Aperçu Earth Defense Force : World Brothers – Nouveau look pour une nouvelle vie ?

Membre Actugaming.net

Par

Cela fait deux ans, à quelques petites semaines près, que le dernier épisode de l’étrange licence Earth Defense Force nous est parvenu. Iron Rain, c’était un concentré de fun qui prenait le pari d’offrir des graphismes plus léchés à une série qui a toujours brillé par sa multitude de lacunes. On aurait pu penser, après cet épisode très réussi, que Sandlot et D3 Publisher s’orienteraient définitivement vers cette recette pour la suite. Mais c’était sans compter sur Earth Defense Force : World Brothers, dont le développement a été confié à Yukes. Un volet atypique qui change de rendu visuel, s’attachant à quelque chose de plus cubique et plus coloré, profitant à une recette s’annonçant plus fun que jamais. De quoi passer du bon temps en attendant EDF 6 ?

Conditions du test : Pour cet aperçu, nous avons eu accès à des séquences de gameplay inédites et avons pu dialoguer avec plusieurs développeurs du jeu lors d’une session d’une petite heure. Ce fut suffisant pour entrevoir une partie des mécaniques, l’aspect graphique, et pour préciser le concept de cet opus qui sort un peu du lot.

Un vent de fraîcheur

Earth Defense Force : World Brothers

Commençons par le commencement, puisqu’il est possible que vous n’ayez jamais entendu parler de Earth Defense Force. Et il est difficile de vous en blâmer, si c’est le cas, puisque la licence de D3 Publisher est assez méconnue par chez nous. Il faut dire que l’on touche à des titres que l’on pourrait qualifier de niche, avec leur aspect graphique désuet depuis le premier opus, mais surtout leur concept complètement barré : détruire des insectes géants, des robots et des soucoupes volantes par milliers. Le tout avec un gameplay en Third Person Shooter énergique, mais restant généralement assez basique. Ce qui se traduit par une profondeur de gameplay souvent un peu faiblarde.

Cela étant, Earth Defense Force : World Brothers apporte un vent de fraîcheur sur la licence. Et nous ne sommes pas les seuls à le dire, puisque les développeurs nous ont expliqué eux-mêmes vouloir essayer quelque chose de très différent, au point que l’on ne puisse plus comparer le résultat aux anciens EDF. Une nouvelle qui pourrait en rebuter certains parmi les aficionados, parce qu’il y en a plus qu’on ne pourrait le penser, mais là encore les petits gars de chez Yukes ont réponse à tout ! Certes, ils avaient pour projet de faire de World Brothers un opus plus casual, mais n’ont pas oublié les fans de la première heure non plus.

Ce qui se traduit en jeu par plusieurs petites choses qui parleront à ceux-ci. À commencer par cinq modes de difficulté, de Easy à Inferno, auxquels s’ajoutera même un sixième nommé Armageddon sous certaines conditions. Ça annonce la couleur ! Ensuite, un grand nombre de personnages et de classes seront jouables, afin que chacun puisse trouver son compte. La petite cerise sur le gâteau, c’est qu’il existe un mode multijoueur en local pour les éditions consoles, comme à l’ancienne sur Force de Défense Terrestre 2017. Ainsi, sur PS4 il sera possible de jouer à deux sur la même TV via un écran scindé. Sur Switch, on a carrément droit à du jeu en local et multi-consoles !

Nouveau look pour une nouvelle vie

Earth Defense Force : World Brothers

Alors évidemment la première chose qui frappe lorsque l’on connaît la série, c’est cet aspect graphique à des années lumières de ce qu’elle proposait jusque-là. Couleurs à profusion, visuel plus chatoyant et surtout design très cubique, à base de Voxels. On pourrait rattacher cette nouvelle direction artistique à un certain Trove, qui parlera sans doute à de nombreux joueurs. Mais ce qui est d’autant plus intéressant, c’est que les développeurs ne se sont pas contenté de revoir l’aspect visuel : ils lui ont même apporté une sorte de justification via l’histoire du jeu. Profitons-en pour préciser que cet opus semble plus scénarisé que de coutume.

Une nouvelle menace est née, et elle débarque avec pas moins de six vaisseaux mères pour exterminer la race humaine. Dans leur entreprise, ces extraterrestres surarmés ont carrément éclaté la planète Terre en plusieurs morceaux. L’idée, c’est alors que chaque morceau correspond à un niveau, parmi une soixantaine disponibles. Un concept assez original, qui change par ailleurs un brin la manière d’aborder les batailles : désormais, chaque map a ses limites visibles, et les dépasser c’est tomber dans le vide. Heureusement, cela ne punit pas de mort. Mais vous perdrez quelques points de vie malgré tout, cela va de soi.

Notons enfin que cet aspect visuel nous a plutôt séduits. Là où les précédents épisodes utilisaient des décors et des modèles 3D plus réalistes, mais souffraient de graphismes dépassés (parfois de plusieurs générations, coucou Earth Defense Force 4.1), celui-ci s’offre un aspect qui met de coté les considérations techniques. Nous ne sommes pas à l’abri des différents ralentissements et autres bugs visuels, même si nous n’en avons pas constaté dans les séquences que nous avons pu voir. Cela étant, de la même manière que l’on n’a jamais reproché à Minecraft ses quelques carences, on imagine que l’aspect visuel de Worlds Brothers excusera ses errances prévisibles. Bien qu’on espère qu’elles soient moins présentes et visibles que d’habitude.

Plus casual que les précédents ?

Earth Defense Force : World Brothers

Coté gameplay, nous sommes en terrain connu, du moins en apparence. Earth Defense Force : World Brothers est donc un TPS, comme ses aînés, et nous plonge au cœur d’une action survoltée à base d’ennemis gigantesques et grotesques. Les classes disponibles changeront quant à elles la manière d’aborder le champ de bataille. Nous n’avons pas eu l’occasion d’en voir beaucoup, mais le peu a suffit pour faire naître un certain enthousiasme. Au-delà des habituelles classes d’infanterie ou volantes, on en trouvera d’autres moins communes. Dont une qui pose carrément des murs défensifs en pleine action ! Une mécanique inédite dans la série, qui promet des compositions plus réfléchies !

Les parties s’annoncent quant à elles un brin moins répétitives, dans la mesure où il sera possible de changer de personnage (et donc de classe) lorsque l’on aura secouru des PNJ sur le champ de bataille. Une mécanique là encore plutôt cool qui, on l’espère, sera aussi disponible en multijoueur. Quant au contenu, difficile de l’évaluer à vue de nez, mais on nous a tout de même annoncé une soixantaine de niveaux, ce qui reste dans la moyenne de ce que proposent les précédents opus par Sandlot. Ainsi on s’attend à une durée de vie tout à fait convenable. Croisons les doigts pour que les serveurs multi se remplissent vite !

Enfin, dernière précision quant au game system, qui reprend en partie le même fonctionnement que les autres jeux de la série niveau équipement. Il sera ainsi possible de récupérer différentes armes et d’améliorer son personnage avec des pièces d’armure trouvées sur le terrain. Mais ce qui change pas mal la donne, c’est qu’il sera désormais possible d’améliorer ses engins de mort avec des accessoires, dont l’apparition est aléatoire. Notez qu’une fois encore, en toute logique, il faudra faire grimper la difficulté pour avoir droit à de l’équipement de meilleure qualité.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Earth Defense Force : World Brothers ne s'annonce pas révolutionnaire, mais il entend bien dépoussiérer la licence. Ce qu'il semble faire avec une certaine aisance. Rajouter des mécaniques à la recette d'origine n'était pas sorcier, et cela a l'air de fonctionner parfaitement bien. Difficile de nous prononcer quant à ce que donnera le gameplay manette en main, ou encore sur ce que proposera le titre en dehors de ses missions qu'on devine assez répétitives. Cela étant, cette expérience colorée devrait plaire aux amoureux de la série, et semble par ailleurs être une porte d'entrée idéale dans cet univers complètement barré ! Nous avons hâte d'en voir plus !

Nathan Champion
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.