Baltzar – La Guerre dans le Sang : Notre avis sur le tome 3

Baltzar : La guerre dans le sang - Tome 3 - Couverture

Le 06 août dernier, Meian publiait les deux premiers tomes d’une nouvelle série de leur catalogue : Baltzar – La Guerre dans le Sang. Un mois plus tard, nous avions la chance de pouvoir vous présenter ces deux premiers tomes dans nos colonnes. Et la surprise était présente puisque cette aventure est le coup de cœur du chef de cette rubrique.

Compte-tenu du joli lancement que connaît Baltzar, l’éditeur à qui l’on doit également Egregor et Kingdom s’est empressé de nous apporter le troisième tome. Ainsi, le 15 novembre, la suite du manga de Nakajima Michitsune est arrivée chez nous. Et Meian ne compte pas en rester là puisque nous savons déjà que, normalement le 15 janvier 2020, le quatrième volume sera disponible chez nous.

Mais, pour l’instant, intéressons-nous aux quelques 212 pages qui composent ce troisième numéro pour savoir si le tout s’inscrit dans la continuité des deux précédents tomes. Si oui, il ne fait aucun doute que nous sommes devant une œuvre majeure pour le catalogue de l’éditeur !

Au cœur d’une intrigue plus complexe que prévu

Baltzar : La guerre dans le sang - Tome 3 - Rappel

Tout d’abord, sachez que ce troisième tome reprend exactement là où le deuxième s’était arrêté. En effet, nous retrouvons Bernd Baltzar et la cavalerie étudiante mener la charge contre les rebelles. Cette charge, effectuée pour limiter les pertes dans les deux camps et ainsi montrer une jolie facette du professeur et de l’académie militaire va cependant se retourner contre eux.

Car, oui, nous découvrons rapidement que Rudolf von Liebknecht, l’ancien ami et allié de Baltzar avait tout manigancé pour discréditer notre protagoniste principal et le prince Reiner. Face à cette baisse de l’opinion publique à leur égard, le second prince héritier et notre héros vont finalement s’allier, afin de donner une nouvelle dimension politique à l’œuvre. Grâce à cette alliance pour le moins surprenante, mais attendue, c’est tout le pan politique de l’histoire qui s’ouvre à nous. Bien caché derrière l’aspect militaire, qui prenait la quasi totalité des deux premiers tomes, nous découvrons que Nakajima Michitsune a pas mal de choses à nous proposer sur ce plan là aussi.

Dès lors, l’académie militaire va progressivement s’effacer pour laisser place au reste de l’univers de l’œuvre. Nous découvrons ainsi le palais plus en détails, la patrie de Baltzar ainsi que la capitale du Baselland où se déroulera une intéressante course de vitesse. Mais ne vous y fiez pas, rien n’est touristique dans ce tome et tout a une raison politique derrière sa réalisation. Oui oui, même la course que je viens d’évoquer.

Là où le tout gagne encore en profondeur et complexité, c’est lorsque le créateur nous montre toute sa maîtrise du sujet. Il développe de longs dialogues, qui tiennent la route, afin de mettre en place pléthores de petites intrigues politico-militaires, économiques et diplomatiques. Et, bercé par l’influence XIXe siècle et la course à la technologie, l’histoire commence à devenir plus complète, donnant une œuvre intrigante et captivante du début à la fin.

En outre, l’auteur n’oublie pas non plus de développer ses personnages « secondaires » dans ce tome. En effet, Rudolf est plus présent, le premier prince héritier également. Mais ce sont surtout les élèves de Baltzar qui prennent de la place ici. Plusieurs d’entre eux vont commencer à prendre de l’ampleur et donc de la place dans l’intrigue. Et leur implication sera tantôt militaire, tantôt politique. Il y de tout et c’est ce qui rend cette œuvre si intéressante. Sans compter que le tome se termine, une nouvelle fois, par un retournement scénaristique important, à moitié inattendu et qui prend aux tripes !

Faut-il craquer pour le tome 3 de Baltzar – La Guerre dans le Sang ?

Baltzar : La guerre dans le sang - Tome 3 - Pages

Déjà, vous l’aurez compris, ce troisième tome de Baltzar : La Guerre dans le Sang se présente comme une œuvre toujours plus complète et intense. La tenue des dialogues est intéressante et les intrigues, aussi infimes puissent-elles parfois être, sont toujours bien amenées et apportent un petit plus à la série, sans que l’on se rende toujours compte qu’il s’agit bien d’un élément qui deviendra plus tard important.

En outre, les personnages gagnent en profondeur, à l’image des élèves de Baltzar et de la royauté du pays, voire même la noblesse dans son ensemble. Et ce qui est vraiment incroyable, c’est que l’auteur parvient à approfondir toutes ces personnalités en gardant son personnage principal au centre. Il se montre toujours plus tel qu’il est : un humain comme un autre, qui oscille entre le bien et le mal à chacune de ses décisions. Un véritable point fort pour l’œuvre que d’avoir un personnage aussi bien pensé, travaillé et réalisé.

D’ailleurs, ce personnage est si complexe que tout le monde n’adhérera pas toujours à ses décisions. En effet, chaque choix est un dilemme cornélien et les valeurs de tous ne sauront pas toujours accepter les choix du commandant. Et, on le découvre petit à petit, chaque personnage se retrouve rapidement bercé dans cette guerre entre le blanc et le noir, qui donne souvent du gris, dans toutes les circonstances.

Acheter Baltzar : La Guerre dans le Sang sur Amazon

Ainsi, nous pouvons conclure en disant que ce troisième tome de Baltzar – La Guerre dans le Sang est toujours aussi passionnant que ses deux prédécesseurs. Les discours et complots politico-militaires sont haletants et les personnages sont toujours plus approfondis, pour obtenir une splendide harmonie entre ces derniers. Et, c’est sans compter sur le patte visuelle de l’auteur qui reste des plus agréables pour les yeux.

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Copy link