Japan Studio : PlayStation réduit encore le rôle du studio

Japan Studio

On a vu de nombreux employés de Japan Studio annoncer leur départ ces dernières semaines et surtout ces derniers jours. Selon plusieurs sources de VideoGamesChronicles, PlayStation aurait tout simplement décidé de se séparer de toutes les équipes de développement à l’exception de celles d’ASOBI Team.

L’arme secrète de PlayStation

Japan Studio est la plus ancienne équipe de développement de PlayStation. On lui doit des jeux tels que Ape Escape, LocoRoco, Patapon, Knack ou The Legend of Dragoon. On y retrouve des entités comme la Team Ico (Ico, Shadow of the Colossus, The Last Guardian), Project Siren (les Forbidden Siren et les Gravity Rush) ou ASOBI Team (les Astro).

Et il faut également citer son grand rôle de soutien sur de nombreux jeux. On les retrouve ainsi sur Demon’s Souls (et son remake), Bloodborne, Wild Arms, Everybody’s Golf, PaRappa The Rapper, Alundra, Ark the Lad, Vib-Ribbon, Ghost in the Shell, Dark Cloud ou Tokyo Jungle.

Selon VGC, Japan Studio se résumerait désormais à ASOBI Team, l’équipe de localisation et une partie du staff non-créatif. Certains développeurs seraient ainsi transférés vers ASOBI tandis que la majorité ne verrait tout simplement pas leur contrat renouvelé après leur fin le 31 mars. La situation est moins claire pour tout ce qui touche au soutien d’autres studios.

Et notre Knack 3 ?

Il faut avouer que la situation était compliquée depuis un an et on avait régulièrement des témoignages des responsabilités de plus en plus légères de Japan Studio. Échos plus ou moins confirmés par les premiers départs en décembre dernier. Keiichiro Toyama concepteur de Forbidden Siren, Gravity Rush (et même Silent Hill à l’époque de Konami) était ainsi parti fonder son propre studio. Tout comme Teruyuki Toriyama, producteur de Bloodborne et de Demon’s Souls.

Cette fois-ci, parmi les nouveaux anciens employés, on retrouve notamment Masaaki Yamagiwa, également producteur sur Bloodborne. Le vice-président et responsable du développement externe Masami Yamamoto, a de son côté déclaré ressentir un épanouissement après une période de travail intense sans dire clairement s’il partait ou non.

Plusieurs raisons et théories sont évoquées par les actuels employés dont le manque de hits mais c’est surtout la restructuration de Sony Interactive Entertainment qui est mise en cause. Jim Ryan, le patron de PlayStation centre de plus en plus le groupe aux États-Unis et ne trouverait pas d’intérêt à avoir un studio dont les jeux ne marcheraient qu’au Japon, préférant laisser les partenaires indés répondre aux demandes plus spécifiques à certains territoires.

Dans tous les cas, il est triste de voir une nouvelle fois une partie du PlayStation historique disparaître et l’on souhaite à tout le monde de continuer à nous proposer de beaux projets que ce soit avec ce qu’il reste de Japan Studio ou avec d’autres équipes.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.