Aperçu Before The Last Hour – Un deck builder rogue-like sans pitié

Membre Actugaming.net

Par

Before The Last Hour est le premier projet de Lunaris Iris, jeune studio français basé à Paris. En faisant le pari de mêler rogue-like et jeu de cartes/deck builder, le titre se pose clairement en héritier de quelque grands noms comme Slay The Spire, ou encore Hands of Fate dans une moindre mesure. A ceci près que le nouveau né de Lunaris Iris délaisse l’univers fantasy pour nous plonger dans un monde post-apocalyptique dans lequel Fallout aurait bu un café avec Dune et Mad Max. Nous avons pu prendre le jeu en mains pendant quelque heures, en attendant sa sortie en early access le 13 mai prochain.

Conditions d’aperçu : Nous avons pu tester Before The Last Hour pendant quelque heures sur PC à l’occasion de l’AG French Direct, dans une version non dénuée de bugs ou de problèmes d’équilibrage et non représentative du jeu à la sortie de son early access.

Toutes les cartes en mains

Before the last hour 2 1

En début de partie, Before The Last Hour vous demande de choisir votre deck et vos bonus de départ. Pas beaucoup de choix ici puisqu’afin de débloquer de quoi mieux commencer l’aventure, il va falloir progresser, et pas qu’un peu. Vous pourrez choisir entre un homme ou une femme pour incarner votre avatar, puis direction les terres désolées. Le monde de Before The last Hour a oublié la cause de sa décrépitude et vous propulse dans ses décors décharnés en quête de vérité. La population est frappée d’un mal mystérieux effaçant ses souvenirs et la transformant en créatures errantes et agressives.

A la différence de Slay The Spire, vous naviguez ici en temps réel sur une carte à l’aide de votre vaisseau. Chaque case sur laquelle vous poserez votre engin est autant de possibilités de rencontres ou d’événements aléatoires. Il faudra vous rendre sur les points d’intérêt comme les ruines pour déclencher ces péripéties, avant de choisir l’une des 3 actions à effectuer. Explorer ? Fouiller ? Ne rien faire ? Chacun de ces choix étant lourd de conséquences pour votre progression, car entrainant la hausse ou la baisse de certains facteurs, comme par exemple l’indicateur de risque qui boostera l’animosité des ennemis rencontrés, ou encore le taux de butin, qui vous assurera de trouver du meilleur loot.

Car oui, Before The Last Hour contentera les amateurs d’équipement pour personnaliser leur avatar. Armes, Armures, bottes, reliques dotées de bonus et de malus, tout ce qu’il faudra pour nous faciliter une progression à la difficulté très relevée. Le titre de Lunaris Iris n’hésite pas à nous flanquer des roustes de tous les diables en mettant un mid-boss sur notre chemin juste avant de rencontrer le gros boss de zone. Cette difficulté disons-le, plutôt punitive, aura de quoi décourager les moins téméraires d’entre nous, et reste sujette à quelques rééquilibrages, early access oblige.

Contre la montre

Before the last hour 3 2

Ne vous attendez pas à pouvoir explorer tranquillement les environs. Before The Last Hour sait mettre la pression, en mettant à nos trousses un monstre qui n’aura de cesse de nous poursuivre. Ce dernier n’apparaitra sur la carte qu’après une grosse dizaine de déplacements avant de se mettre à notre recherche, se rapprochant à chaque action effectuée. Là encore les différents événements sur lesquels vous tomberez pourrons réduire ou augmenter la distance vous séparant de cette épée de damoclès, et vous garantira d’éviter un combat supplémentaire bien malvenu.

La présence d’un marchand sur certaines maps vous permettra d’acheter, vendre, ou échanger des cartes ou de l’équipement, en plus de pouvoir vous soigner. Comme tout rogue-like qui se respecte, Before The Last Hour dispose d’un système de monnaie (le continuum) qui servira à se sortir de mauvais pas lors de certaines rencontres aléatoires, et qui n’attend que d’être dépensé pour obtenir les items les plus rares.

Il faudra alors faire des choix. Explorer au risque de rencontrer la bête, mais se garantir un meilleur équipement et de meilleures cartes, ou bien foncer au boss de zone à poil en priant pour que ça passe. L’objectif principal étant d’atteindre la prochaine map, la difficulté allant bien évidemment crescendo au fil des niveaux.

A toi de jouer !

Before the last hour 4 3

Les combats sont évidemment le nerf de la guerre de Before The Last Hour. Vous disposez de 5 cartes tirées au hasard depuis votre pile de départ et devrez en poser 3 côte à côte pour attaquer l’opposant. Le système de combo vous permettra de porter des attaques dévastatrices en rajoutant des malus comme du saignement ou un handicap. Une carte « force » avec une carte « percer » fera saigner votre adversaire, quand une carte « défendre » couplée à une carte « vitesse » améliorera votre résistance au prochain coup, en plus d’ajouter une chance de prévoir une attaque ennemie.

Sur la droite de l’interface se trouvent les 3 cartes posées par l’opposant. Vous aurez parfois l’occasion d’annuler l’une de ces 3 attaques via un simple clic afin de briser la chaine de combo adverse. Mécanique aussi intéressante que nécessaire, puisque certains monstres sont dotés d’aptitudes uniques visant à vous tuer en un seul coup.

Bien que le système de combat soit dynamique et pêchu, quelque systèmes restent encore un peu flous. Le nombre de paramètres à prendre en compte peut donner le tournis, et certains ennemis possèdent parfois 6 ou 7 attributs spéciaux à prendre en compte pour nos manœuvres. On se sent régulièrement acculé et poussé dans nos retranchements au moindre combat. Ce qui est une bonne chose, mais à répétition, ces affrontements très punitifs constituent pour l’instant un vrai frein à la progression, les possibilités de se soigner convenablement après un combat étant trop rares, et ces derniers s’enchainant souvent l’un à la suite de l’autre. Des correctifs à ce sujet sont déjà prévus pour la sortie de l’early access.

Si beau que t’en chiales

Before the last hoiur 5 4

Malgré ces soucis d’équilibrage, les combats de carte de Before The Last Hour sont un véritable plaisir pour nos yeux et nos oreilles. Sublimement mise en scène et aux effets impressionnants, chaque attaque est une occasion d’admirer le formidable travail abattu sur les animations et le sound design. On se croirait presque aux commandes d’un véritable dessin animé où les décrochages de mâchoires se succèdent. La bande son, épique à souhait et aux mélodies entêtantes, offre une place de choix à des chœurs endiablés au bon goût de dernière bataille avant la fin du monde.

Le character design est quant à lui très inspiré. Les monstres et humanoïdes rencontrés débordent de classe, et leur esthétique à elle seule nous raconte une histoire. L’ambiance délabrée qui règne sur la carte achève de créer un univers prenant et résolument intriguant.

Beau comme un diable, âpre, aride, et impitoyable, cet aperçu de Before The Last Hour nous a fait traverser toutes sortes d’émotions. Ambitieux et aux mécaniques complexes mais plaisantes, le titre de Lunaris Iris manque pour le moment d’un peu d’équilibrage dans ses systèmes, mais gageons que la période d’early access réglera ces problèmes.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Before the Last Hour, malgré des errances inhérentes à une version très "early", a le profil d'un candidat très serieux dans le domaine des rogue like/deck builder. Fort d'un univers captivant, d'un look ravageur et de mécaniques intéressantes, une chose est sûre, le titre de Lunaris Iris ne laisse pas de marbre. On attendra de juger l'early access qui sort le 13 mai prochain, le jeu nécessitant encore de l'équilibrage à l'heure actuelle. Un jeu au potentiel certain qu'on suivra de très près.

FalkRichter
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.