Pokémon Let’s Go subit une salve de mauvaises notes par des fans en colère sur Metacritic

Pokémon Let’s Go subit une salve de mauvaises notes par des fans en colère sur Metacritic
Les fameuses attaques de mauvaises notes qui expriment un mécontentement connues sous le nom de "review-bombing".

Depuis quelques jours, Pokémon Let’s Go Pikachu et Pokémon Let’s Go Evoli subissent une vague de mauvaises notes sur des sites de notation, notamment Metacritic dont la page de Pokémon Let’s Go Pikachu donne un bon exemple de la colère exprimée par certains « puristes » qui n’ont vraisemblablement pas digérés (ou compris) que cet opus pokémon soit à destination d’un public beaucoup plus large qu’à l’accoutumé.

Une attaque Colère qui rend confus

Ce genre de procédé a un nom, le « review-bombing ». Lorsqu’une communauté (celle du jeu vidéo dans le cas ici présent) veut exprimer un mécontentement vis à vis de quelque chose, elle poste massivement des notes très négatives visant à plomber son image. Nous en avons eu un exemple récemment avec Shadow of The Tomb Raider qui a subit une décharge d’évaluations négatives sur Steam à cause d’une promotion peu de temps après sa sortie. On peut également citer la polémique avec GTA V lorsque Take Two a supprimé des mods, ce qui a engendré un raz-de-marrée d’évaluations négatives sur Steam traduisant une énorme protestation.

En ce qui concerne Pokémon Let’s Go, la colère de ces fans est bien moins « légitime » si l’on peut dire. Pour rappel, de notre côté, nous avons plutôt bien accueilli cet opus de transition à destination des nostalgiques et des plus jeunes qui découvrent la licence (la génération Pokémon Go). Nous considérons que ce déchaînement est totalement injustifié dans la mesure où Nintendo a rappelé à de nombreuses reprises que le prochain « vrai » Pokémon, celui destiné aux joueurs de longue date, arrivera fin 2019. Il n’y a donc aucun piège tendu ou de confusion délibérée d’autant que la fenêtre de sortie indiquée n’est pas si éloignée. Par ailleurs, le site japonais d’Amazon a fait également les frais de cette animosité.

Bien évidemment, nous ne parlons pas des avis négatifs qui sont tout à fait légitimes, mais des zéros massifs qui traduisent une frustration incompréhensible.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
59 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp