Ubisoft travaille sur Assassin’s Creed Infinity, une plateforme live-service avec plusieurs époques

Ubisoft travaille sur Assassin’s Creed Infinity, une plateforme live-service avec plusieurs époques

Assassin’s Creed va connaître de gros changements selon un article de Bloomberg écrit par le toujours très bien informé Jason Schreier. Et on peut affirmer qu’il ne s’agit pas de rumeurs puisqu’une représentante d’Ubisoft confirme l’existence du projet sans donner plus de détails.

Mise à jour : Un communiqué officiel a été publié sur le site d’Ubisoft confirmant le projet Assassin’s Creed Infinity et la collaboration des studios de Montréal et de Québec. Les différents responsables et leurs postes annoncés ont été ajoutés dans une nouvelle partie de cet article.

To Infinity And Beyond

Pour l’instant nommé Assassin’s Creed Infinity, il s’agit d’un projet pour tenter d’émuler un succès à la GTA Online ou Fortnite. Même si la représentante préfère dire qu’il s’agit d’une réponse à la demande des joueurs d’une approche plus cohésive. L’idée serait d’avoir cette plateforme Infinity puis d’apporter du contenu régulier à la manière d’un jeu-service.

On téléchargerait une application spéciale qui donnerait accès à différents titres Assassin’s Creed qui seraient tous connectés, même si leurs liens ne seraient pas évidents au premier coup d’œil. On pourrait donc y retrouver des aventures et expériences dans plusieurs époques et lieux différents. On suppose que l’un des buts est de garder un ou des modes multijoueurs sur la longueur sans repartir de zéro à chaque sortie.

L’article ne précise pas le modèle économique, à savoir si on achète juste l’application de base ou s’il faudrait acheter chacune des campagnes qui sortiront au fur et à mesure des mises à jour. Si l’éditeur semble vouloir insister lourdement sur le free-to-play en ce moment, on ne pense pas qu’il y risque sa plus grosse licence pour l’instant.

Selon Schreier, il faudra être patient puisque la plateforme ne sera pas disponible avant 2024, ce qui signifie probablement qu’il ne faut pas s’attendre à une suite de Valhalla avant cette date. En ce qui concerne les développeurs, au lieu d’alterner comme toujours entre Ubi Montréal et Ubi Québec, les deux studios collaborent ensemble sur le projet.

I Bel’Yves que rien n’a changé

L’ambiance ne serait pas au beau fixe entre les deux rivaux, surtout après le fait que le studio de Québec ait été mis en charge de la licence malgré cette collaboration. Mais il y aurait aussi des tensions plus générales au sein de l’entreprise en lien avec les nombreuses accusations à propos de la culture toxique qui régnerait chez Ubisoft.

Ainsi d’après les témoignages recueillis par le journaliste, de nombreux employés se plaignent en interne que si les studios ont été réorganisés, plusieurs personnes mises en cause dans les révélations restent à des postes importants. Cela ne permettrait donc pas les changements promis par la direction pour obtenir un environnement de travail plus sain, ce qui ne colle pas avec la nouvelle image que l’éditeur tente de se donner.

La représentante n’esquive pas le sujet en rappelant qu’il y a eu des enquêtes par une entité tierce et que les éléments qui méritaient un licenciement ne font plus partie d’Ubisoft. Et ceux qui sont toujours là après enquête sont tout simplement innocents ou ont eu des sanctions appropriées. Vu le passif, il faut avouer que l’on a un peu de mal à la croire…

Qui fait quoi sur Assassin’s Creed Infinity ?

Si l’article de Bloomberg affirme que le studio de Québec est en lead, le communiqué officiel est moins clair sur le sujet. On y apprend que le cofondateur d’Ubi Québec, Marc-Alexis Côté, devient le producteur exécutif de la série après avoir été notamment directeur créatif de Syndicate puis producteur d‘Odyssey. Il sera épaulé par Étienne Allonier qui est responsable de la marque depuis une dizaine d’années.

La production d’Assassin’s Creed Infinity sera supervisée par Julien Laferrière d’Ubi Montréal qui travaille sur la série depuis 2007 et a produit Valhalla. Un directeur créatif a été nommé par studio. Du côté de Québec, ce sera donc Jonathan Dumont qui occupait déjà ce poste sur Odyssey.

Et à Montréal, le directeur créatif sera Clint Hocking qui découvre donc la série et revient dans son premier studio onze ans après son départ. Après avoir grandement contribué au premier Splinter Cell, il avait dirigé Chaos Theory puis Far Cry 2. Il a enchaîné les projets avortés chez LucasArts, Valve et Amazon avant de rejoindre Ubi Toronto pour mener l’équipe de Watch Dogs Legion.

Bref l’avenir reste flou chez Ubisoft qui semble toujours se chercher, ce qui se répercute sur sa série phare qui devrait donc se faire discrète quelques années puisqu’il s’agit d’une sortie 2024 au plus tôt pour la plateforme Assassin’s Creed Infinity.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.