Une blague jugée raciste durant le film Monster Hunter met en colère les chinois

monster hunter film review bomb 1

Alors que le film Monster Hunter est sorti en Chine, un grain de sable vient gâcher le lancement de la franchise de Capcom au cinéma avec des chinois très remontés contre un jeu de mot anglophone.

Une blague « mou du genou » ?

Avec une grosse campagne marketing en Chine cet automne pour le long-métrage (et une bande-annonce qui parlait plus aux joueurs que la version occidentale) de la franchise de Capcom, il est évident que Sony a délibérément privilégié ce territoire qui représente un marché juteux. Alors que le reste du monde pourra également le voir ce mois-ci, la Chine a le privilège d’y avoir accès en avant-première. Cependant, tout ne s’est pas passé comme prévu.

D’abord pointé du doigt comme un jeu de mot potache par l’analyste du marché chinois chez Niko Partner, Daniel Ahmad, l’extrait ci-dessus a en réalité provoqué la colère des spectateurs chinois. La conversation entre les deux militaires est la suivante : « What kind of knees are these ? » suivis par la réponse « chinese ». Cette « blague » repose en effet sur la phonétique puisque le mot « knees » (genoux en français) à la même prononciation que le [nese] de « Chinese » (chinois) en anglais et une autre similaire à celle de « these ».

Un jeu de mot certes de mauvais goût mais qui a été jugé raciste par une partie de l’audience chinoise. Ce retour de flamme a apparemment eu pour effet l’annulation de séances dans les salles de cinéma en attente d’une modification même si cette affirmation reste à confirmer. Cependant, ce n’est malheureusement pas le seul.

Monster Hunter World récolte un review bombing en conséquence

 

Alors que l’on imagine que Capcom n’a rien à voir avec toute l’écriture du scénario, du moins en ce qui concerne ce genre de dialogue, cette histoire se répercute malheureusement sur les notations de Monster Hunter World sur Steam qui ont été prises d’assaut en quelques heures. Comme vous pouvez l’observer via les captures ci-dessus, il n’y a aucun doute quant à la raison de ce « review bombing ». Un procédé qui est malheureusement monnaie courante ces temps-ci lorsqu’une polémique touche un jeu. Celui de The Last of Us Part II est sans doute l’exemple récent le plus parlant.

La branche asiatique de Capcom a même réagi alors qu’elle n’est pas en charge de la distribution du film sur le territoire. Il y a de quoi être surpris quand on voit ce qu’une simple farce peut provoquer.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.