie, ou de l’Afrique ?

Effectivement, nous pourrions citer les spin-off Chronicles, cependant, ils n’exploitent pas au maximum le potentiel et les coutumes de ces régions. Un vrai épisode, un vrai Assassin’s Creed, en chine, ou encore au Japon de l’ère féodale serait vraiment excellent, sans compter le côté « mystique » que ces territoires pourraient apporter à la mythologie des assassins.

assassins-creed-politique-ubisoft-compte-mettre-place-3

Le futur de la licence !

Bien entendu, ces hypothèses ne sont que pures spéculations, mais nous pensons fortement que les futurs titres devront opérer quelques ajustements, comme un gameplay affinée et, pourquoi pas, différent, ainsi que l’abandon pur et simple des objets à récolter qui gâchent l’expérience et le plaisir de jeu. Le futur sera sûrement marqué par plus de simplicité et plus de sobriété, tout en essayant de faire passer les softs au niveau supérieur.

Nous ne parlons pas ici de prochaines générations de consoles, de graphismes léchés ou de blockbusters hollywoodiens tels que nous les connaissons, mais bel et bien d’un remaniement des mécaniques de jeu qui sont censés nous rappeler que de jouer à un jeu vidéo doit être fun, intuitif et prenant à la fois.

D’après les prises de position d’Ubisoft, il semblerait que c’est vers cette voie que les Assassin’s Creed vont se diriger, tout doucement, en remettant la qualité plus en avant, et en disant adieu au superflu et à la poudre aux yeux. En effet, le fait que la fine équipe décide de remettre en question leurs stratégies pour l’ensemble du studio signifie clairement que c’est en remaniant l’intégralité du mode de pensée de la conception de jeux que la série évoluera, en même temps que autres, et nous faisons confiance aux Guillemot pour que cela soit le cas.

Nous pouvons donc rester assez optimiste quant à l’avenir, mais n’oublions qu’entre-temps, l’E3 2016 viendra peut-être chambouler tout cela, ce qui serait bienvenue ! Et vous, qu’en pensez-vous ?

avatar
8 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
9 Comment authors
Meunier-Juigne EvelyneZaccFannyDr. Jonesteroic12 Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Ubi
Invité
Ubi

Il ya erreur, Absolver n’est pas un jeux d’Ubisoft, il a été développer par des anciens d’Ubisoft avec leur propre studio de développement.

Islamogeek
Invité
Islamogeek

Un jeu Assassin’s Creed dans le Japon féodal est le souhait de tout les fans mais les développeurs ont dit que l’intégration des arts martiaux est un gros problème au niveau de la mécanique de la licence etc peut être pour le tout dernier. Une grosse rumeur parle d’une nouvelle trilogie durant l’Antiquité ou le héro (un ancien escalve égyptien) traverserai l’Égypte, l’Empire Romain et la Grèce. À voir, c’est une période géniale mais le retour dans le passé est extrême (+ de 700 ans avant les croisades) donc à voir 🙂 perso je suis à fond dans AC et… Read more »

Mogancestral
Membre
Mogancestral

ben g 2 idées non conventionnelles,
la première
revendre la série à Bolloré en espérant que la série assassine ce dernier)))
la 2eme
revenir aux bases de prince of persia,,,,,,,

Ubi
Invité
Ubi

Jibenc0, de rien 😉

ton article est intéressant, je pense que tu es proche de la réalité, en tous cas l’E3 nous en apprendra plus mais aussi la fameuse assemblée des actionnaires car chez Ubisioft en ce moment c’est la guerre mondiale avec le ras de marée Boloré.

J’espere que son opa sur gameloft et sa probable action d’envergure sur Ubisoft ne va pas pas entrainer des effets négatifs sur la licence assassins creed.

Mogancestral
Membre
Mogancestral

ben faudra peut être penser à prendre un décodeur canal+ pour pouvoir décrypter les jeux après leurs achats)))) Moi je n ‘ais aucuns titres de chez ubi et le probable rachat par le vieux grippe sous de canal ne va pas m ‘aider à acheter des jeux chez eux;))) pas envie de voir en plus des pubs canal + dans les galettes de cet éditeur^^
bon j ‘espère qu il ne va pas se pencher sur le cas square enix moi se vieux pirate;

Dr. Jones
Invité
Dr. Jones

Mais arrêter avec votre Japon… le but des Assassin’s Creed est de nous faire découvrir des lieux et des époque peux ou pas vu dans le jeu vidéo. L’Égypte ancienne serais une belle surprise ^^

Fanny
Membre

Le Japon et L’Egypte ancienne me ferait certainement revenir jouer à Assassin’s Creed perso.

Zacc
Invité
Zacc

Le soucis ne vient pas de l’aspect technique du jeu, qui fut bien réalisé dans l’ensemble, sauf pour Unity.
Le soucis est l’immersion du personnage dans la série, il y avait plus de fil conducteur, de lien etc comme à la periode d’Ezio…

Meunier-Juigne Evelyne
Invité
Meunier-Juigne Evelyne

Oui ils se sont complètement perdus, dommage. Ceci dit même si la trilogie d’Ezzio est pour moi le meilleur de la série avec Connor, j’attends un nouvel opus avec une grande impatirnce

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp