PREVIEW. Memories of Mars – Premières impressions après un voyage sur la Planète Rouge

On a pu passer un peu de temps avec les développeurs pour en savoir plus sur Memories of Mars, voici nos premières impressions sur ce jeu de survie et d'exploration sur Mars.

Ces derniers temps, les présentations de jeux et les sessions avec les développeurs s’enchaînent à la rédaction. Cette fois-ci, c’est en compagnie du studio Limbic Entertainment que l’on a pu découvrir leur prochain titre, Memories of Mars, un autre jeu de survie mais qui nous enverra cette fois-ci sur Mars. Retour sur ce voyage exotique en plein cœur de la planète rouge.

Une ambiance réussie

PREVIEW. Memories of Mars - Premières impressions après un voyage sur la Planète Rouge 1

Réputé pour Dungeon Empires ou encore Might and Magic Heroes VI et VII, Limbic Entertainment travaille cette année sur deux projets majeurs : Tropico 6 et Memories of Mars. Forcément, au vu du pedigree du studio allemand, il était tout naturel que l’on s’intéresse au dernier titre cité, un jeu de survie mêlant FPS et éléments de construction. Mais si sur le papier, on se dit qu’il ne s’agit que d’une énième expérience de survivants, on est vite happé par l’ambiance prenante et poignante des vastes étendues de sable rouge.

C’est d’ailleurs clairement l’un des premiers aspects qui marquent, ce sentiment de perdition est parfaitement retranscrit et l’on se sent quelque peu perdu dans tout ce paysage inconnu. Si la planète rouge semble attirer les foules comme en témoigne le récent Surviving Mars, c’est un régal de voir l’imagination des développeurs avec ce Memories of Mars. On est alors envoyé pour explorer la planète alors que la première colonisation de Mars a échoué plusieurs dizaines d’années plus tôt.

Entre amis ou en rejoignant d’autres inconnus, le titre nous demande de découvrir les secrets perchés ci-et-là tout en faisant bien évidemment attention aux nombreuses menaces qui planent. Créatures extraterrestres, joueurs ennemis, il faudra aussi faire gaffe à son niveau d’oxygène ou encore son endurance. Si quelques-uns de ces éléments pourront être dénichés sur la carte, notamment sur la dépouille des autres joueurs, il faudra avant tout les crafter pour les avoir à disposition. Rien ne pourra être fait directement à la base, pas de plantation ou autre réserve qui s’agrandit au fil du temps, non, il faudra s’aventurer sur le terrain pour trouver des ressources.

Quelques mécaniques qui restent à prouver

PREVIEW. Memories of Mars - Premières impressions après un voyage sur la Planète Rouge 2

Bien sûr, la meilleure façon de survivre sera bien évidemment de former un groupe de plusieurs joueurs et de coopérer avec des amis. C’est d’ailleurs ce que l’on a pu faire au cours de la session jouée avec les développeurs et il est évident qu’il est beaucoup plus simple de retrouver des ressources et autres matières premières pour avancer. On pourra alors créer sa propre base comme on le souhaite avec un éditeur plutôt simple à prendre en main et si aucun véritable tutoriel n’était proposé, le meilleur moyen était encore de se jeter à l’eau et d’essayer. Après avoir tâtonné un peu avec le système, on comprend rapidement les mécaniques.

Ceci dit, le gameplay en lui-même reste hyper basique et manque d’originalité pour le moment. Que ce soit dans ces mécanismes de jeu de tir ou au niveau du crafting, c’est du vu et du revu à quelques détails près. Heureusement, le fait de devoir quasiment tout construire rend la gestion des matériaux et du temps de construction intéressante surtout que si l’on dispose de trop de choses sur nous, on est fortement ralenti dans nos déplacements. Il est donc nécessaire de faire régulièrement le vide et de sélectionner soigneusement les éléments les plus importants pour construire quelque chose, sans oublier bien évidemment notre propre survie en économisant oxygène et munitions pour ne pas se retrouver sans rien quand un assaillant débarque.

C’est là que l’aspect coopératif prendra sans doute une dimension importante lors de la sortie du jeu. Malheureusement, on n’a pas vraiment eu le temps d’expérimenter la chose assez longtemps mais à peine un affrontement était terminé, que l’on se retrouvait sans munition et il était vraiment capital de retourner rapidement voir ses coéquipiers, soit pour retourner à la base qu’ils ont développée en attendant, soit tout simplement pour avoir du renfort. On se sent alors perdu, rapidement démuni et la tension devient rapidement palpable, la recette est donc réussie.

Graphiquement propre, on ne s’attardera pas trop sur les nombreux soucis techniques constatés étant donné que l’on était sur une version alpha du titre. Ceci dit, le jeu restait tout de même assez fluide et très agréable à jouer et il y a fort à parier que cet aspect se bonifie d’ici sa sortie en accès anticipé plus tard dans l’année. Bref, encore beaucoup de choses devraient évoluer d’ici la sortie du jeu, les développeurs nous ayant tout de même expliqué qu’il n’y aurait pas de microtransactions et probablement pas de mode Battle Royale, « même s’ils ne sont pas contre l’idée ».

J'en veux plus

Difficile de se faire un avis concret sur une session aussi courte sachant que les possibilités semblent vraiment multiples. Mais cette première approche n'en reste pas moins particulièrement convaincante. Memories of Mars ne réinventera certainement pas le genre, la faute à un manque d'originalité flagrant, mais le sujet est bien maîtrisé, l'ambiance poignante et la tension palpable, il y a clairement de quoi faire quelque chose de vraiment bien.

Julien

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
6 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp