Aperçu Man of Medan – Un mode multijoueur qui change la donne

Man of Medan a eu le mérite d’agréablement nous surprendre.

Man of Medan, ou plus précisément The Dark Pictures Anthology : Man of Medan, est un jeu narratif de type horreur développé par Supermassive Games à qui l’on doit Until Dawn, une exclusivité PS4 dans la même veine. A l’occasion d’un événement organisé par Namco Bandai, nous avons pu nous essayer au jeu dans des conditions surprenantes.

The Dark Pictures - Man of Medan pour PS4 - Acheter sur Amazon
Bandai Namco Entertainment - Jeu vidéo
24,99 EUR

Père skeletor, raconte nous une histoire

man of medan

Comme son titre complet l’indique, The Dark Pictures est une anthologie regroupant trois jeux qui doivent normalement sortir à des intervalles plutôt courts. Chacun d’entre eux va explorer un sous-genre différent du thème de l’horreur à commencer par Man of Medan qui sera donc le premier. Supermassive Games capitalise donc sur le jeu narratif à la Quantic Dream mais exclusivement dans le domaine du film d’horreur interactif ce qui est un bon moyen de se démarquer. Alors que l’on pensait s’essayer à un titre du genre tout à fait classique, la surprise fût au rendez-vous lorsque l’on nous a annoncé que l’on jouerait non pas seul, mais à deux.

Tout au long de l’histoire, un ami et vous pourrez incarner les différents personnages (lorsque les scènes se focalisent surtout sur deux d’entre eux) et choisir où le fil de la trame vous guidera. Bien que nous n’ayons pas communiqué directement avec notre partenaire, on imagine déjà les conflits et les débats qui résulteront de ce mode multijoueur en ligne, sans parler que cela fera des merveilles en stream. Vous pouvez aussi opter pour le jeu à plusieurs en local allant jusqu’à 5 joueurs, il s’agit simplement de passer sa manette, mais on trouve cette optique très intéressante. C’est comme regarder un film entre potes en somme, l’interaction en plus.

Le meilleur atout de Man of Medan est son système de choix permettant de nombreux embranchements, on a ainsi un grand plaisir à diriger soi-même le déroulement du film d’horreur. Combien de fois avons-nous été frustrés par les décisions stupides des personnages à l’écran. Cette fois-ci, c’est nous qui prenons le contrôle et c’est ce qu’on aime le plus. Le seul point commun entre les titres estampillés The Dark Pictures Anthology est le narrateur.

Un vieil homme mystérieux qui sort un livre de la bibliothèque pour nous raconter « une histoire » façon « Chair de Poule ». Il rappelle surtout le personnage des Contes de la Crypte qui nous racontait toutes ces petites intrigues effrayantes. Ici, il est questions d’un groupe de jeunes universitaires partant faire une virée en bateau, toutefois ils vont rapidement se retrouver à explorer un navire hanté datant de la Seconde Guerre mondiale.

La boussole du cœur

Aperçu Man of Medan - Un mode multijoueur qui change la donne 1

Avant de nous retrouver sur les flots, nous avons pu expérimenter une petite introduction dont on taira les événements pour ne pas gâcher la surprise. Malheureusement, Man of Medan ne possède pas les débuts les plus palpitants. Nous sommes embarqué dans une histoire de kidnaping avec des pirates venus prendre en otage certains des convives fortunés. Outre les évènements perturbateurs, on y découvre les personnages, leurs caractères, et leurs catégories.

Brad est, par exemple, le jeune homme introverti un peu geek sur les bords, tout l’inverse de Conrad incarné par Shawn Ashmore. Comme bon nombre de jeu narratif qui mettent les moyens, nous avons une réalisation plutôt propre et un jeu d’acteur plus que correct malgré quelques lenteurs dans la narration. Toutefois, on répète qu’il s’agit de l’introduction, tout ce qui est palpitant se déroulera sans aucun doute dans l’épave. C’est justement lorsqu’on l’a découvre que la démo s’est arrêtée.

Concernant le gameplay il n’y a rien de bien innovant, on choisi tel ou tel route avec le stick droit et l’on doit parfois avoir quelques réflexes pour réagir aux QTE qui s’opèrent le plus souvent dans les phases d’action et de panique. Il y a également un peu d’exploration afin d’interagir avec des objets pour en apprendre plus sur les secrets de ceux qui vous accompagnent. On sent toutefois que la confiance sera la clef et que privilégier un lien au détriment d’un autre aura indubitablement des conséquences dramatiques. Le but étant d’empêcher la mort des vacanciers, mais cela dépendra de vos choix. Le titre aura donc une grande rejouabilité, et c’est tant mieux car il se termine tout de même en environ 5 heures selon les estimations des responsables de chez Bandai Namco.

Graphiquement, Man of Medan tient très bien la route et offre un degré de réalisme assez bluffant, cependant on ne peut s’empêcher d’être parfois gêné par certaines expressions faciales un peu exagérées et des déplacements un peu rigides. En revanche, le sound design a l’air impeccable et la chanson d’introduction est assez sympathique qui plus est.

Cliquez ici pour précommander Man of Medan sur Amazon
La note de l'auteur

The Dark Pictures Anthology : Man of Medan aurait pu être un jeu narratif assez banal à la Quantic Dream, un film interactif sympathique sans plus. C'était sans compter sur sa dimension multijoueur qui apporte un vrai vent de fraîcheur au genre, sans oublier que la spécialisation de Supermassive Games dans le domaine de l'horreur qui apporte un autre atout. Bien que cette introduction était parfois un peu molle, elle nous a clairement donné envie de faire la suite pour découvrir ce qui se trame dans ce navire hanté.

Haseo

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda