Interview de Daisuke Sato, producteur de la série Yakuza et directeur de Ryū ga Gotoku

Japan Expo Daisuke Sato Interview

On a pu poser quelques questions au producteur de la série Yakuza au cours d'une interview, voici ce qu'il faut retenir.

A l’occasion des futures sorties de Yakuza Kiwami 2 et Fist of the North Star, on a eu l’immense honneur de rencontrer Daisuke Sato. Au cours de cette interview, le producteur de la série Yakuza et directeur de Ryū ga Gotoku Studio (initialement connu sous le nom Yakuza Studio) a pu répondre à quelques-unes de nos questions.

Un avenir pour Yakuza

Fist of the north star

Parmi ce qu’il faut retenir de cette interview, c’était l’ambition du studio de proposer une adaptation fun à jouer de Hokuto ga Gotoku (Ken le Survivant). On nous parle alors de la manière dont le personnage a été traité ainsi que des similitudes avec la série Yakuza. Chose intéressante, on a aussi appris que Kazuma Kiryu pourrait bien faire une nouvelle apparition dans le prochain Yakuza.

  • Tout d’abord, enchanté et merci pour votre temps. Est-ce que vous pouvez rapidement vous présenter pour les lecteurs qui nous lisent et quel est votre rôle au sein du studio ?

Bonjour à tous et merci aujourd’hui pour cette interview. Je suis Daisuke Sato, je suis actuellement producteur au sein de Ryū ga Gotoku Studio. Pendant de très longues années, j’ai travaillé sur la série Yakuza et je suis également producteur général sur le jeu Hokuto ga Gotoku qui est actuellement présenté sur les stands. Voilà principalement mes activités actuelles.

  • On a pu voir que Fist of the North Star pioche quelques idées dans la série Yakuza. Est-ce que l’on peut s’attendre à des similitudes scénaristiques ?

Effectivement sur Hokuto ga Gotoku (First of the North Star), on utilise le même moteur que la série Yakuza, le moteur précédent le Dragon Engine. Il est effectivement construit sur la même base et les mêmes mécaniques de gameplay. On peut également retrouver effectivement le même type de développement de l’histoire, on va retrouver certaines allusions ou certains moments. S’il y a un point sur lequel je pense que l’on peut vraiment insister, c’est le côté original de l’histoire puisqu’on a développé un scénario complètement nouveau. Alors c’est un titre qui est en collaboration avec la série bien connue Ken le Survivant, donc Hokuto ga Gotoku, mais on a eu cette force et cette liberté justement de créer quelque chose de complètement nouveau avec cette licence forte. Cela permettra de voir Kenshiro sur de tous nouveaux aspects et un nouveau développement.

  • On le sait, Kenshiro est un personnage quasiment invincible. Est-ce qu’il a été difficile de traiter un personnage qui a une telle puissance et de le retranscrire en jeu sans que le joueur ait l’impression de jouer une version « bridée » ?

Donc effectivement, Kenshiro est de base un personnage quasiment invincible et on ne pouvait pas le laisser tel quel dans le jeu puisque sinon il n’y aurait plus vraiment de gameplay, on ne pouvait plus s’en sortir. On a dû faire en sorte de mettre un système qui permette à Kenshiro d’évoluer, de devenir plus fort au fur et à mesure, et de faire en sorte surtout que même les ennemis les plus basiques soient capables de le vaincre. Si le joueur ne met pas les bonnes actions on va dire dans les bons timing, effectivement Kenshiro peut perdre. On était obligé, sinon on ne pouvait pas en faire un jeu.

  • Effectivement ! On sait que vous avez la volonté de faire transparaître l’univers de Yakuza dans celui de Hokuto no Ken, mais est-ce qu’il y a des aspects où vous vous êtes limités pour ne pas vous éloigner trop de l’oeuvre originelle ? Comment avez-vous fait pour vous rapprocher d’un Yakuza sans dénaturer Hokuto no Ken ?

Ce titre est tout particulier puisque c’est une collaboration entre deux séries, entre la série Yakuza et la licence Hokuto no Ken. Vous le savez, la licence Hokuto no Ken est assez ancienne au Japon, elle a déjà plus de 35 ans, on en a vu passer beaucoup de choses sur cette série. En fait, ce que l’on voulait faire nous, c’était créer un jeu dont seul le Yakuza Studio était capable de faire. Donc on voulait vraiment apporter notre touche, notre façon de créer sur l’univers Hokuto no Ken et c’est ça qui était très important. Donc effectivement, on a implanté le style de jeu, le gameplay de la série Yakuza avec les éléments de Hokuto no Ken. Evidemment, on a beaucoup travaillé dessus, on a beaucoup cherché, et c’est vraiment sur ces aspects-là qu’on s’est beaucoup concentré pour faire en sorte que le jeu soit équilibré avec le gameplay d’un Yakuza mais retranscrire de façon unique l’univers de Hokuto no Ken.

  • Est-ce qu’il y a une autre licence que vous aimeriez adapter sous la formule Yakuza comme vous l’avez fait avec Hokuto no Ken ? Un Captain Tsubasa peut-être ?

Alors pour Captain Tsubasa, je pense que ça va être un petit peu compliqué parce que forcément, sur le même moteur, sur la même technologie, ça va être vraiment compliqué de faire un jeu de foot. Pour en revenir un peu avec ce que l’on pourrait faire avec d’autres IP, en tout cas ce que l’on a fait avec Ken le Survivant, l’un des éléments principaux était déjà qu’il fallait que l’univers colle et que les personnages collent et c’est vrai que l’univers de Yakuza et de Ken d’une certaine façon comportent certaines similitudes qui permettaient justement de faire ce rapprochement entre nos deux licences. Quant à savoir si on ferait d’autres IP dans le futur, pourquoi pas, mais il faudrait vraiment que ce point important là soit respecté. On ne pourrait vraiment faire des choses sur des licences qui n’ont aucun rapport entre elles. Il faut vraiment que les deux univers puissent co-exister ensemble dans le même univers et là on pourrait créer quelque chose d’intéressant.

  • Avec Yakuza, on a eu droit à quelques libertés au fil des années, mini-jeux, spin-off, chez les samouraïs, chez les zombies,… Est-ce que vous aimeriez refaire quelque chose de complètement inédit comme un jeu de combat ou un party-game par exemple ?

Effectivement, on peut penser à beaucoup de choses, à condition que l’on puisse ré-utiliser le même moteur graphique. Par exemple, un jeu de combat ce serait peut-être un peu compliqué, parce que ça n’utiliserait pas le même moteur donc il faudrait tout reprendre de zéro et en termes de développement ça demanderait beaucoup d’efforts. Maintenant, si à contrario, on prend par exemple le moteur de Virtua Fighter et que l’on veut y coller les personnages de Yakuza, techniquement ce serait possible mais est-ce que les gens réclameraient ça ? Est-ce que les fans seraient vraiment intéressés par ce genre de spin-off en version de combat ?

  • Une question par rapport à la traduction française de la série Yakuza. On sait qu’il y a pas mal de jeux de la série qui ne sont uniquement qu’en version japonaise et sous-titré en anglais. Après, je ne sais pas si c’est une question de temps ou une question d’argent ? Est-ce qu’il serait possible qu’un jour on puisse retrouver un Yakuza avec une version française ou une version sous-titrée en français ?

Evidemment, en tant que producteur de la série, je serais le premier heureux à pouvoir proposer les jeux dans des versions françaises. Maintenant, comme vous le savez, c’est un jeu qui comporte énormément de séquences, énormément de textes et le principal problème viendrait du point de vue financier puisqu’il faudrait traduire tous ces textes et c’est un coût, qui, pour l’instant, n’est pas supportable donc il faut voir comment va se dérouler l’avenir de la série en termes de ventes et si effectivement, on peut avec plaisir proposer des versions françaises et autres dans l’avenir.

  • Ce serait super ! Honnêtement, on aurait aimé voir Kazuma Kiryu dans la série Tekken – ou un autre crossover d’ailleurs. Est-ce qu’il y aurait une chance de le voir un jour ?

C’est marrant parce que l’on m’a déjà posé la question quand j’étais aux Etats-Unis un peu plus tôt. Avoir le personnage de Kazuma Kiryu dans Tekken, pourquoi pas. Mais cela dépend principalement de la volonté de Monsieur Harada, le producteur de la série chez Namco. Si Monsieur Harada le souhaite, avec grand plaisir, on peut intégrer ce personnage. Donc peut-être que la discussion se fera un jour.

  • Enfin, dernière question. Est-ce que vous avez une petite information croustillante ou quelque chose à déclarer à tous les fans de Kazuma Kiryu sur ActuGaming.net ?

A tous les fans de Kazuma Kiryu : Comme vous le savez son histoire se termine à la fin de Yakuza 6. Pour autant, cela ne veut pas dire que le personnage disparaît ou qu’il soit mort, le moins que l’on puisse dire c’est que l’on pourra espérer le revoir dans une des prochaines œuvres Yakuza, on pourra peut-être le croiser quelque part. Soyez patients, peut-être qu’il réapparaîtra un jour.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
12 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp