XCOM 2 Collection : Notre avis sur la version Switch

XCOM 2 Collection

En mars dernier, 2K Games a profité d’un Nintendo Direct inattendu pour annoncer l’arrivée de trois licences sur Switch. Bioshock, pour commencer, avec The Collection ; Borderlands, avec la nouvelle Legendary Collection ; et le plus surprenant : XCOM 2 Collection.

Sorti un peu plus de trois ans après Enemy Unknown, XCOM 2 a mis tout le monde d’accord en 2016 avec sa recette mêlant gestion et combats stratégiques au tour par tour. Il faut dire que cette suite faisait un grand pas en avant.

Après avoir traité de Borderlands et de Bioshock, qui ont tous deux leur place dans le catalogue de la Switch et ont eu droit à un portage sans fausse note, jetons un rapide coup d’œil à ce que propose cette édition de XCOM 2 Collection sur l’hybride de Nintendo.

Un coup de vieux

XCOM 2 Collection

À sa sortie initiale sur PC (puis quelques mois plus tard sur PS4 et Xbox One), XCOM 2 accusait certains écueils qui ne lui permettaient pas de viser la Lune. Pour commencer, un aspect graphique assez commun, dû à une direction artistique plutôt fade. Mais aussi au fait que les environnements sont générés aléatoirement, ce qui a autant tendance à fournir de belles découvertes qu’à placer le joueur face à des coquilles qu’il aurait été préférable d’éviter. Cela dit, le niveau de détail restait généralement convenable.

Dans l’ensemble, le titre n’était pas moche, et jouissait notamment de chouettes cinématiques. Il lui arrivait néanmoins de pâtir de différents bugs de texture, ainsi que de comportements alliés ou ennemis à la ramasse. La caméra avait aussi d’étranges habitudes, se perdant régulièrement après une action. Un détail qui n’a pas été corrigé sur les éditions PlayStation 4 et Xbox One, sur lesquelles a évidemment été calqué ce portage Switch.

Sur Switch, justement, le résultat est décevant : quatre ans plus tard, les différents écueils que l’on pouvait constater à l’époque sautent aux yeux. Mais surtout, et c’est bien dommage, le titre connaît un conséquent drowngrade graphique, probablement afin de pouvoir rentrer dans une cartouche (et ce malgré le téléchargement supplémentaire de 24 Go demandé à l’installation). Le résultat n’est pas foncièrement laid en combat, caméra en retrait oblige, mais c’est différent sur le Talion où tout semble souffrir d’un effet de flou très désagréable.

Reste que, évidemment, l’aspect graphique en retard sera moins un problème en mode portable que sur une TV. Bien que, quel que soit la façon dont on joue à XCOM 2 Collection sur Switch, il arrive régulièrement des problèmes de textures, des petits ralentissements ou des bugs divers. Rien qui ne viendra entacher le plaisir de jeu dans la profondeur, fort heureusement. Ce jeu de stratégie au tour par tour reste ce qu’il est, et on sent bien que les différentes limitations techniques ne sont là que pour permettre à autant de contenus de tenir sur l’hybride de Big N.

Toujours aussi bon ?

XCOM 2 Collection

En dehors de ses limitations techniques, XCOM 2 reste ce qu’il est : une excellente pioche. Avec cette collection, qui regroupe le jeu d’origine, le DLC War of the Chosen ainsi que quatre petits packs de contenu, il y a de quoi faire. Bien sûr, génération aléatoire des cartes oblige, tout n’est pas à mettre dans le haut du panier. On notera par ailleurs un scénario sympathique, à l’ambiance axée sur la révolte vraiment plaisante (ce que viennent soutenir des doublages en VF réussis), mais clairement pas transcendant.

Coté gameplay, cette édition Switch embarque les mêmes forces et les mêmes limitations que le portage initial sur PS4 et One. Le combo clavier / souris manque par moments, lorsqu’il faudra pointer une case avec précision et que l’on devra s’y reprendre à plusieurs fois. Mais en dehors de ça, la transition depuis le PC s’est parfaitement bien déroulée, et rien ne vient jamais entraver notre progression à la manette. Reste que la caméra n’est pas toujours bien placée, ce qui ne peut pas toujours être évité en changeant son axe…

Au-delà des combats, dont l’aspect stratégique a beaucoup gagné depuis Enemy Unknown, notamment grâce au côté guérilla qui permet d’attaquer dans l’ombre au début de chaque mission, la partie gestion est une véritable réussite. On revient régulièrement au Talion, notre base secrète volante, où il est possible de customiser notre armement, mais aussi nos soldats, ou encore de lancer diverses recherches. En gardant bien à l’esprit que chaque homme ou femme que vous créez n’aura pas de seconde chance : la mort est définitive dans XCOM 2.

Il n’y a pas grand-chose de plus à ajouter au sujet de cette itération, si ce n’est qu’on la conseillera avant tout aux joueurs qui ont le cœur bien accroché. À l’image de son prédécesseur, le titre n’est en effet pas facile, voire franchement compliqué lors de certaines missions. La mort permanente y est évidemment pour quelque chose, et peut d’ailleurs s’avérer plutôt frustrante. Mieux vaudra peut-être faire ses armes sur un autre jeu du genre avant de se lancer dans XCOM 2.

En conclusion

XCOM 2 Collection propose une aventure toujours aussi agréable, au challenge conséquent, et au contenu énorme. Malheureusement, il pâtit des limitations de son son support. Les défauts des versions PS4 et One, notamment pléthore de petits bugs, n’ont pas été corrigés, et cette mouture est moins belle encore que les précédentes. Problèmes de textures, effet de flou désagréable, ralentissements… Qu’à cela ne tienne, la console hybride s’offre ici l’un des meilleurs jeux de stratégie du marché (sur console). À noter cependant un prix fixé à 49,99 euros (ce qui fait cher étant donné les limitations), mais aussi que la cartouche n’embarque que 8 Go de contenu, et demande un téléchargement supplémentaire de 24 Go à l’installation.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des