Activision Blizzard : Son PDG Robert Kotick sort du silence face à la gronde des employé(e)s

Activision Blizzard

Alors que de nombreux employé(e)s d’Activision Blizzard ont signé une lettre ouverte critiquant la réaction de leurs dirigeants suite à l’enquête de l’Etat de Californie accusant la firme de maintenir un environnement de travail toxique vis-à-vis de ses salariées et qu’une marche de protestation aura lieu aujourd’hui afin de dénoncer la politique de l’entreprise, les hautes instances de cette dernière semblent enfin décidées à calmer la gronde qui l’a menace.

En effet, Robert Kotick, le fondateur et patron du géant américain de l’industrie vidéoludique, s’est exprimé sur le sujet actuellement au cœur de tous les débats par l’intermédiaire d’une lettre envoyée en interne à ses employé(e)s dans laquelle il s’excuse pour les premières réponses « sourdes » apportées par sa société.

Quelques mesures pour tenter d’apaiser les tensions

Dans cette lettre relayée par Game Informer, le PDG juge qu’il est impératif que « les sentiments de ceux et celles qui ont été maltraité(e)s de quelque manière que ce soit » soient respectés. Il affirme que faire en sorte de proposer « un environnement de travail sûr et accueillant » est « sa priorité absolue » tout en assurant que la colère des employé(e)s a été entendue par l’équipe de direction de manière « forte et claire ».

Toujours selon lui, « des mesures rapides pour être l’entreprise compatissante et attentionnée pour laquelle vous êtes venus travailler et pour assurer un environnement sûr » seront prises car « il n’y a de place nulle part dans notre entreprise pour la discrimination, le harcèlement ou un traitement inégal de quelque nature que ce soit. »

Concernant ces mesures, Robert Kotick a notamment fourni les coordonnées de Stephanie Avakian, utilisables « par toute personne qui se sent ou s’est sentie mal à l’aise lorsqu’elle travaille chez Activision Blizzard dans le cadre de l’enquête en cours », puisqu’elle travaille au cabinet d’avocats externe WilmerHale chargé d’enquêter sur les politiques en vigueur au sein de la firme pour vérifier si celle-ci adopte « les meilleures pratiques pour promouvoir un lieu de travail sain et inclusif ».

Notez également que le patron d’Activision Blizzard a annoncé vouloir renforcer les équipes des départements « Conformité » et « Relations Employé(e)s » du studio, créer des espaces sécurisés modérés par des tiers pour que les salarié(e)s puissent s’exprimer sur les points à améliorer et licencier toute personne ayant entravé l’intégrité des processus d’évaluation des réclamations.

De plus, les contenus jugés inappropriés par les développeurs et les joueurs dans les jeux de la société seront purement et simplement supprimés comme cela va bientôt être le cas dans World of Warcraft.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.