Aperçu The Wanderer: Frankenstein’s Creature – Une bombe ?

A la gamescom, qui s'est déroulé à Cologne, nous avons eu l'occasion d'y découvrir une production made in ARTE, avec The Wanderer.

Alors qu’un prologue est déjà disponible gratuitement, voilà que The Wanderer: Frankenstein’s Creature s’est laissé approché à la Gamescom 2019. La production made in Arte, mais surtout développé par La Belle Games était en effet jouable, et sera un jeu complet à part entière. Le jeu nous a-t-il complètement bluffé pour une production indépendante ?

The Frankenstein’s Creature by Mary Shelley

The Wanderer: Frankenstein's Creature herbe arbre feuillage

Comme vous aurez pu vous en douter oui, The Wanderer: Frankenstein’s Creature se basera bel et bien sur le roman de Mary Shelley, et toute cette genèse autour de la créature de Frankenstein. Justement, le jeu nous fera parcourir le périple de cette créature, se réveillant sans mémoire ni passé. Et grossièrement notre but, tout en parcourant divers panoramas, sera de découvrir l’origine de ce monstre légendaire.

Première chose à savoir, le titre nous fera parcourir pas moins de 18 tableaux. On se doute pour le coup que la durée de vie devrait être vraisemblablement comptée en quelques heures, et tout cela sera à vérifier sur la version finale du soft. Au passage, bon nombre de nos choix nous amèneront à plusieurs fins, ce qui permettra de surcroît une rejouabilité certaine.

Côté gameplay, nous nous attendrons comme nous avons pu le l’observer sur notre session de jeu, à un jeu d’exploration et d’aventure. On retrouvera à peu de chose près ce que nous avions vu sur le prologue du jeu – toujours jouable gratuitement sur iOS et Android -, avec cette fois-ci le contrôle total de notre créature, qui sera confronté à des choix qui auront des conséquences.

Au passage, côté date de sortie, nous savons quand est-ce que sortira The Wanderer: Frankenstein’s Creature. Nous pourrons poser nos mains sur le titre d’ici novembre prochain sur PC, iOS et Android. Il y aura d’ailleurs une version Switch soit dit en passant, qui sera de sortie quant à elle pour début 2020. On regrettera toutefois que le titre indépendant n’arrive pas sur PS4 et Xbox One. Nous verrons bien si cela sera le cas dans un avenir proche ou non.

Be The Wanderer or not to be… That is the question !

The Wanderer: Frankenstein's Creature arbre forêt

Globalement pendant ces 20 bonnes minutes de jeu, qu’est-ce que nous avons pu faire ? Concrètement, nous avons pu traverser environ 4 tableaux dans le soft. La première chose qui nous a frappé instantanément, c’est sa direction artistique. Si nous restions sceptique sur le premier tableau du jeu, relativement vide et blanc, les autres niveaux nous ont convaincu.

En effet, les trois autres tableaux testés s’offrent des environnements entièrement peints à la main façon aquarelle, et le tout dépote clairement pour la rétine visuellement parlant. Le sens du détail nous a vraiment frappé, et cela nous donne l’impression de parcourir littéralement une peinture vivante.

Tout ça pour dire que l’habillage artistique était aussi cohérent qu’ultra prenant et pour le gameplay, on trouve là quelque chose de classique, mais bien amené. Le soft nous permet d’explorer les divers tableaux en interagissant avec quelques décors quand on nous le demande, tout en nous proposant de résoudre divers puzzles, qui étaient à base de couleurs à retenir sur cette démo.

C’est en globalité ce que l’on a vu sur cette session de jeu, qui avait tout de même son lot de narration à la clé. En somme, on est en face d’un bon mélange entre exploration, puzzles, narration, mais aussi aventure. Effectivement, nous serons amenés à croiser pas mal d’animaux, la communauté des hommes rejetant la créature, et sûrement d’autres surprises qui nous attendrons au cours de notre périple.

Très franchement, le gameplay devrait être complètement intuitif et relativement simple d’accès, et c’est tout ce que l’on demande sur ce The Wanderer: Frankenstein’s Creature. Au passage, un autre aspect nous a de bons frissons : le sound design. La plupart des musiques au violon ou à la basse avaient de quoi nous mettre dans l’ambiance, jusqu’à même être en parfaite symbiose avec les divers passages de cette démo.

Le tout nous a d’ailleurs fait presque ressentir une empathie très forte envers cette créature, à laquelle on va très rapidement s’attacher sans retenue. Car il faut le dire, tout tient la route en matière de gameplay, de direction artistique et même de bande-sonore.

Est-ce que nous aurons là une bombe vidéoludique à venir à sa sortie ? Nous verrons bien quand nous aurons le jeu entre nos mains, en espérant aussi que la durée de vie tienne également la route. Pour le moment, indéniablement, ça sent très bon pour le titre développé par La Belle Games, et co-produit par ARTE France.

Une belle aventure narrative captivante en vue

Si le prologue nous avait laissé quelque peu perplexe, son jeu complet en revanche, intitulé pour le coup The Wanderer: Frankenstein's Creature, peut s'imposer comme une petite perle vidéoludique en devenir. Si cette petite session de jeu a pu directement nous prendre aux tripes par son atmosphère graphique et sonore globalement exceptionnels, il est clair que le jeu complet montera très clairement en puissance et intensité. Le gameplay est au passage bien ficelé avec un mélange des genres efficaces, bien que relativement classiques. Cela dit, en dépit de tout cela, le titre made in ARTE France et développé par Le Belle Games pourrait nous réserver une bien belle surprise à sa sortie. Bien entendu, il nous restera à voir la teneur de la durée de vie même s'il y aura différentes fins pour rallonger la rejouabilité mais en tout cas, le jeu nous a laissé une bien belle impression. C'est très positif, et rendez-vous en novembre prochain sur PC, iOS et Android pour le verdict final. Pour la version Switch, on rappelle qu'il faudra attendre a minima début 2020 pour y toucher.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
15 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp