Apple Arcade : Vers des jeux mobiles plus qualitatifs ?

Apple Arcade : Vers des jeux mobiles plus qualitatifs ?
A l'occasion d'une visite chez Apple, on fait le point sur ce nouveau service dédié aux jeux.
Temps de lecture : 5 min.

C’était le 25 mars dernier lors de sa keynote annuelle où la marque à la pomme a dévoilé « Apple Arcade » (nous vous proposons un résumé complet de toutes les annonces liées à cet événement ici). Il s’agit d’un service d’abonnement qui vous donnera accès à plus d’une centaine de jeux un peu à la manière de ce que fait Microsoft avec son Xbox Game Pass. Ces derniers fonctionneront même si vous êtes hors-ligne. Il s’agit de l’un des arguments mis en avant par l’entreprise américaine pour se démarquer de Google Stadia, la plateforme de jeux en streaming annoncée également en mars dernier. Le marché du jeu vidéo, en général, représente une part de plus en plus importante dans le secteur du divertissement, sans parler du marché des jeux mobiles qui gagne du terrain d’année en année. Ce n’est donc pas un hasard que Google et Apple tentent d’avoir leur part du gâteau.

Apple veut redorer l’image des jeux mobiles

Apple Arcade : Vers des jeux mobiles plus qualitatifs ? 1

A l’occasion d’une visite dans les locaux d’Apple à Paris, nous avons pu discuter avec quelques responsables tout en essayant différents jeux. Contrairement à Google qui veut donner accès, entre autres, aux jeux AAA third party du moment sur n’importe quel appareil lié à google, Apple se concentre exclusivement sur le jeu mobile plus « traditionnel ». Il veut toutefois offrir des titres plus qualitatifs en s’adressant autant au grand public qu’aux gamers classiques. Il est vrai qu’aujourd’hui, lorsque l’on parle de jeux mobiles, nous avons surtout en tête les titres comme Candy Crush, Clash Royale, et la pléthore de jeux Freemium. Même si certains jeux payants (c’est à dire sans microtransactions) ont eu un large succès tels que Angry Birds ou bien Monument Valley, les free to play restent aujourd’hui majoritairement sur le devant de la scène.

C’est pourquoi l’abonnement est une solution bien plus viable pour mettre en avant ces titres, mais c’est surtout une potentielle grosse source de revenus en surfant sur ce marché juteux. Ainsi, Apple veut que l’iPhone soit désormais aussi vu comme une console à part entière, et non plus uniquement comme un téléphone multifonctions où l’on peut passer le temps en jouant. Apple Arcade marque clairement cette différence, c’est en tout cas l’impression que l’on a eu dans les locaux lorsque l’on nous a présenté le concept en détail. Nous avons pu ensuite nous essayer brièvement à différents types de jeux. La sélection hétéroclite donne une autre preuve que le service vise large : Florence, Asphalt 9, Fortnite, Angry Birds AR : l’île au cochon. 

Une fragrance Nintendo

Comme n’importe quelle console, les membres d’Apple nous ont fait l’éloge des caractéristiques du iPhone XR et du iPhone XS Max (avec son écran plus large qui fait penser à la gamme XL des consoles portables Nintendo) en tant que machines de jeux. On a ainsi pu constater la qualité du son stéréo avec Florence, un jeu narratif qui utilise énormément la musique dans son univers, et de la puissance technique avec Asphalt 9, un jeu de course survitaminé tournant à 60 FPS. Apple n’oublie évidemment pas le succès international du moment Fortnite, en nous faisant bien comprendre que le carton d’Epic Games est idéal sur mobile histoire de contrer un peu Samsung sur ce terrain. Grâce à ce dernier jeu, nous avons également pu essayer la manette bluetooth de Steeseries qui se révèle assez classique, mais également le Gamevice sur Asphalt 9. Avec cet accessoire, très pratique au passage, le téléphone prend des airs de Switch, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Malheureusement, il faut savoir qu’il n’est pas compatible avec tous les jeux (dont Fortnite), il faut donc faire bien attention et vérifier la liste des jeux compatibles avant un achat.

Apple Arcade : Vers des jeux mobiles plus qualitatifs ? 2 Apple Arcade : Vers des jeux mobiles plus qualitatifs ? 3

 Angry Birds AR : l’île au cochon nous a encore rappelé ce que fait Nintendo avec son hardware. Le titre, disponible également sur PSVR, utilise la réalité augmentée (comme pour les débuts de la 3DS avec les cartes) pour que l’utilisateur puisse jouer n’importe où. En pointant une table, par exemple, il était possible de placer une structure que l’on devait ensuite détruire en lançant des créatures dessus comme le veut la tradition de la licence. Là encore, en essayant nous-même, nous avons pu constater que le tout fonctionne plutôt bien et les petits détails comme la vibration lorsque l’on tend l’élastique du lance-pierre ou le multi-touch sont assez agréables.

Mettre en avant la qualité

Le dernier point abordé a été l’Apple Store avec ses 300 000 jeux gratuits et payants, et son milliard de clients à travers le monde. Ainsi, la marque à la pomme a de quoi séduire les nombreux développeurs qui voient le mobile comme un eldorado sans toutefois tomber dans le free to play où il est très difficile de se faire une place et de vivre sur le long terme. On rappelle d’ailleurs que le Finacial Time a récemment dévoilé qu’Apple avait mis 500 millions de dollars sur la table pour sa division Arcade. Il faut ainsi s’attendre à quelques exclusivités qui débarqueront prochainement sur iOS. Même si la part reversée aux développeurs n’est pas encore tout à fait clair, il semblerait que l’attractivité ait fait son effet, on a ainsi pu voir des personnalités de l’industrie comme Hironobu Sakaguchi (le créateur de la série Final Fantasy) dans le trailer de la keynote.

C’est aussi là qu’entre en jeu le contenu éditorial de l’App Store, plutôt que de mettre en avant les jeux les plus téléchargés ou ceux du moment, l’interface sera bien plus maîtrisée afin de mettre un peu de tout. Nous aurons ainsi des thématiques comme « le jeu du jour » ou des articles sur l’histoire des studios, des astuces, des tutoriels… Apple veut ainsi maîtriser ce qu’il met en avant pour qu’il y ait une large sélection, tout en ayant un minimum de contrôle pour éviter le superflu (plagiats, contenu sensible…). On ne peut que saluer cette initiative qui permettra à des jeux indépendants de bénéficier d’une certaine visibilité, même éphémère.

L’Apple Arcade sera disponible cet automne sans plus de précision pour le moment. 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
7 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp