Les Montagnes de la Démence : Présentation et avis sur le livre de Bragelonne

Les Montagnes de la Démence

Notre marathon Lovecraft poursuit son petit bonhomme de chemin grâce à Bragelonne, qui réédite à tour de bras les ouvrages de ce grand auteur fantastique. Il y a peu, nous parlions des Montagnes Hallucinées, dans une version illustrée par un François Baranger au sommet de son art. Nous avons aussi pu évoquer L’Affaire Charles Dexter Ward. Une longue nouvelle relativement difficile d’accès, mais dont les qualités restent indéniables. Cette semaine, ce sont Les Montagnes de la Démence que nous passeront au peigne fin.

Les Montagnes de la démence - Acheter sur Amazon
Lovecraft, H.P. (Author)
7,90 EUR

Une version non illustrée des Montagnes Hallucinées dont nous parlions il y a quelques semaines, en somme. Mais au-delà de cela, une version moins onéreuse aussi ! Après vous avoir vanté les mérites des deux tomes illustrés par Baranger, voyons si le texte de Lovecraft, pris seul, vaut encore le détour aujourd’hui !

Une histoire à vous glacer le sang

Les Montagnes de la Démence

Les Montagnes de la Démence, aussi appelé Les Montagnes Hallucinées dans la francophonie, est un récit fantastique écrit par Howard Phillips Lovecraft. Grand homme s’il en est parmi les écrivains de son temps, reconnu bien plus tard (trop tard ?) pour son art. Quoi qu’il en soit, bien qu’il ne s’agisse pas du plus célèbre des ouvrages de l’auteur de Providence, L’Appel de Cthulhu passant bien souvent premier, il inspira de nombreux créateurs depuis sa parution initiale en 1936. Et rien qu’en cela, ce récit torturé mérite le coup d’œil des plus curieux !

Nous y découvrons le professeur Dyer, éminent géologue fictif, menant avec d’autres scientifiques reconnus une expédition dans le grand froid de l’Antarctique. L’occasion de lire quelques descriptions fascinantes de ces lieux désolés, dont il est parfois difficile de croire que Lovecraft n’ait jamais foulé le sol. Alors que les recherches et cartographies vont bon train, une équipe découvre, à la stupeur générale, une sorte de cimetière de créatures encore jamais répertoriées, conservées dans une glace qui aurait plusieurs milliers d’années.

Suite à cette découverte à la fois fascinante et terrifiante, remettant en question une bonne partie de l’histoire telle que la connaissent bien les scientifiques présents sur place, l’équipe en charge d’exhumer les corps disparaît brutalement. Au terme des recherches, le professeur Dyer et son compagnon Danforth prennent de la hauteur grâce à un avion. Ils finissent par tomber nez à nez avec une cité dont il est difficile, au premier regard, de déterminer l’âge. Mais ce qui s’en dégage est malgré tout profondément mystique.

Qui de l’illustré ou du non illustré choisir ?

Les Montagnes de la Démence

Le récit met un certain temps à démarrer, porté par des descriptions et une mise en situation propres à Howard Phillips Lovecraft. L’auteur aime à nous plonger lentement dans une ambiance crédible avant de faire sortir une horreur viscérale des tréfonds de l’imagination. Histoire de la rendre plus tangible, entourée d’un décors réaliste dont le lecteur a bien eu le temps de s’imprégner. Malgré tout, pour celui qui découvrirait Lovecraft avec Les Montagnes de la Démence, il est vrai que ce récit alambiqué peut paraître un brin austère et longuet.

Cela étant, les amoureux de l’auteur de Providence le savent bien, cela fait partie du charme de ses œuvres. Au même titre que la complexité de ses écrits participe aux renom actuel de Edgar Allan Poe. Mais il est vrai qu’il est difficile de conseiller un ouvrage comme Les Montagnes de la Démence à quelqu’un lisant peu, ou dont les lectures habituelles travaillent peut-être moins l’esprit que les récits de Lovecraft. Il ne s’agit pas, au même titre que L’Affaire Charles Dexter Ward, d’une bonne porte d’entrée dans l’œuvre du monsieur.

À ceux-là, nous ne pouvons que conseiller l’investissement dans Les Montagnes Hallucinées – Tome 1, illustré par François Baranger. Une lecture rendue plus aisée par le dessin du talentueux français. Reste un tarif qui peut s’avérer un peu trop onéreux pour certains, fixé à une trentaine d’euros par tome. Un investissement qui vaut le coup vis à vis du travail de Baranger, et afin de découvrir dans les meilleures conditions la patte de Lovecraft. Mais tout le monde n’est évidemment pas près à mettre une telle somme dans une nouvelle, surtout deux fois !

Pour les amoureux de l’auteur, ou simplement ceux qui connaissent son style singulier, se tourner vers Les Montagnes de la Démence, dans une version non illustrée donc, est une option à envisager. Pas seulement pour le coté financier d’ailleurs, bien que cela puisse jouer un grand rôle évidemment. Mais certains préféreront tout simplement se faire leurs propres images mentales de ce récit glaçant, des créatures épouvantables qu’il décrit, ou bien des couloirs déserts d’une ville antique et fascinante perdue dans les montagnes de l’antarctique.

Et à ceci nous ne pouvons que répondre positivement : oui, Les Montagnes de la Démence demeure une œuvre fascinante encore aujourd’hui. Pas très facile d’accès, certes, mais piochant dans plusieurs peurs humaines pour forger, dans l’esprit du lecteur, des souvenirs difficiles à effacer. À lire conjointement avec La Couleur Tombée du Ciel, si possible, un récit plus nébuleux encore, qui ne sera que plus facile à aborder une fois l’horreur décrite dans les Montagnes de la Démence passée.

Faut-il craquer pour Les Montagnes de la Démence ?

Après avoir chroniqué Les Montagnes Hallucinées – Tome 1 et Les Montagnes Hallucinées – Tome 2, il était étrange de se replonger dans ce récit glacial sans les illustrations de François Baranger. Et pourtant, malgré une sensation de manque dans les débuts, l’esprit fait le reste, nous plongeant aisément dans un Antarctique des années 1930 aussi terrifiant que fascinant. Bien sûr, nous aurions tendance à conseiller, de prime abord, les versions illustrées de Bragelonne. Toutes deux sont exceptionnelles, sublimes de bout en bout, et font très joli dans une bibliothèque. Bien qu’elles prennent beaucoup de place, certes, et que leur tarif puisse rebuter.

Acheter Les Montagnes de la Démence sur Amazon

Cela étant, pour quiconque désire découvrir ce récit à la fois captivant et oppressant en ne laissant aucun illustrateur lui dicter ce qu’il doit imaginer, alors Les Montagnes de la Démence est une aubaine. Idem, pour les petits budgets, ou simplement pour ceux qui n’ont guère envie de mettre une soixantaine d’euros dans les deux tomes précédemment cités, cette édition à la couverture sobre et élégante fera très bien l’affaire. 7,90 euros, c’est un prix très raisonnable pour découvrir l’un des meilleurs ouvrages de Howard Phillips Lovecraft, dans son édition la plus récente.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.