Aperçu Kunai – Un metroidvania nerveux et intuitif à surveiller

Le jeu de TurtleBlaze était jouable durant la gamescom 2019.

Le genre du metroidvania s’est considérablement étendu ces dernières années, avec des titres très populaires comme Ori and the Blind Forest ou Hollow Knight qui ont établi des nouveaux standards.

Pas facile donc de se démarquer dans un milieu qui grouille de pépites et de projets en tout genre. Kunai, développé par TurtleBlaze, un tout petit groupe de seulement trois personnes, prend tout de même le pari en ayant deux atouts dans sa poche : son héros si particulier et son style graphique unique.

Conditions d’aperçu : nous avons pu essayer le titre durant une vingtaine de minutes à l’occasion de la gamescom. La démo jouable se situait au tout début du jeu.

Les robots au pouvoir

Kunai

 

Avec son style délicieusement rétro, aussi bien visuellement que musicalement, Kunai parvient à nous charmer en un instant. Le jeu nous plonge immédiatement dans l’action après le réveil de notre héros Tabby, dans une sorte de zone en proie en chaos où les machines semblent être les seules survivantes d’un cataclysme. Pas le temps de chercher le pourquoi du comment, Tabby va devoir dégainer son sabre rapidement pour se frayer un chemin parmi les débris.

Directement intuitif et rapide à prendre à main, Kunai nous fait rapidement oublier que ses premiers instants ressemblent à n’importe quel autre titre du genre. On est ici en terrain connu, avec des zones labyrinthiques et des ennemis qui peuvent rapidement nous occire. Mais c’est en récupérant les fameux kunaïs, l’un après l’autre, que l’on commence à saisir que le jeu va rapidement se démarquer.

Ces armes sont en réalité plus des outils, qui nous permettent de progresser de façon verticale dans les niveaux avec les deux gâchettes. Il est ici impossible de viser manuellement, puisque les kunaïs sont déjà orientés (impossible de lancer un kunaï par le bas par exemple, du moins dans la démo).

Tel un Spider-Ninja

Kunai

On prend alors rapidement le pli en utilisant ces armes comme des grappins, voire des lianes, pour s’orienter dans le dédale qui sert de décor au jeu. Et il faut dire qu’on y prend aussi beaucoup de plaisir grâce à une maniabilité impeccable et un feedback presque parfait.

Même son de cloche pour les combats, qui demandent de fendre l’air rapidement avec notre katana. Malgré le fait que la démo soit située au début du jeu, et que ce sabre était la seule vraie arme à notre disposition, on ressent un sentiment de puissance assez jouissif malgré le fait que la mort nous guette à chaque faux pas. On a donc hâte de découvrir les autres armes du jeu, notamment les deux pistolets que l’on pouvait découvrir dans l’un des trailers.

Un premier boss était présent dans la démo, qui nous demandait d’utiliser les grappins à bon escient pour grimper sur les plateformes que l’ennemi était sur le point de nous balancer. L’affrontement était simple, mais il avait surtout pour but de nous aider à nous familiariser avec l’utilisation des kunaïs lors des combats, qui peuvent nous aider à nous enfuir ou a esquiver certains coups.

Mais c’est surtout lors de l’exploration que l’on ressent le vrai potentiel du jeu. Se déplacer à l’aide des kunaïs est très facile et permet de traverser les différentes salles en un éclair, parfois même sans se préoccuper des ennemis. A force d’aller aussi vite, il faut bien avouer que nous avons eu tendance à nous perdre, mais la complexité du level-design est assurément une force dans un titre comme celui-ci.

Le potentiel est là

Instinctif, hyper nerveux et surtout agréable à jouer, Kunai ne manque pas de qualités. On espère simplement que le style visuel unique du jeu ne le rendra as trop monotone au fil des heures, et que les nouvelles armes augmenteront encore plus le plaisir de jeu, mais pour l'instant, tous les amateurs de metroidvania devraient guetter de très près le titre de TurtleBlaze.

Jordan

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
KUNAI
KUNAI
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp