Aperçu : Very Little Nightmares – Un prequel sympathique sur iOS

Une bonne pioche pour Apple.

Attendu pour l’automne prochain, l’Apple Arcade proposera un abonnement afin de profiter de plus d’une centaine de titres sur les supports compatibles : iPhones et iPads. On peut donc s’attendre à des titres plus ambitieux sur mobiles dans les mois à venir. A l’occasion d’une visite dans les locaux d’Apple à Paris, nous avons pu tester Very Little Nightmares, un spin-off du fameux jeu de plateforme de Namco Bandai à l’ambiance glauque.

Very Very Véritable ?

Very Little Nightmares

Il s’agit plus précisément d’un prequel à Little Nightmares, sorti initialement en 2017 sur PC, PS4, Xbox One, et Switch. Le but était d’aider une fillette en ciré jaune à s’échapper d’un bateau rempli de monstres. Avec une atmosphère angoissante et un gameplay astucieux, ce jeu de plateforme et de réflexion faisait beaucoup penser aux excellents Limbo et Inside. Plutôt que de tenter un portage bête et méchant, Bandai Namco nous a précisé son envie de faire quelque chose d’unique sur iOS avec ce « standalone ». C’est ainsi que nous avons ce Very Little Nightmares, spécialement conçu pour les écrans tactiles. Il faut savoir que le soft n’est pas développé par Tarsier Studio, l’équipe d’origine, mais par Alike Studio. Nous avons donc pu nous essayer aux premiers niveaux sur un iPhone X, et on peut d’ores et déjà dire que cet opus garde les forces de son modèle. Nous sommes cette-fois-ci plongé dans un manoir hanté, toutefois le soft ne prend pas trop de risques puisque l’on garde les fondamentaux, notamment cet affrontement face aux peurs enfantines au cours de la progression.

Il faut préciser qu’il n’est pas primordial d’avoir fait Little Nightmares et ses DLC pour pleinement en profiter, surtout qu’il se déroule avant les événements de ce dernier. C’est au contraire un bon moyen d’en faire la publicité si jamais les utilisateurs des produits Apple découvrent la licence. Ils pourront ainsi poursuivre l’aventure sur consoles ou PC s’ils le souhaitent. Par contre, l’éditeur n’oublie pas non plus les fans de la première heure puisqu’il y a tout de même quelques clins d’œil comme les Nomes qui font leur retour.

Petits cauchemars, petits casse-têtes

Very Little Nightmares

Avec ses graphismes minimalistes (on a l’impression d’avoir visuellement un Little Nightmares version chibi à la Persona Q), mais remplis de détails, on reste sur un terrain connu mais le changement de lieu permet de ne pas tomber dans la redondance si l’on a déjà visité le bateau. La bande-son semble également fidèle à cette atmosphère inquiétante, les morceaux viennent percuter le calme ambiant dans les moments dangereux. Bref, sur la forme, nous n’avons rien à lui reprocher. On salue même cette adaptation à la plateforme mobile. Il en est d’ailleurs de même concernant le gameplay. Nous sommes toujours devant un jeu de plateforme et de réflexion, mais cette fois-ci en vue isométrique, de quoi offrir une meilleure visibilité sur un écran plus petit.

On rappelle le principe qui est très simple : progresser à travers le manoir sachant que la petit fille n’a aucune capacité spéciale. Elle peut uniquement se déplacer et interagir avec des objets et des mécanismes. On utilise d’ailleurs l’écran tactile pour toucher l’endroit où notre héroïne doit se déplacer. Malgré tout, les puzzles bien ficelés permettent de ne pas s’ennuyer. Au début c’est facile, puis la difficulté augmente graduellement. Rien d’insurmontable mais le titre semble remplir son office en faisant passer le temps efficacement. On avait même du mal à le lâcher tant les niveaux s’enchaînent avec une certaine fluidité. En outre, Very Little Nightmare n’est pas punitif et dispose de nombreux checkpoints entre les passages bien corsés. Nous avons en tête un moment où l’on devait passer un endroit en évitant les lumières de tourelles. Il fallait se cacher derrière des caisses dans le bon angle et courir (en tapotant rapidement deux fois sur l’écran) aux bons timings. Le multitouch de l’iPhone fonctionnait plutôt bien mais on est jamais à l’abri d’une mauvaise manipulation due à un doigté imprécis. Sans surprise, l’aventure est extrêmement linéaire mais il faut toutefois noter que des pièces secrètes seront à découvrir un peu partout afin de récolter des collectibles.

Very Little Nightmare sortira le 30 mai 2019 exclusivement sur iOS pour un prix de 7.99€. Les précommandes sont d’ores et déjà ouvertes sur l’App Store

Plaisant et addictif

Ce Very Little Nightmare a tout l'air d'être plus que sympathique. En tout cas, nous avons passé un bon moment sur iPhone bien qu'il fût court. Le studio Alike a parfaitement adapté la licence au support tout en visant un public large. On ressent ainsi le même plaisir que face à un Monument Valley par exemple. On est rapidement pris dedans, et il garde l'ambiance particulière qu'avait Little Nightmares dans une moindre mesure. Il faudra éventuellement voir si la durée de vie n'est pas trop faiblarde à sa sortie, mais nous sommes confiants concernant la qualité du titre.

Haseo

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp